Un livre IFTTT pour accros aux séries

Voici le compte-rendu de lecture, en temps et en heure, du mois d’avril. Petite explication préalable sur le titre, même si j’aurai l’occasion d’y revenir plus en détail tout au long de l’article.

If this then that… sur le web

IFTTT signifie en anglais « If this then that » (Si ceci, alors cela), c’est un acronyme qui désigne sur le Web l’assistant permettant à un internaute d’automatiser des tâches répétitives entre les différents services qu’il utilise (voir aussi ici pour plus de détails).

Par extension, lorsque je publie un article sur Cinephiledoc, celui-ci est automatiquement publié sur mon fil Twitter et sur ma page Facebook, ce qui correspond aussi à une forme de IFTTT, à la différence qu’avec le site IFTTT, tous les réglages sont centralisés à un seul endroit.

Pourquoi ai-je décidé d’associer un service de réglages automatiques  à un livre, vous allez le comprendre dans quelques instants.

Le quotidien d’un/d’une accro aux séries

À chaque fois que j’ai voulu faire le compte de toutes les séries que j’ai regardé, que je suis en train de regarder, ou que j’attends avec impatience de retrouver, j’en ai toujours oublié une ou deux dans le lot. Je vais cependant essayer de faire le compte à un instant T, à savoir maintenant :

rome

  • Les séries que j’ai vues en entier, que je peux voir et revoir sans me lasser, et dont je me souviens (presque) toujours avec bonheur : Friends, Kaamelott, Un gars et une fille, Six Feet Under, Rome, The Borgias, Les Tudors, Les Piliers de la terre, Les Revenants, Tunnel ;
  • Les séries que je regarde en ce moment, presque au fur et à mesure de leur diffusion : Arrow, The Flash, Game of thrones, Vikings ;
  • Les séries dont j’attends la suite avec impatience : House of cards, Sherlock, Broadchurch, Turn, Bates Motel ;
  • Les séries que j’aime même si je n’ai pas vu les dernières saisons : Doctor Who, The Big bang theory, Homeland, American Horror Story ;
  • Les séries que j’ai commencées à regarder et qu’il faut que je reprenne : Downton Abbey, Mad Men, Boardwalk Empire, True Detective, Master of Sex, ou de plus anciennes : The Avengers, Hercule Poirot ;
  • Les séries qu’il faut que je vois en attendant d’autres séries et pour enrichir ma culture : Lost, Breaking bad, Les Sopranos…

J’en profite pour partager mon dernier coup de coeur : Turn, une série produite par AMC (qui produit également The Walking dead), avec Jamie Bell dans le rôle principal. Turn raconte les débuts de l’espionnage durant la guerre d’indépendance américaine.

Jamie Bell joue avec brio un apprenti espion anti-héros, les autres personnages sont interprétés de manière magistrale, les décors sont superbes et l’ambiance rappelle quelque peu Assassin’s Creed III.

La première saison vient de sortir en DVD et Bluray, et la deuxième saison est en ce moment en cours de diffusion.

Un livre IFTTT pour accros aux séries

Dans ce tour d’horizon des séries, j’en oublie sans doute malgré tous mes efforts. Mais je suppose que cela suffit à montrer à quel point je suis à l’affût de nouvelles séries et à quel point mes goûts sont éclectiques en la matière.

J’ai d’ailleurs publié plusieurs articles sur ce blog, que ce soit sur les séries elles-mêmes, ou sur des livres qui les évoquent, que ce soit Friends, il y a deux mois, ou Game of thrones il y a un peu plus longtemps.

Dernièrement, j’ai essayé de trouver des livres sur le sujet, qui avaient une vue d’ensemble sur la question. J’étais très déçue que le Dictionnaire des séries télévisées, de Nils Ahl et Benjamin Fau, paru en 2011 aux éditions Philippe Rey, soit vendu à un prix aussi dément. On m’a offert il n’y a pas longtemps L’art des séries télé de Vincent Colonna, que j’ai commencé.

livre charlotte blum

Mais ma plainte intérieure a dû être suffisamment audible pour que ce mois-ci, les éditions de La Martinière décident de publier un livre consacré aux séries télévisées contemporaines : Vous aimez les séries, ce livre est pour vous (niveau titre, on peut difficilement faire plus alléchant) de Charlotte Blum, journaliste spécialiste des séries – elle a d’ailleurs publié un autre ouvrage sur le sujet en 2011, Séries : une addiction planétaire.

