Etiquette d'archives: documentation

Novembre 2017 : séances et animations du CDI

Passée l’effervescence des séances d’ESCAPE CDI, à retrouver dans les articles précédents, j’ai eu un mois de novembre relativement calme sur le plan des séances pédagogiques, avant une bonne reprise pour la dernière semaine de novembre et le mois de décembre.

Redirection !

La grande nouvelle de ce mois-ci n’est cependant pas un projet pédagogique ou une exposition, mais la transformation de Cinéphiledoc en site internet : vous retrouverez donc les articles désormais à l’adresse suivante :

https://cinephiledoc.com

Plus de publicités, et des pages qui chargent plus rapidement, malgré mon côté « je suis gourmande et je mets plein de choses ». Il y a quelques petites choses qui risquent de changer (apparence du site), d’autres que je ne maîtrise pas encore totalement, je compte sur votre indulgence !

Mais revenons-en aux activités !

Expositions

  • Une expo ciné à la hauteur de Cinéphiledoc

Ce mois-ci, j’avais décidé d’installer au CDI une grande exposition entièrement consacrée à différents aspects du cinéma. Comme d’habitude, j’ai voulu proposer des documentaires, des fictions, une offre numérique, et quelque chose de visuel et qui attire le regard des élèves.

Affiche :

Comme toujours, j’essaye de réaliser une affiche pour l’événement, et de la rendre la plus agréable à l’œil possible. Cette fois-ci, j’ai utilisé Canva, qui proposait un modèle très satisfaisant pour cette thématique.

Côté documentaires :

J’ai fait une sélection assez simple de ressources sur le cinéma, ce qui est facilité par le fait que c’est moi qui m’occupe du rayon « arts » au CDI.

Côté fictions :

En collaboration avec Sandrine Duquenne, j’ai fait une sélection des romans adaptés au cinéma, et je les ai mis à disposition des élèves, avec des marques-pages (toujours réalisés avec Canva). Sur les marques-pages les élèves pouvaient retrouver l’affiche du film et, en flashant le QR-code, accéder directement à la bande-annonce.

Marques-pages :

Les élèves étant particulièrement demandeurs, j’ai également fait une petite sélection de marques-pages avec des répliques cultes de films (la sélection allait d’Autant en emporte le vent à Star Wars en passant par Forrest Gump). Je rajoute ci-dessous les fichiers PDF de mes marques-pages.

Avec les bandes-annonces :

marques pages livres films 1

marques pages livres films 2

marques pages livres films 3

Avec les répliques de films :

Répliques de films

Exposition d’affiches sous forme de nuages de tags :

Enfin le clou du spectacle, c’était des affiches réalisées avec des photos de réalisateurs, d’acteurs, ou renvoyant à un genre de films ou à l’histoire du cinéma, et transformées en nuages de tags, puis plastifiées. Je voulais d’abord les accrocher au plafond, mais leur manque total de bonne volonté m’a poussé à les accrocher plutôt sur l’escalier de la mezzanine, ce qui me permet de le rendre beaucoup moins moche et de « customiser » un espace du CDI jusque-là délaissé.

Le fichier réalisé sur Genially, et dont les élèves ont le QR-code, permet de voir le travail de transformation, de l’image originelle au nuage de tags.

  • Mini-expo : Journée nationale de lutte contre le harcèlement

L’expo ciné occupant pas mal de place, j’ai fait juste une petite sélection consacrée à la journée nationale de lutte contre le harcèlement, qui avait lieu le 9 novembre 2017.

  • Mini-expo : 1917-2017, Cent ans de Révolution russe

Même chose pour cette exposition, il s’agit d’une petite sélection afin de faire un petit focus sur les ressources disponibles sur le sujet en histoire-géographie.

Séances

Comme je l’ai indiqué en début d’article, pas trop de nouveauté concernant des séances pédagogiques ce mois-ci…

  • TPE

J’ai produit deux ressources à destination des élèves et des enseignants, sur la bibliographie et la note de synthèse individuelle. Le contenu des présentations a été réalisé en concertation, je me suis contentée de mettre en forme ces documents, cette fois-ci via Piktochart.

  • EMC Première L

Avec mon collègue d’histoire, nous avons reconduit le partenariat de l’an dernier en EMC, avec comme l’an dernier deux séances introductives de débat sur la thématique : « Les médias sont-ils un risque pour la démocratie ? ».

Pour faire la synthèse de ces deux séances, j’ai utilisé Framindmap, ce qui me permettait d’avoir une restitution assez visuelle et dynamique, mais aussi de voir entre les deux demi-groupes les thématiques et les idées qui revenaient, et les divergences.

Ces deux séances ont servi d’amorce à une bonne séquence de 4h (au moins) sur la désinformation, que nous démarrons le 24 novembre et dont je parlerai donc dans l’article du mois de décembre.

Projet jeux (suite)

A la suite d’une déconvenue sur laquelle je ne reviendrai pas ici, j’ai dû faire remonter à mon chef d’établissement une fiche projet sur le futur espace jeux du CDI, fiche projet qui a été validée.

Pour celles et ceux qui en aurait l’utilité, et qui souhaiterait mettre en place une action équivalente, consultez le PDF ci-dessous :

Projet Jeux

Réunions et autres rencontres

Deux temps forts ce mois-ci, sur lesquels je vais revenir en quelques mots et en images…

Retour sur une journée à Educatice…

J’étais à Educatice le mercredi 15 novembre, voici les quelques « moments » de cette journée…

  1. en arrivant, j’ai suivi une petite présentation sur le stand du ministère sur le site Genrimages, qui étudie les représentations sexuées dans les images et les vidéos
  2. j’ai retrouvé @DmonirePitrolle
  3. j’ai fait enfin la connaissance en vrai de Sophie Gronfier (co-ESCAPE CDI) qui venait à Educatice pour participer au Hackathon.
  4. j’ai retrouvé mon référent numérique qui se rendait sur le stand de CANOPÉ
  5. j’ai assisté à la présentation des comptes Twitter Eduscol par Brigitte Pierrat, et deux présentations sur l’EMI par Richard Galin. J’ai revu Aude Thépault (rencontrée au mois d’avril) – cela m’a confirmé que l’on va dans ce genre d’événement autant pour découvrir des choses que pour revoir des gens sympas…
  6. après le déjeuner, j’ai assisté à la conférence du CLEMI sur les Fake News avec @infoprofdoc et @Flashtweet qui présentaient le projet du #FlashTweetEdu
  7. j’ai assisté à la présentation de Glose sur le stand du ministère
  8. j’ai rencontré Aurélie Julien et Éric Fourcaud sur le stand de Ludomag / Ludovia afin de leur demander s’il était possible de faire de #LudoDOC un événement associé à Ludovia et… c’est bon !

Voilà pour cette petite journée, j’ai aussi suivi par la suite ce qui s’est passé sur Twitter, les résultats du #HackEduc17…

Pendant ce temps là, dans l’académie de Dijon…

… Escape CDI était présenté en journée de formation, avec le support suivant !

Eurêkoi Remix

Le 20 novembre, j’ai participé au Centre Pompidou à Eurêkoi Remix. Eurêkoi est un service de questions / réponses proposé par la BPI : les bibliothécaires répondent aux questions des internautes en moins de 72h, et leur font des suggestions de lecture.

Le but de la réunion était de proposer des idées de nouveaux services sur Eurêkoi, à partir d’un brainstorming sur les attentes des usagers, avec trois groupes de 4 à 5 personnes.

Les trois idées ayant émergé ont été : la création d’un service de rencontres entre internautes à partir des centres d’intérêts, l’organisation de rencontres avec des passionnés via la géolocalisation, et la possibilité d’obtenir des réponses et des suggestions de lecture en fonction du temps dont on dispose et du degré d’implication que l’on souhaite avoir par rapport au service.

Ce fut une journée très enrichissante et qui m’a permis aussi d’approfondir mes connaissances en terme de design thinking.

Voilà pour les quelques activités que j’ai menées en tant que profdoc ce mois-ci, je publie cet article avant la fin du mois afin une nouvelle fois d’équilibrer les articles entre novembre et décembre et de faire alterner à nouveau un article profdoc et un article cinéphile.

L’outil d’Outils Tice

Ce mois-ci, pour des raisons sur lesquelles je reviendrai en décembre, l’article qui m’a intéressée était consacré à la création d’images enrichies :

https://outilstice.com/2017/11/5-outils-en-ligne-pour-creer-des-images-enrichies/

Je connaissais déjà Genially, et j’ai déjà réussi à faire des images enrichies avec (et je continue à en faire, ce que, une fois encore, vous pourrez voir au mois de décembre).

Par contre, l’article m’a donné l’occasion de tester Thinglink, que je connaissais de réputation, mais que je n’avais encore jamais essayé.

Un exemple donc, avec les fameux marques-pages de répliques de film :

https://www.thinglink.com/scene/989587936066404355

A très bientôt sur Cinéphiledoc !

3 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Décembre 2016 : séances et animations du CDI

Voici un compte-rendu des activités que j’ai menées au CDI durant ce mois de décembre, et qui, pour la plupart, sont en continuité avec celles du mois de novembre.

Une fois n’est pas coutume, je commencerai par les expositions et animations, ce qui donnera un peu plus de légèreté à cet article.

Expositions / Animations

  • Calendrier de l’Avent littéraire et numérique

Mon grand projet de début décembre était de proposer aux élèves un calendrier de l’Avent, un peu comme ceux que j’avais l’habitude de faire en collège. Étant un peu restreinte par les délais, j’ai décidé de me lancer dans un calendrier littéraire, avec le soutien de notre aide-documentaliste.

Pour chaque jour du mois de décembre jusqu’au 24, ce dernier m’a aidée à trouver un livre mentionnant dans son titre le chiffre ou le nombre du jour : Les Deux Tours pour le 2, Les Trois Mousquetaires pour le 3, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme pour le 24… Seuls nous manquaient les 22 et 23, pour lesquels j’ai pris des livres presque au hasard.

Voici le résultat en image :

calendrier-de-lavent-cdi

Parallèlement, j’ai voulu organiser, inspirée par @Outiltice, un calendrier de l’Avent numérique, avec là encore pour chaque date, une information en lien avec cette date :

https://adventmyfriend.com/11207/ddbe7e9ffb

Afin de sensibiliser les élèves à cette action organisée tout au long du mois de décembre, j’ai réalisé cette affiche :

calendrier-de-l_18493651_0581f261cdf574b4128d5ea60c53fea76a0f110b

J’ai également intégré le calendrier sur la page d’accueil d’e-sidoc et j’en ai envoyé le lien par mail à l’ensemble de l’équipe éducative.

  • Gotlib

Suite au décès de ce dessinateur que j’adore – j’ai des souvenirs de lectures des Dingodossiers qui s’accompagnaient invariablement de fous-rires – j’ai affiché quelques planches à l’entrée du CDI, et nous avons sorti des bacs à BD quelques albums dont nous disposions…

img_2498 img_2499

Voilà pour ces quelques initiatives qui ont égayé le CDI et nous ont permis de patienter dans la bonne humeur jusqu’aux vacances.

Séances

  • Suite TPE

Durant ce court mois de décembre, j’ai pu aider certains élèves de TPE qui souhaitaient réaliser un blog.

J’ai également fait pour une autre classe (les premières S) la séance que j’avais faite le mois dernier avec les premières ES sur la citation des sources.

  • J’ai revu les 2de3

J’avais évoqué le mois dernier la séance apocalyptique avec les 2de3, notamment liée aux ordinateurs de la salle, branchés sur le réseau administratif.

Les séances ont été reprogrammées avec mon collègue de français avant les vacances, avec toujours quelques couacs (ordinateurs qui rament, proxy qui ne permet pas d’aller sur le Google Form, plantage au moment d’envoyer le formulaire…) Bref, malgré tout, les élèves ont pu naviguer sur e-sidoc, et ont pu commencer les padlets, même si ces derniers n’étaient pas aussi réussis que ceux des 2de7…

  • EMC 1STMG3 : identité heuristique

Avec ma collègue d’histoire, nous avons poursuivi avec les 1ères STMG3 le travail sur l’identité amorcé au mois de novembre. Après deux séances d’écriture, j’avais proposé à ma collègue de faire réaliser aux élèves un schéma heuristique sur la manière qu’ils ont de se représenter.

J’ai donc présenté les choses assez rapidement : le mot « MOI » au centre du schéma au tableau, puis j’attends les suggestions des élèves, que je placent tout autour. C’est ensuite à eux de réaliser en une heure le schéma le plus complet possible, et qui donne à la fois une idée de qui ils sont, comment ils se représentent, et de la manière dont ils organisent leur pensée et « fonctionnent dans leur tête ».

J’ai ensuite pris en photo les différents schémas et les ai rassemblés dans le padlet ci-dessous :

Made with Padlet

Je n’ai pu voir qu’un demi-groupe sur cette séance, l’autre demi-groupe n’ayant pas encore fini le premier travail d’écriture sur l’identité.

  • EMC 1L2 : la place des femmes en France

Le débat sur médias et démocratie avec la classe de 1L2 s’étant particulièrement bien déroulé, mon autre collègue d’histoire (j’aime les collègues d’histoire…) a voulu travailler sur d’autres sujets. Il m’a donc proposé une séance sur la place des femmes en France, où j’avais en quelque sorte carte blanche.

J’ai construit le document suivant (j’en profite pour dire que si je cède maintenant souvent à la manie du Google Form, c’est autant pour donner au questionnaire élève une forme attrayante que pour avoir un déroulé clair, lisible, et lui-même attrayant, de la séance) :

Le premier groupe, celui que j’avais déjà vu durant le débat « Médias et démocratie », a été très réceptif à cette séance, et en particulier à la dernière question. Je donne comme exemple 4 réponses, anonymes, bien entendues, une pour chaque photo choisie (je garde l’orthographe et la ponctuation) :

  1. Ségolène Royal : La première photo me fait réagir particulièrement car la phrase « Mais qui va garder les enfants ?  » est un stéréotype sur les femmes au foyer or la place d’une femme n’est pas forcement au statut de femme au foyer.
  2. Hillary Clinton (c’est, pour ce groupe, la photo qui a le plus choqué, les deux dernières obtenant une égalité parfaite) : La seconde photo à propos d’Hillary Clinton me choque énormément car le fait que l’on dise « Quand Hillary Clinton parle, les hommes entendent « sors la poubelle ! » », est une discrimination de la femme rappelant l’époque où elle était considérée comme seulement « bonne à faire le ménage et la cuisine », or une femme est égale à un homme, elle a aussi droit de faire un métier qui lui plait plutôt que d’être femme au foyer.
  3. Cécile Duflot : Cette citation ma enormement choquée car c’est insultat de voir une femme surtout une femme politique comme un objet sexuel. Comment le fait de mettre des robes lorsqu’on est une femme peut etre vu sous cette angle ? C’est TRES insultant . Une femme qui a fait autant d’etudes pour acceder a cet emploi soit denigrée de la sorte . Les femmes se sont battues pour avoir le libre droit sur leurs corps pour que des personnes sexistes la raibaissent a un statut de femme qui veut attirer lattention sur son corps alors que c’est pas le cas . Lorsqu’il la regardent ils voient une robe et non une politienne et je trouve ça degoutant .
  4. Najat Vallaud-Belkacem : La quatrième. Associer une femme à une prostituée (qui vend ses charmes pour de l’argent, ou, ici, un poste) est une violente discrimination, qui non seulement place la femme au rang d’objet mais qui sous-entend qu’elle n’a aucun autre moyen de réussir, que ses capacités ne peuvent pas égaler celles des hommes dans la société.

Le deuxième groupe a eu un peu plus de difficultés à se mettre au travail… mais a tout de même réussi à terminer le questionnaire.

Comme indiqué à la fin du formulaire, nous attendons que les élèves réalisent, suite à cette séance, des travaux de forme libre sur l’aspect de la question qui les aura le plus marqué… rendez-vous donc en janvier pour la suite de ce projet !

  • EMC 1STMG1 : théorie du complot

Le même collègue a voulu travailler avec ses élèves de première STMG sur la théorie du complot. Évidemment, le sujet, foisonnant et tentaculaire, m’a donné plus de fil à retordre que la séance sur les femmes (je ne voulais pas que ça parte dans tous les sens, je voulais à la base leur faire construire un complot et le collègue trouvait l’idée risquée…)

Bref, j’ai proposé un autre formulaire, qui servait lui davantage de déroulé de séance, avec des temps de présentation, de questions / réponses et de débats :

Avec le premier demi-groupe, nous sommes parvenus à l’étape du questionnaire où les élèves doivent présenter une théorie du complot existante, trouver 3 arguments complotistes et 3 contre-arguments.

Les échanges avec les élèves ont été assez enflammés, nous avons pris beaucoup de temps pour discuter avec certains, et avons également décidé de poursuivre cette séance au retour des vacances. Malgré une séance de longue haleine, nous avons eu des réactions très intéressées et réfléchies.

La deuxième séance des 1STMG1 a lieu en dernière heure le vendredi des vacances, je ferai une petite mise à jour de l’article avec un compte-rendu de la façon dont cette séance s’est déroulée.

  • EMC 1STMG3 : théorie du complot

J’ai proposé cette même séance à la classe de 1STMG3 qui travaille sur l’identité. Avec le premier demi-groupe, nous nous sommes d’abord appuyé sur les réactions des élèves et sur ce qu’ils connaissaient ou percevaient de la théorie du complot, l’objectif étant moins de tenter de les convaincre d’un raisonnement ou de son contraire, mais de les amener à confronter arguments et contre-arguments afin de se forger leur propre opinion.

Les complots choisis étaient plus variés et moins « politiques » que ceux des 1STMG1 : Pokémon Go est-il lié à la CIA ? Shakespeare a-t-il vraiment existé ? Michael Jackson est-il mort ?

Nous nous sommes arrêtées au même point que l’autre classe, à savoir la confrontation des 3 arguments et contre-arguments. Nous verrons pour la suite à la rentrée.

Gestion, réunions, cogitations…

Durant ce mois de décembre :

  • nous avons pu accueillir notre nouvelle proviseure,
  • j’ai assisté à une réunion de bassin le 9 décembre, durant laquelle ma collègue et moi-même avons accueilli au lycée nos collègues de bassin, avec une présentation de l’application Folios et des ateliers sur la lecture et les plateformes de mutualisation de notices. L’organisation de cette réunion m’a permis de me familiariser à l’équipement et aux salles du lycée, ainsi qu’à l’accueil de groupes.
  • j’ai participé à un Hang-Out sur les TraAM (Travaux académiques mutualisés) Documentation.
  • j’ai assisté également à mon premier conseil pédagogique le 12 décembre, consacré notamment à l’usage des téléphones portables et autres appareils du même type au sein du lycée et à l’harmonisation de l’évaluation de l’EMC,
  • j’ai poursuivi le travail amorcé en novembre sur le questionnaire GIDEC-GECRI qui permet aux enseignants de recevoir les spécimens de manuels scolaires en fin d’année et j’ai renvoyé le dit questionnaire (ouf !),
  • j’ai modifié les cotes des ouvrages sur le cinéma dans le rayon 700. En effet, certains étaient cotés en 778.5 (photographie pour le cinéma), d’autres en 791.43 (cinéma). J’ai tout basculé en 791.43, en rajoutant une partie sur les genres cinématographiques et les essais consacrés à un film en particulier, ces deux types d’ouvrages étant bien représentés au CDI.

img_2513

  • j’ai aussi modifié les cotes des usuels en arts. En effet, au CDI, nous mettons les usuels de chaque rayon en début de rayon… Ainsi, comme pour le cinéma, on voit très bien ce qui a été fait comme travail de recote, et ce qui reste à faire !

img_2515

  • j’ai poursuivi mon travail sur la signalétique commencé au mois d’octobre.
  • j’ai amorcé un échange avec mes collègues responsables de l’enseignement d’exploration « Arts visuels » afin de leur proposer la venue d’intervenants extérieurs. L’échange est en bonne voie et il semble que l’intervention pourra bien avoir lieu ! La suite au prochain épisode…

Bonne fin d’année à tous et à l’année prochaine !

7 Commentaires

Classé dans Tics de doc

#Ludovia13 : avant, pendant, après

Un petit article avant de reprendre les publications régulières de Cinéphiledoc.

Dès demain je serai, comme l’année dernière, à l’université d’été Ludovia, à Ax-les-Thermes. La thématique de cette année est : « Présence, attention et engagement en classe avec le numérique ».

J’ai fait mon premier Ludovia l’an dernier, j’avais publié à cette occasion un petit abécédaire qui faisait le compte-rendu de cette expérience. Cette année, pas d’abécédaire, mais un article en trois temps, comme l’indique le titre.

Dans « Avant », vous retrouverez mon petit programme personnel, les petits points de rendez-vous que je me suis fixée, les explorcamps et tables rondes auxquels je tenterai d’assister (et qui ne correspondent pas toujours à mon formulaire d’inscription, mais l’université étant assez détendue, je ne me fais pas trop de soucis…).

La rubrique me sert aussi d’aide-mémoire personnel, mais elle peut varier très vite, en fonction des derniers mails reçus ou au gré de mes caprices.

Si vous êtes dans les parages, je porterai le mardi et le mercredi des tee-shirt de geek assez reconnaissables, le jeudi quelque chose de plus classique…

Dans « Pendant », vous trouverez des mises à jours de cet article que j’essaierai de faire au fur et à mesure, même si je ne garantis rien.

Enfin, dans « Après », vous trouverez le vendredi ou le lundi suivant Ludovia, des productions, Storify, cogitations, ressentis, etc.

Avant

Mardi 23 août

  • 18h30-19h30 : Table-ronde « Présence, attention, engagement avec le numérique en classe ;  les politiques publiques, la réponse des industriels, des chercheurs et des enseignants est-elle à la hauteur de cette proposition ? » (je ne sais pas encore)
  • Je ne sais pas encore non plus si je vais aux présentations du soir…

Mercredi 24 août

Premières modifications, il est 16h30 le 22 mai. En raison d’une réunion sur les mêmes créneaux au collège d’Ax, je ne pourrai malheureusement pas assister aux 3 Explorcamps suivants, je rumine :

  • 10h45-11h15 : Explorcamp de Marie Soulié : « sur les traces d’Harry Potter, un EPI lettres-anglais qui intègre le numérique »
  • 11h15-11H45 : Explorcamp de Valérie Marcon et Olivier Pingal : « Les évolutions du service en ligne de l’IGN, Edugéo : nouvelle interface et nouveau cahier pédagogique »
  • 11h45-12h45 : Explorcamp ARTE : « Educ’ARTE, le nouveau service  innovant de la chaîne franco-allemande »

Par contre pour l’après-midi, c’est bon, je suis toujours là.

  • 14h-15h30 : Table ronde : MOBILITÉS & PRATIQUES PÉDAGOGIQUES « Quelles possibilités les EIM ouvrent sur le plan pédagogique »
  • 16h30-17h : Explorcamp « Des Fiches pratiques pour utiliser les EIM en classe »
  • 17h30-18h : Explorcamp « Les TraAM arts plastiques, un exemple : le geste digital ».

Jeudi 25 août

  • 9h-10h30 : Table ronde CODES & CULTURE NUMÉRIQUE « Être un citoyen numérique éclairé, les compétences du XXIe siècle ; un enjeu majeur » (je serai obligée de partir un peu avant la fin)
  • 10h45-11H15 : Explorcamp « Nouvelles pratiques pour informer, nouveaux usages pour s’informer… sur les productions académiques en documentation ».
  • 11h45-12h15 : Explorcamp « l’EMI dans les TraAMs »
  • 12h15-12h45 : Explorcamp : « Construction de l’identité citoyenne. S’engager dans la formation, c’est s’engager dans la cité. L’art de ne pas se faire avoir »

Et après, je tournerai sans doute un petit peu, je butinerai d’un Explorcamp à une table-ronde, en fonction de ce qui titille ma curiosité, et en attendant la navette pour reprendre l’avion…

Voilà en tout cas où vous risquez de me trouver durant ces trois jours si vous êtes vous aussi dans les parages 😉

Pendant

Mardi 24 août

Je suis arrivée à Ludovia vers 15h. Après la récupération du badge et du gobelet, voici le détail de cette premiere demi-journée, bien remplie.

image

17h-18h : on commence par la détente, direction les thermes, maillot de bain et serviette, je me suis dit que j’allais sécher les discours d’ouverture et arriver directement pour la table ronde à 18h.

18h20 : j’arrive dans la salle de conférence déjà bien remplie… L’ouverture a pris du retard, je retrouve tous les discours que je voulais sécher, et enfin le début de la table ronde.

Petit plus : la présentation des ressources du portail Europeana (@Europeanaeu).

image

20h : auberge espagnole du soir, plein de spécialités, c’est sympa et convivial, et le groupe de Edmus met l’ambiance !

image

21h20 : présentation plus approfondie d’Europeana avant une soirée Pechakucha : présentations en 20 secondes X 20 diapos sur présence, attention et engagement. Les intervenants sont énergiques, bluffants et le format vraiment sympa.

Mon préféré, en amatrice de la procrastination : celui de Laurence Juin (@frompennylane) qui explique comment elle a failli rater son Pechakucha 🙂

image

23h30 : retour aux Chalets d’Ax pour une bonne nuit de sommeil avant de reprendre en fanfare Ludovia dès demain !

Mercredi 24 août 

  • Matin

Comme prévu j’étais en réunion toute la matinée. J’étais au collège d’Ax et j’aurais bien aimé voir le CDI… Mais non.

J’ai donc suivi très aléatoirement les Explorcamps de la matinée. J’ai vu avec plaisir que l’Explorcamp de Marie Soulié sur l’EPI « Sur les traces d’Harry Potter » avait été relayé et que les contenus étaient disponibles sur son blog.

http://tablettes-coursdefrancais.eklablog.com/exemple-epi-lettres-anglais-a125259320

  • Après-midi

14h-15h30 : j’ai assisté avec 2 collègues profs-docs, Audrey Démonière et Marie Ghorayeb, à la table ronde « Quelles possibilités les EIM ouvrent sur le plan pédagogique ».

image

Les participants à cette table ronde étaient aussi bien enseignants, DAN, IG ou cheffe de département de la DNE et se sont intéressés à la valeur ajoutée des Équipements Individuels Mobiles ou comment un outil individuel ouvre à un usage collectif et collaboratif.

image

Les questions abordées étaient celles de la gestion de l’espace-temps du cours (classe inversée, aménagement de la classe, CDI) et de l’usage responsable et légal des EIM (questions juridiques et techniques, question de la formation des enseignants, plan numérique, cadre de références, BYOD).

Nous avons écouté le témoignage de Stephanie Woessner, enseignante de langues vivantes en Allemagne, sur la manière dont les EIM améliorent la communication entre élèves, puis celui de David Cohen, enseignant d’arts plastiques de l’académie de Nice, porteur d’un projet pédagogique sur l’utilisation des smartphones en classe (geste pictural, captation photographique et vidéo, QR-codes, gestion de l’espace classe…)

image

16h30-17h : j’ai assisté à l’Explorcamp de Pascale Montrol-Amouroux sur les usages des équipements individuels mobiles et sur les fiches qui leur sont dédiées sur Eduscol.

17h-17h30 : j’ai assisté au début de l’Explorcamp de David Cohen sur son expérimentation smartphone (déjà esquissée en table ronde plus tôt dans l’après-midi), puis j’ai un peu attendu avec Marie Ghorayeb pour assister à l’Explorcamp sur les TraAM arts-plastiques avant de craquer sous le poids de la chaleur et de décider de retourner aux thermes.

image

Une deuxième journée qui s’achève un peu plus tôt que la première, mais tout aussi intéressante et motivante professionnellement, même si demeure la frustration de ne jamais pouvoir tout voir.

Jeudi 25 août

9h-10h : j’ai assisté au début de la table ronde « Etre un citoyen numérique éclairé, les compétences du 21e siècle ; un enjeu majeur », à laquelle participaient 3 enseignants, un chef d’établissement et Richard Galin, chef de projet EMI à la DNE.

image

Après avoir tenté de définir la citoyenneté numérique, les intervenants (dont le public) sont revenus sur les enjeux sociétaux, économiques et humains, sur les enjeux positifs et créatifs, et sur les compétences à développer.

Nicolas Le Luherne est revenu sur la crise de la citoyenneté chez les jeunes et sur la question du harcèlement.

Durant les échanges avec le public, sont revenus la nécessité de la formation à l’esprit critique, la transmission des savoirs et le rôle d’exemplarité des enseignants, ainsi que sur plusieurs projets, notamment avec des EPAD. Le chef d’établissement présent, Cédric Merchet, a évoqué l’exemple de son collège et a souligné le rôle du professeur documentaliste.

image

10h45-11h15 : J’ai dû quitter cette table ronde avant la fin afin d’aller préparer mon Explorcamp « Nouvelles pratiques pour informer, nouveaux usages pour s’informer… Retour sur les productions académiques en documentation », durant lequel j’ai présenté les productions issues des TraAM documentation et le réseau des IAN documentation, épaulée par Anne Delannoy et Anita Messaoui, IAN de Toulouse et IAN de Montpellier.

Vous pouvez retrouver ma présentation sur Twitter ou, d’ici quelques heures, dans la rubrique « Après » ci-dessous.

Durant cette présentation, j’ai rencontré Claire Balas (@DocMPy), prof doc du collège d’Ax-les-Thermes, qui m’a proposé de venir visiter son CDI !

image

11h45-12h30 : j’ai assisté à la présentation de Richard Galin « L’EMI dans les TraAM » puis j’ai essayé de capter quelques moments à la présentation de Nicolas Le Luherne et de Nadya Benyounes sur la formation du citoyen numérique, tout en continuant à tweeter.

https://prezi.com/m/mh-fznrmz-li/construction-de-lidentite-citoyenne/

image

14h : j’ai assisté à la prestation endiablée des EdMus qui reprenaient « Happy »…

14h30 : j’ai visité le CDI du collège d’Ax-les-Thermes, où exerce Claire Balas, avec Audrey Démonière et Marie Ghorayeb. Le CDI a fait l’objet de travaux pendant les vacances, c’est donc un CDI avant réaménagement que nous avons visité. Je souhaite donc plein de courage à Claire pour ses premières semaines de reprise et la remercie encore de son accueil très sympa !

16h : j’ai repris la navette pour l’aéroport, d’où je fais les dernières mises à jour de cet article.

Après

Voici le lien de ma présentation à l’explorcamp du 25/08/2016 :

http://www.genial.ly/5790e207b69aa2004cda7411/presentation-ludovia

Et voici le Storify « Cinephiledoc à Ludovia » reprenant l’ensemble de mes tweets et retweets :

https://storify.com/JFiliol/cinephiledoc-a-ludovia13

2 Commentaires

Classé dans Tics de doc

Hors-série 2 : D’amour et d’étoiles. Alain Delon / Romy Schneider

Voici donc le 2e hors-série de l’été.

Pour ces hors-série, j’ai décidé de choisir aussi bien des couples du cinéma hollywoodien, comme pour l’article précédent, que des couples du cinéma français.

J’ai aussi décidé, très arbitrairement, de me concentrer sur des couples dont je connais relativement bien la filmographie, même si, pour certains d’eux, je peux très bien connaître la filmographie d’un élément du couple et beaucoup moins celle de l’autre…

Mon capital sympathie est lui aussi tout à fait variable selon que je regarde d’un côté ou de l’autre.

Passées ces considérations, je reprends le même schéma que pour l’article précédent :

  • brièvement, quel est ce couple ?
  • ai-je pu trouver mention sur Internet ou ai-je dans ma bibliothèque un (ou plusieurs) livre qui les réunit ?
  • quelques livres ou trouvailles sur internet qui leur sont consacrés séparément ;
  • un film mythique qui les réunit.

Et c’est reparti !

Alain Delon et Romy Schneider

Et c’est évidemment là que le capital sympathie prend tout son sens.

À nouveau pour paraphraser Blow Up (et nous y reviendrons après) : c’est qui ou plutôt c’est quoi Alain Delon et Romy Schneider ?

Alain Delon est né en 1935 et a incarné dans les années 50-60 le jeune premier à la française au même titre qu’un Gérard Philipe ou qu’un Jean Marais quelques années auparavant, ou qu’un Belmondo à la même époque, ce dernier se distinguant davantage par sa gouaille que par son côté « beau ténébreux ».

Après… et bien après, disons que c’est devenu Delon, un personnage fréquemment caricaturé, qui a sans doute été tenté par l’auto-caricature pour mieux se protéger et dont les rôles récents ne laissent entrevoir que le pâle reflet de ce qu’il a pu être avant…

Romy Schneider est né à Vienne en 1938. Tout a été dit, redit et exagéré sur Romy. Y’a-t-il d’ailleurs une autre comédienne (ou un autre comédien, ne soyons pas sexiste), qu’il suffit d’appeler par ce diminutif affectueux ? Romy : à lui seul il évoque tout de suite à des milliers de cinéphiles des débuts de princesse, une carrière brillante et ce sentiment du tragique, cette impression de manque, de gâchis et d’absence de retenue dans l’émotion…

Un mythe, une icône, autant pour les petites filles que pour les femmes et un idéal à jamais inaccessible pour des comédiennes, bien qu’on ait donné son nom à un prix.

Vous le voyez maintenant, le capital sympathie ? Et encore, j’ai l’impression d’avoir été soft.

Et donc, Alain Delon et Romy Schneider, ça donne quoi ?

Un film en 1958, Christine, qui est un remake d’un film de Max Ophüls, Liebelei, lui-même adapté d’une pièce de théâtre d’Arthur Schnitzler où jouait la mère de Romy, Magda Schneider (et ce qui était plus ou moins le rôle phare de sa carrière). Christine est une bluette tragique quelque peu dégoulinante et plutôt oubliable.

Contrairement, évidemment, à La Piscine, sorti en 1969 : un huis-clos entre un couple, Jean-Paul et Marianne (Alain Delon et Romy Schneider), et le meilleur ami de Jean-Paul et sa fille (Maurice Ronet et Jane Birkin), dans une villa avec piscine.

Enfin, une troisième collaboration en 1971, dans L’Assassinat de Leon Trotsky, de Joseph Losey, que malheureusement je n’ai pas vu.

Et entre 1958 et 1971, des fiançailles en 1959, rompues en 1964, puis la mort de Romy en 1982, les regrets de Delon, ses hommages appuyés, lui devenant de plus en plus un vieux lion, et elle devenant irrémédiablement un mythe.

Réunis dans un livre ?

Personnellement, il n’y a dans ma bibliothèque aucun ouvrage consacré à la fois à Romy Schneider et à Alain Delon, comme il n’y en avait aucun sur Bogart et Bacall.

Néanmoins, pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce couple, ils auront certainement plus de chance que pour Bogart et Bacall, notamment en lisant l’ouvrage de l’un des principaux intéressés :

Foisonnante littérature adepte des hyperboles ! « fiancés de l’éternel », « ils se sont tant aimés », « un amour impossible »…

Côté Delon ?

Il n’y a dans ma bibliothèque qu’un ouvrage consacré à Delon, en tout cas en partie, et c’est cet ouvrage qui, il y a un peu plus de 3 ans, m’avait permis d’inaugurer les fonctions cinéphiles et doc de ce blog, en en faisant le compte-rendu.

Il s’agissait des Grandes gueules du cinéma français : Gabin, Ventura, Belmondo, Delon, un livre de Philippe Lombard, préfacé par le réalisateur Georges Lautner et publié en 2012 aux éditions Express Roularta.

Vous pouvez retrouver le compte-rendu de cet ouvrage ici.

Pour ce qui est des livres disponibles sur Delon, il y en a un certain nombre, à commencer par l’ouvrage cité plus haut écrit par Delon lui-même, mais rien de très récent ou de très disponible à un prix abordable. La principale référence semble être une biographie en 2 volumes publiée par Henry-Jean Servat au début des années 2000…

Et sur internet ?

L’article qui lui est consacré sur Wikipédia semble assez complet :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Delon

Il dispose également d’un site officiel hébergé en Suisse :

http://www.alaindelon.ch

ainsi que d’une page Facebook :

https://www.facebook.com/alaindelon.officiel

Et en vidéo ? J’en reviens à ma référence favorite en la matière : Blow Up.

Côté Romy ?

Ma bibliothèque est d’un seul coup bien plus riche.

Comme indiqué dans le précédent article, lorsque j’admire un acteur ou un réalisateur et que celui-ci a suscité beaucoup de publications – ce qui est le cas pour Romy Schneider – j’ai au moins une autobiographie ou biographie et un « beau livre » dans ma bibliothèque.

Pour Romy, j’ai 5 ouvrages. (j’illustre cette partie avec les couvertures des livres que je connais, mais les ouvrages ont parfois connu plusieurs éditions, et les miennes ne sont pas forcément les plus récentes)

Le premier, et celui que j’ai depuis le plus longtemps, même si je ne l’ai jamais relu, est Moi, Romy : le journal d’une vie.

couv59381586

À l’origine, l’ouvrage se trouvait dans la bibliothèque de ma grand-mère, et comme certaines bibliothèques de grand-mère, celle-ci était composée de livres sur la seconde guerre mondiale, de sélections du Reader’s digest et de commandes de France Loisirs (je caricature à peine). Ma grand-mère aimait aussi beaucoup les livres sur le vieux Paris et les vieux métiers…

Toujours est-il que le journal de Romy faisait certainement partie de l’une de ses nombreuses commandes à France Loisirs, étant donné que c’est par eux que le livre en ma possession a été édité en 1989, sans doute après été publié par une première maison d’édition.

Comme je l’ai indiqué, j’ai toujours gardé ce livre mais je ne l’ai jamais relu. Le souvenir que j’en garde, Romy ayant tenu ce journal depuis son adolescence jusqu’à la fin de sa vie, est quelque chose de très émouvant, avec non seulement ce journal écrit mais aussi des transcriptions de lettres et de conversations téléphoniques, avec une plume qui évolue de la jeune fille à la femme, mais aussi avec le sentiment de pénétrer dans une intimité comme un cambrioleur…

Romyaufildelavie

Le second livre est une biographie que l’on m’avait offert il y a quelques années : Romy au fil de la vie, de David Lelait, publiée en 2002 aux éditions Payot. Elle a été réédité en 2012.

J’ai le souvenir d’une lecture très agréable et très respectueuse, pas du tout racoleuse.

Pour le troisième, je passe aux beaux livres. Il s’agit du premier livre de photos que j’ai acheté consacré à Romy, Romy : hommage photographique, de Klaus-Jürgen Sembach, publié en 2005 par les éditions du collectionneur.

Les photos sont surtout des photos promotionnelles et de tournage, même s’il y a quelques photos personnelles. Elles sont précédées d’un court texte de présentation de l’auteur et suivies d’une biographie succincte ainsi que d’une filmographie.

Le quatrième a été mon coup de cœur au moment où je commençais à me constituer une bibliothèque sur le cinéma : Romy, de Johannes Thiele publié en 2007 aux éditions Place des Victoires (et réédité en 2012).

Il s’agit d’un énorme album de photos, ponctué de texte de l’auteur, de citations de Romy Schneider et de témoignages de ceux qui l’ont connue.

9782226181817-j

Enfin le dernier livre est peut-être le plus spécifique : Romy dans L’Enfer : Les images inconnues du film inachevé d’Henri-Georges Clouzot, avec le texte de Serge Bromberg, publié en 2009 aux éditions Albin Michel.

Cet ouvrage présente, comme son titre l’indique, des images d’archives du tournage du film L’Enfer, en 1964, tournage interrompu par la mort du réalisateur, Henri-Georges Clouzot. Un film a également été consacré à ce tournage maudit et est sorti en 2009. En voici un extrait :

Depuis sa disparition en 1982, Romy fait l’objet d’une très nombreuse littérature : biographies, hommages photographiques, un an ne passe pas sans que quelqu’un ne vienne ajouter sa pierre à l’édifice, avec plus ou moins de réussite.

Et sur internet ?

Là encore, un article assez complet sur Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Romy_Schneider

Par contre, pour ce qui est des sites qui lui sont dédiés, il s’agit principalement de sites de fans inconditionnels, souvent plein d’enthousiasme, moins souvent de grammaire et d’orthographe…

Je leur préfère la page Facebook qui lui est consacrée :

https://fr-fr.facebook.com/Romy-Schneider-44032826464/

Et comme toujours, l’inévitable numéro de Blow Up :

Un film avec Delon et Romy

Vous l’aurez compris, parmi les trois films qu’ils ont tournés ensemble, si je considère Christine comme une bluette oubliable et si je n’ai jamais vu L’Assassinat de Léon Trotsky, c’est évidemment La Piscine qui remporte tous mes suffrages, et c’est avec lui que je vous laisse :

jusqu’à la prochaine fois.

1 Commentaire

Classé dans Bibliothèque cinéphile

Mars 2016 : séances et animations du CDI

Comme pour l’année dernière, je publie cet article un peu plus tôt dans le mois. Je vais y présenter, entre autres, ce que j’ai préparé pour la semaine de la presse et des médias à l’école, semaine qui en sera à son commencement lorsque ce compte-rendu sera mis en ligne.

Les activités que je présenterai seront donc celles qui ont eu lieu entre le 7 et le 22 mars. Je laisse toujours les journaux et magazines un peu plus longtemps (jusqu’à début avril), afin de pouvoir travailler en séances avec les collègues.

Préparation de la #SPME16

Depuis l’année dernière, lorsque j’avais travaillé avec @spdocs sur des infographies consacrées à l’identité numérique et à la liberté de la presse, je profite de cette semaine pour produire différents types de ressources, à destination des élèves mais aussi des enseignants.

  • Documents de préparation de la semaine de la presse, destinés à allécher les collègues et à les faire venir au CDI avec leurs classes

L’année dernière, j’avais consacré un Buzz entier hors-série à la semaine de la presse. J’ai décidé de reprendre le même procédé en l’allégeant un peu et en pointant vers les autres ressources que je voulais proposer.

buzz-de-mermoz-23-spme2016

Ce Buzz est disponible en ligne à l’adresse suivante : https://magic.piktochart.com/output/11996525-buzz-de-mermoz-22-23-spme2016

Cette année, j’ai également envoyé à mes collègues un Genial.ly sur la semaine de la presse, afin de présenter le dispositif et de les faire venir au CDI :

http://www.genial.ly/View/Index/56aa061d1561e9050473f98f

  • Documents à destination des élèves pour séances ou information

Cette année, j’aurais bien aimé travailler avec les élèves sur la rumeur et la désinformation. J’ai produit sur le sujet deux types de documents. Le premier me semble un peu complexe pour des collégiens : il s’agit d’un Genial.ly, encore une fois, qui dissèque via une vidéo les mécanismes de la rumeur :

http://www.genial.ly/View/Index/56c5ab541561e80a50b19115

Le second « Et si c’était une rumeur ? » est une infographie qui tente d’expliquer comment déterminer si la rumeur à laquelle on est confronté est une véritable information ou une intox. Elle s’inspire très librement de l’infographie sur le complotisme publié sur : http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule

rumeur-info-ou-intox

https://magic.piktochart.com/output/11520140-rumeur-info-ou-intox

Pour accompagner ces documents, et afin de présenter les ressources reçues cette semaine de manière un peu plus ludique, j’ai généré un nuage de tags sur l’e-réputation et l’identité numérique :

nuage de tag identité numérique

Cependant, mes collègues de discipline restent très classiques dans leurs demandes lorsque je les supplie (littéralement) de faire des séances sur la semaine de la presse avec moi. L’un des collègues que j’ai réussi à convaincre m’a donc proposé de faire fabriquer aux 6e leurs propres Unes de presse via les dépêches AFP. J’ai produit une dernière fiche sur la composition d’une Une, que vous trouverez ci-dessous.

faire-une-une-de-presse

https://magic.piktochart.com/output/12087883-faire-une-une-de-presse

Le même collègue m’a proposé de travailler aussi sur la validité de l’information. Je lui ai suggéré de s’appuyer dans un premier temps sur mon infographie « Et si c’était une rumeur ? », ce qu’il a beaucoup apprécié. J’ai décidé de travailler sur la comparaison de sites parodiques et de sites d’information.

Je compte proposer les fiches élèves directement sur les postes des élèves, et ils peuvent cliquer sur les versions en ligne pour travailler. Je me suis rendue compte que c’était finalement beaucoup plus agréable de créer des fiches de cours via Piktochart, même s’il faut calibrer les informations pour que cela tienne sur une page. Pour les versions en ligne, elles sont disponibles ci-dessous :

Fiche élève : https://magic.piktochart.com/output/12121687-decrypter-linfo-fiche-eleve

Corrigé : https://magic.piktochart.com/output/12124638-decrypter-linfo-fiche-corrige

Pour l’instant je mets juste les documents à disposition, et je ferai au mois d’avril, dans l’article mensuel, un compte-rendu rapide des séances sur les Unes de presse et des séances sur « Décrypter l’information en ligne ».

  • Expositions thématiques

Évidemment, je profite des envois de magazines et de journaux pour remplacer ma grande exposition sur « Côté Chine, Côté Japon » par une exposition sur la presse, les médias et Internet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En attendant la fin des envois, j’ai imprimé en A3 des Unes célèbres, historiques ou fictives, que j’ai suspendues dans le CDI et dont j’ai tapissé les tables en format A4. L’idée m’a été soufflée par @spdocs, que je tiens à remercier ! Vous pouvez retrouver la sélection de Unes ci-dessous :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quant au résultat, voilà ce que cela donne :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je me doute qu’avec les allers et venues des élèves et des classes, mes Unes sur les tables vont bien souffrir, je les ai donc mises sous pochettes, j’espère qu’elles tiendront le coup !

J’ai également mis en place une mini-expo sur les ouvrages de fiction dans lesquels apparaissent journaux, journalistes, internet et jeux vidéos… Au-dessus de cette mini-expo j’ai installé les infographies du kit Internet Attitudes, mon infographie sur « Et si c’était une rumeur » et mon nuage de tags réalisé à partir des fiches @EDUCNUM.

Photo 11-03-2016 09 21 55

  • Ressources professionnelles

Ayant lancé depuis fin 2015 l’atelier Twitter du CDI, j’étais curieuse de voir ce qu’il existait comme équivalent dans les autres collèges et lycées. J’ai recensé pour l’instant sur Twitter une quarantaine de comptes Twitter de CDI, que la publication soit partagée ou non avec les élèves. Je mets cette liste à votre disposition, j’ai pris les comptes les plus actifs mais j’en ai sûrement manqué…

https://twitter.com/JFiliol/lists/comptes-twitter-cdi

Voilà pour les ressources produites cette année pour la semaine de la presse, j’espère qu’elles vous seront utiles.

Autres animations

Pour ce mois de mars déjà bien pris par la semaine de la presse et par les projets en cours que je détaillerai tout de suite après, je n’ai ajouté, à la grande exposition des médias et à la mini-expo de fictions, qu’une présentation des dernières nouveautés.

Photo 08-03-2016 08 40 22

Nous rencontrons certaines difficultés en ce moment dans mon collège : notre gestionnaire est en arrêt maladie, elle a été remplacée par une personne qui depuis a été nommée sur un poste fixe. Je ne sais donc pas quand je pourrai passer une prochaine commande, le point positif étant que la plupart de mes réabonnements ont déjà été faits.

L’autre animation principale a été mise en place dans la continuité de l’exposition « Côté Chine, Côté Japon » : il s’agit d’un concours de dessin manga, dont l’un des AED du collège a réalisé l’affiche. J’ai proposé ce concours à la mi-mars, j’espère avoir quelques participations…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Séances

Mars a été l’occasion de finaliser ou de mettre en place les projets annoncés dans l’article de février.

  • Projet d’éducation artistique et culturelle (5e)

Dans le cadre de ce projet, j’avais proposé un Padlet pour faciliter l’échange entre les élèves et les artistes. Ma collègue d’arts plastiques animant une formation, j’ai pris en charge ses élèves de cinquième (les mêmes que pour l’opération petit-déjeuner) pendant une heure en salle informatique, où ils ont posé des questions sur le Padlet et, pour certains, indiqué les œuvres qu’ils aimaient.

padlet peac

J’ai ensuite pu présenter ce travail dans une micro-réunion sur le projet.

  • Heroes 4 Mermoz (4e)

Comme prévu, j’ai co-animé une séance d’une heure avec ma collègue d’anglais et sa classe de quatrième, durant laquelle les élèves devaient réaliser, seuls ou en binôme, une infographie sur un super-héros de leur choix. Les infographies seront prochainement mises en ligne sur le blog. Faute de temps, je ne peux pas faire de deuxième séance avec cette classe (ma collègue la fera seule). Par contre, elle m’a également proposé une à deux séances pour faire écrire des histoires via Genial.ly à ses cinquièmes, ce que je me suis empressée d’accepter. A suivre !

  • Opération « Petit-déjeuner », suite et fin (5e)

Pour ce projet, j’ai revu les élèves de 5e à raison d’une heure en classe entière et une heure en demi-groupes, afin de finaliser leurs productions respectives.

Pour le thème « les petits-déjeuners du monde », les élèves ont ramené un grand globe terrestre, avec plusieurs affiches par pays, et des menus en pâte à modeler.

Le groupe étudiant différents menus du petit-déjeuner a proposé un livre de menus disposé sur un plateau.

Le groupe « publicité et petit-déjeuner » a fabriqué une boîte de céréales lançant une marque imaginaire, ce qui est moins ambitieux que ce que nous attendions d’eux, mais le résultat visuel reste sympa.

Les élèves travaillant sur l’hygiène bucco-dentaire ont voulu produire un mini-livre sur le sujet.

Pour l’équipe réalisant un sondage sur les habitudes alimentaires des élèves et adultes du collège, et sur lequel reposait beaucoup de nos attentes (vidéo, roman photo,..) nous n’avons pas réussi à avancer assez vite avec les élèves. Ils ont synthétisé les résultats du sondage dans plusieurs petits textes, et l’un d’eux a réussi à générer un nuage de tags à partir d’un article sur le petit déjeuner des français, comme élément de comparaison avec les réponses des personnes du collège.

nuage de tags petit déjeuner

Nous sommes en revanche très contentes du groupe travaillant sur l’origine des aliments, qui a expérimenté Piktochart et a produit 4 infographies sur les pommes, le riz, le chocolat et le thé.

Je mettrai les photos du résultat final, présenté au réfectoire le 22 mars, dès que je les aurai.

Petites considérations et autres mésaventures

Car si je suis très contente de ces diverses activités, et des améliorations apportées à ma base, qui ne compte plus désormais que près de 200 notices sans résumés, la semaine de la presse est davantage pour moi en ce moment la semaine de la poisse…

Suite à l’ouverture malencontreuse d’un SPAM par un collègue, le collège a été victime d’un virus, ce qui nous a privé d’Internet.

Quant à moi, en préparant l’installation des productions « petit-déjeuner » des élèves, j’ai voulu jouer les cascadeuses dans la réserve du CDI et me suis fait une entorse au genou.

Je reprendrai donc le cours normal de la vie de prof doc en fin de semaine, juste à temps pour faire au moins deux séances presse avec les 6e, et je rendrai compte de tout ça dans l’article du mois d’avril.

D’ici-là, bonne #spme2016 à tous et à très bientôt !

Laisser un commentaire

Classé dans Tics de doc