Attention cependant, son livre s’intéresse aux séries diffusées entre 1997 et 2015, et encore en cours de production (même si le livre s’ouvre et se referme sur ce qui est pour elle la série de référence : Twin Peaks – fichtre, encore une à ajouter à ma liste), et à des séries presque exclusivement américaines.

Pourquoi est-ce qu’il s’agit d’un livre IFTTT écrit par une amoureuse des séries ? Parce que Charlotte Blum cerne très bien la psychologie et la frustration propre à l’amateur de séries télé : elle sait qu’une fois la série terminée, arrêtée, ou en attente de diffusion de la prochaine saison, celui-ci guettera, désoeuvré, autre chose à se mettre sous la dent.

Son livre est donc construit de la manière suivante : chaque chapitre est consacré à une série principale, qu’elle décrit et analyse en détail. Puis vient le IFTTT : si vous avez aimez cette série, vous aimerez sans doute telle ou telle série pour telle ou telle raison, avec la description un peu plus succincte des trois ou quatre séries conseillées. Des exemples concrets ?

220px-Soprano_logo

Vous avez aimé Les Sopranos ? => Vous aimerez Lilyhammer et son personnage principal de mafieux. Ou => Vous aimerez Boardwalk Empire qui évoque le crime organisé.

Vous avez aimé Homeland ? => Vous aimerez House of cards, qui décrit le fonctionnement de la Maison Blanche.

Simple et efficace.

Une exception qui me rend l’auteur d’autant plus sympathique ? Game of thrones, évidemment :

Avec son monde imaginaire ultrariche et ses décors d’une envergure inégalée à la télévision, Game of thrones est absolument unique.Impossible, donc, de lui attribuer des séries similaires.

Na ! C’est clair non ?

Les qualités de ce livre

  •  le principe du IFTTT que je viens d’évoquer ;
  • le choix des séries, éclectique : vous trouverez aussi bien des séries politiques, policières, historiques (un peu moins), sociales, féministes… il y en a pour tous les goûts ;
  • l’analyse des séries proposée : l’auteur parvient à aborder les choix scénaristiques et de réalisation des « showrunners » – créateurs de séries – sans jamais (trop) spoiler l’intrigue. Elle rapporte les propos de ces derniers, et donne à chaque série un éclairage qui allèche son lecteur / spectateur. Rien de tel, au fil des pages, pour voir ou revoir des épisodes de Breaking Bad, Rectify ou Orange is the new black.
  • à la fin du livre, le lecteur trouvera un petit guide sur : des séries plus anciennes, le lexique de la série télévisée, les étapes du storytelling, les chaînes de télévision américaines, les séries historiques, des sites internet et des lectures de référence, entre autres.

Spectateur simple amateur ou averti, ce livre met en appétit. À  ceux qui guettent leur prochain épisode, en lisant cet ouvrage, vous n’êtes pas prêts d’être sevrés !

Petits bémols pour les fines bouches

  • je l’ai dit, Charlotte Blum s’intéresse quasi exclusivement aux séries télévisées américaines des années 1997-2015. Amateurs de séries anglaises, vous trouverez certes votre bonheur avec Downton Abbey. Broadchurch est évoqué très rapidement. Par contre, il ne me semble pas avoir vu de mention de Sherlock… Quant aux fans de Fais pas ci, fais pas ça et autres séries françaises de plus ou moins bonne qualité… comment dire, c’est un livre sérieux, non mais !
  • j’ai trouvé tout de même dommage que justement, pour certaines séries, il n’y ait qu’une petite citation en fin d’ouvrage, ou qu’elles ne fassent l’objet que d’un sous-sous-chapitre. Que par exemple, Doctor Who ne soit cité que comme faisant partie des ancêtres (incontournables) de la série, alors que ce cher docteur est encore en activité, ou que l’auteur ne fasse qu’une liste des séries historiques par périodes en fin d’ouvrage.

Certes, là encore, pour les fans d’histoire, consolez-vous avec Mad Men ou Downton Abbey. Mais n’y avait-il pas la possibilité de prendre une série historique de référence (Rome, pour ne citer qu’elle) et lui appliquer le IFTTT, un peu comme ceci :

Vous avez aimé Rome => Regardez The Borgias, ça se passe aussi en Italie, mais à la Renaissance, et en plus, Jeremy Irons joue le pape !!!

  • Même chose pour les séries de science-fiction, parmi lesquelles Doctor Who. Pas de chapitre dédié, rien sur les dernières initiatives de DC Comics avec Arrow et The Flash, pas de chapitre sur les zombies, les vampires, les super-héros, alors qu’un certain nombre de geeks auraient certainement apprécié – l’auteur n’aurait eu qu’à prêcher des convertis.

Comme d’habitude, je pinaille, mais un chapitre dédié aux séries historiques et un dédié aux séries de SF, ça aurait été sympa (pas de chapitre non plus sur les séries « familiales » ou « médicales »). D’ailleurs je me doute que ce qui n’apparaît pas dans cet ouvrage a sûrement dû être évoqué dans l’ouvrage précédent de Charlotte Blum mentionné plus haut.

Malgré tout, ce livre réussit son pari : donner envie de voir des séries et d’en revoir.

Petite sélection de séries à découvrir ou à redécouvrir

J’ai déjà parlé de Turn, mais voici 4 autres séries que je recommande vivement ! Une politique, une cinéphile/angoissante, une historique, et une… parce que c’est comme ça et que j’en veux une quatrième.

  • House of cards : la série politique du moment, celle que suit assidûment Barack Obama, paraît-il, même si c’est aussi un très grand fan de Game of thrones. Avec Kevin Spacey en génial ambition, politicien véreux, qui ne rêve que d’une chose, accéder à la Maison Blanche. L’intrigue est haletante, les acteurs sont géniaux… le tout est d’un cynisme jubilatoire. House of cards, c’est Valmont et Madame de Merteuil en politique, et (presque) toujours triomphants, c’est un monde où rien ne sert d’être gentil et où les méchants sont fascinants.
  • Bates Motel : j’avoue que j’ai eu d’abord du mal à adhérer au principe, mais les deux premières saisons étaient surprenantes. Prenez le Norman Bates de Psychose, placez-le dans l’Amérique contemporaine, faites-le retourner en adolescence (prenez l’acteur de Charlie et la chocolaterie) et regardez-le devenir progressivement un psychopathe, avec des rapports très très sains (si si !) avec sa môman !
  • Vikings : pas besoin d’en dire plus, le titre parle de lui-même. Malgré les inexactitudes historiques et la figure du viking qui reste mythique, c’est une série d’une qualité incroyable, avec des acteurs très attachants, qu’il s’agisse du chef viking, du constructeur de drakkars, de la guerrière, ou du moine qui hésite entre christianisme et paganisme. Chaque saison est un peu lente à démarrer et se mérite, mais c’est pour nous plonger d’autant mieux dans cette atmosphère brumeuse et mystérieuse.
  • Au moment où se tient au musée du Luxembourg une exposition sur les Tudors, j’ai à nouveau envie de regarder la série que Showtime leur a consacrée il y a quelques années, avec certes un Henry VIII filiforme par rapport à la réalité, mais ce qui n’empêche pas de suivre la trajectoire captivante de ce roi…

et pour ceux qui préfèreraient sa fille cadette, vous n’avez qu’à regarder les films avec Cate Blanchett sur Elizabeth, ou mieux encore, la mini série Elizabeth I, avec Helen Mirren et Jeremy Irons.

Quant à moi, en attendant d’aller voir cette exposition, et après ces lectures cinéphiles, je me plongerai dans un livre sur les Tudors, là encore, avant de regarder Breaking Bad, les Sopranos, Mad Men ou Downton Abbey

2 Commentaires

Classé dans Bibliothèque cinéphile

2 Responses to Un livre IFTTT pour accros aux séries

  1. Pingback: 2015 : Palmarès de lecture | cinephiledoc

  2. Pingback: Séries TV, entre rêves et réalités | cinephiledoc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *