Catégorie d'archives : Aux infos, etc. !

Octobre 2017 : séances et animations du CDI

Faute de temps pour poursuivre mes lectures cinéphiles (qui sont en cours et devraient déboucher sur un article d’ici la fin du mois), je publie directement après septembre l’article #profdoc du mois d’octobre.

Escape CDI 2017 – suite (et fin ?)

Jusqu’à début octobre, j’ai poursuivi les séances de découverte du CDI auprès des élèves de seconde.

Le bilan de ces séances est très positif et l’expérimentation a donné lieu à une série de publications, que j’aurais pu ajouter à l’article de septembre, mais je préfère finalement les lister ci-dessous :

article sur le site académique des professeurs documentalistes de l’académie de Versailles : http://www.documentation.ac-versailles.fr/spip.php?article377

article sur le site académique des professeurs documentalistes de l’académie de Dijon : http://cdi.ac-dijon.fr/spip.php?article608#608

référencement de l’escape game sur le site de Christelle Quesne, un site dédié aux escape games pédagogiques : https://www.cquesne-escapegame.com/escape-cdi

référencement de l’escape game sur le site S’cape, dédié lui aussi aux escape games pédagogiques, avec deux articles : http://scape.enepe.fr/escape-cdi.html et  http://scape.enepe.fr/escape-cdi-en-ligne.html

Avec Sophie, nous souhaitons pouvoir valoriser ce projet, notamment à la prochaine édition de Ludovia, et je le présenterai aussi durant les stages que je vais co-animer cette année.

Une déclinaison de ce projet plutôt surprenante et agréable a d’ores et déjà été menée : en effet, après les élèves de seconde, j’ai eu l’idée durant un déjeuner en salle des profs, de le proposer à mes collègues enseignants. J’ai eu près d’une quinzaine d’inscrits et cela a permis notamment à de nouveaux collègues de découvrir le CDI dans une ambiance décontractée et amusante :

Autres séances : TPE

Comme je l’ai expliqué le mois dernier, j’ai en charge sur mon emploi du temps trois groupes de TPE : une première ES (histoire-géo et SES) et deux premières S (SVT/Histoire-géo et SVT/Physique-Chimie).

Pour cette dernière classe, le collègue de physique chimie m’avait demandé d’intervenir auprès des élèves sur la démarche heuristique.

Son binôme de SVT n’était quant à elle pas convaincue par le questionnement heuristique, j’ai donc décidé d’élargir mon propos et de proposer aux élèves un document leur permettant à la fois de questionner leur sujet, d’élaborer une problématique (notamment grâce à un schéma heuristique) mais aussi de vérifier si cette dernière tient la route.

J’ai donc produit le document suivant :

En voici le lien sur Piktochart : https://create.piktochart.com/output/25104947-formuler-sa-problematique-en-tpe

Bien qu’en termes d’accompagnement des élèves dans le cadre des TPE, je sois un peu plus sûre de moi que l’an dernier (où après 4 ans en collège, j’avais parfois un peu l’impression d’être à côté de la plaque), je suis toujours assez déconcertée par certaines problématiques, en particulier en S.

Ce document, inspiré d’une présentation proposé par des professeurs documentalistes de l’académie de Nancy-Metz, m’a donc permis de consolider ma réflexion en même temps que d’apporter un document support aux élèves.

Durant ce court mois d’octobre, encore raccourci par des réunions, j’ai aussi participé aux séances d’arts visuels, mais je ne vais pas m’étendre dessus, puisque pour ces dernières, je m’appuie exclusivement sur les documents proposés par ma collègue d’histoire-géographie.

Fête de la science #FDS2017

Évidemment, la principale exposition que j’ai installée ce mois-ci était pour la Fête de la science, puisque j’avais prévu autour de cet événement un dispositif assez conséquent.

Pour communiquer sur ce dispositif, j’ai produit l’affiche suivante :

Une fois l’exposition installée, j’ai ensuite beaucoup communiqué sur Twitter, mais je vais revenir sur les principales ressources proposées.

  • Tableau périodique cliquable

Le gros du travail de préparation de la Fête de la science a consisté à élaborer, en collaboration avec Sandrine Duquenne, professeure documentaliste au lycée Émilie de Breteuil de Montigny-Le-Bretonneux, un tableau périodique cliquable.

Nous avons utilisé Genially comme « habillage » et support, et après avoir choisi en image de fonds un tableau périodique des éléments, nous avons rendu chacun des éléments cliquables, et nous avons modifié la légende afin de rendre le tout cohérent.

J’ai désormais du mal à me souvenir des types des éléments d’origine, mais nous avons du coup transformé les « métaux alcalino-terreux » en « infographies » (ou autres), et chaque couleur correspond désormais à un type de ressources : sites de référence, comptes Twitter, chaînes Youtube, films, biographies…

Le tout ayant été rempli en quatre jours, un rythme de travail relativement effréné, qui nous a épuisées même si nous étions ravies du résultats !

  • Sélection de ressources et mise à disposition d’un jeu d’échecs

C’était mon petit plus et mon terrain d’expérimentation à l’occasion de cette Fête de la science : mettre un jeu d’échecs à disposition des élèves (accompagnés de quelques ouvrages sur les maths et les jeux et du Joueur d’échecs de Stefan Zweig).

J’ai donc utilisé un « mange debout » (enfin une table haute) sur lequel j’ai scotché une indication demandant aux élèves de jouer dans le calme et de remettre les pions en place à la fin d’une partie. À proximité, j’avais également imprimé les règles.

Cette expérience me permettait d’observer de quelle manière se comportent les élèves lorsqu’un jeu est mis à leur disposition (avec une justification pédagogique) et ouvrait pour moi la voie, dans le cas d’un succès, à la construction d’un espace jeux au CDI.

L’expérience a été des plus concluantes : non seulement, les élèves respectent les règles mises en place, mais ils sont ravis de l’initiative. Je reviendrai donc ultérieurement sur la concrétisation et l’installation de cet espace au CDI.

  • Réalisation de marques-pages

Inspirées par les initiatives de @cdicorbu (dont le bouillonnement d’idées donne envie d’aller s’installer à Strasbourg), nous avons décidé avec Sandrine, de proposer également dans le cadre de la Fête de la science, des marques-pages (je reviendrai plus bas et plus en détails sur l’outil utilisé et les pistes que nous avons explorées).

Pour la Fête de la science, nous nous sommes concentrées sur des citations de scientifiques. Voilà ce que cela donne, avec deux modèles un petit peu différents :

Voilà pour cette Fête de la science qui reste la grande manifestation que j’ai privilégié au mois d’octobre, au détriment de la semaine du goût ou d’Halloween, mais j’avais aussi fait la semaine du goût l’an dernier, et je garde Halloween pour une autre année…

Et puis lorsque j’ai une idée précise de ce que je veux faire, je préfère me concentrer sur un événement, plutôt que de m’éparpiller sur plusieurs, ce qui rend pour les élèves l’action d’autant plus marquante.

Néanmoins, je n’ai pas pu m’empêcher, le 9 octobre dernier, de préparer en quelques minutes une affiche qui n’était hélas pas prévue…

Hommage à Jean Rochefort

C’est aussi dans ces moments-là que la cinéphile rejoint la prof doc. Je me souviendrai sûrement un petit moment de ce lundi matin où, allant sur Twitter, j’ai appris le décès de Jean Rochefort.

Pour certaines de ces personnalités auxquelles on est attaché, il nous apparaît indispensable de communiquer aux élèves, de partager. Certes, même si cela me touche, je ne vais pas forcément faire une expo ou une affiche à chaque fois qu’un acteur ou une personnalité disparaît.

Mais pour moi (et pour beaucoup) Jean Rochefort était un tel passeur de culture, au théâtre, au cinéma, et plus récemment avec la participation aux Boloss des Belles Lettres, qu’il était inimaginable de rester silencieux.

J’ai donc réalisé (un peu dans l’urgence) cette affiche :

Voici le lien vers l’affiche en ligne :

https://create.piktochart.com/output/25121432-jean-rochefort

J’ai affiché cette présentation à l’entrée du CDI, et l’ai également mise à disposition dans le coin lecture et en tête du rayon Arts :

Je précise juste que le nombre 113 de l’affiche n’est pas totalement exact. Enfin, il est à la fois exact et inexact : il s’agit du nombre de films dans lesquels a joué Jean Rochefort, sans compter les téléfilms et séries télévisées, ce qui monte le chiffre à 150.

Réunions et formations

Ce mois-ci j’ai participé à trois réunions :

  • le 6 octobre, la réunion nationale des référents TraAM Documentation, qui travaillent cette année sur la thématique « Repenser l’espace existant du CDI pour répondre aux besoins des usagers »
  • le 10 octobre, la formation de formateurs en documentation pour l’académie de Versailles
  • le 17 octobre, la réunion des professeurs documentalistes de mon bassin

Voilà pour les activités du mois d’octobre, je suis en ce moment en train de préparer des petites choses bien sympathiques pour le mois de novembre (formation à la recherche des secondes, projets avec des collègues, expositions, préparation de stages…) mais avant de nous quitter, deux petits ajouts supplémentaires à cet article.

Lecture : L’Innovation pédagogique, André Tricot

D’abord un petit compte-rendu de lecture rapide et sans prétention, d’une publication récente : L’Innovation pédagogique : mythes et réalités, d’André Tricot, publié en septembre 2017 aux éditions Retz.

Il s’agit d’ailleurs davantage d’une mise en bouche que d’un réel compte-rendu de lecture.

En quelques 150 pages (et 9 chapitres), André Tricot revient sur les principales idées reçues en terme d’innovations pédagogiques et démêle le vrai du faux.

Il aborde ainsi, entre autres, le travail en groupe, la pédagogie de projet, la classe inversée, le numérique ou l’approche par compétences.

Il replace chaque « idée reçue » et chaque « innovation » dans son contexte historique (mettant en lumière que bien souvent, l’innovation est loin d’être une nouveauté), étudie les travaux scientifiques publiés, donne des exemples concrets, et propose une conclusion ainsi que des pistes pour chacune des actions.

En conclusion, André Tricot revient sur les différentes actions qu’il a explorées de manière synthétique et efficace, en insistant sur le fait que chaque situation est spécifique, et doit être conçue, réfléchie et adaptée à un contexte d’apprentissage précis.

L’ouvrage se lit facilement, et est vraiment un bon angle d’attaque pour l’enseignant qui souhaite évoluer ou réfléchir sur ses pratiques.

L’outil numérique du mois

À nouveau, petite entorse à la mouture de ma nouvelle rubrique. Je n’ai absolument pas eu le temps ce mois-ci de me plonger dans les nouveaux outils recensés par Outil Tice.

Revue a certes retenu mon attention, car il correspondait à un besoin que j’avais ressenti il y a quelques années : celui de proposer une lettre de diffusion directement cliquable dans le corps du mail, ce qui m’avait conduit pendant un certain temps à joindre mon Buzz de Mermoz ou mon E-INSTANT CDI en format images. J’ai depuis renoncé et je transmets uniquement le lien aux enseignants.

Ce mois-ci, évidemment, toute à la production de marques-pages, j’ai beaucoup utilisé Canva, ce qui m’a permis de me familiariser avec cet outil. Je n’ai pas exploré les autres pistes d’utilisation, en dehors de la fabrication de marques-pages, mais je dois dire que pour l’usage que j’en ai fait, l’outil m’a vraiment satisfait.

Le seul petit bémol que je lui trouve est que, lorsqu’on importe une image, cette dernière se place de manière assez aléatoire parmi les autres images récemment importées, ce qui peut être problématique pour une situation sur laquelle j’aurai l’occasion de revenir au mois d’octobre.

Pour le reste, l’outil est agréable, intuitif et les possibilités de partages et de téléchargement sont satisfaisantes.

Vous trouverez ci-dessous en format PDF quelques exemples de marques-pages réalisés soit seule, soit avec Sandrine Duquenne :

Vous aimerez vous aimerez

Marques pages savants

Sur ce, un dernier mot : je serai le 15 novembre à Educatice, pour ceux qui seront dans les parages.

D’ici là, bonnes vacances, et soyez #LudoDOC 😉

3 Commentaires

Classé dans Aux infos, etc. !

Avril 2016 : séances et animations du CDI

Comme prévu, cet article revient sur certaines activités de la fin du mois de mars, et dont je ne parle que maintenant, dans un souci d’équilibrer les articles.

Liaison CM2-6e

Avec la semaine de la presse, c’est la liaison CM2-6e qui a bien occupé la fin de mon mois de mars et le début de mon mois d’avril. Comme je l’avais annoncé dans des articles précédents, j’ai voulu cette année modifier l’organisation de cette liaison.

Pour rappel, à l’origine je faisais 4 séances dans l’année :

  1. séance de découverte du CDI avec plusieurs ateliers (c’est sur cette séance que je me suis faite inspecter au mois de décembre) ;
  2. une première séance de recherche, là encore par ateliers, autour du personnage de Jean Mermoz ;
  3. une seconde séance où les élèves font les ateliers qu’ils n’ont pas pu faire durant la séance précédente ;
  4. et une séance d’échanges avec les élèves de 6e, où ces derniers votent pour le plus beau logo du collège réalisé par les CM2.

Cette année, je souhaitais donc alléger le dispositif et également faire aller les élèves vers une autre production. Je me suis appuyée sur les formations d’Annie Di Martino que j’ai suivies l’an dernier sur la démarche heuristique et du coup, dans ma tête, j’avais pour projet de faire réaliser aux élèves un « arbre » Jean Mermoz.

J’ai donc conservé la première séance de découverte, modifié les séances 2et 3 et supprimé la séance 4.

Pour ce qui est des sujets de recherche, j’attends la même chose des élèves que les années précédentes : des éléments de biographies sur Mermoz, des informations sur ses voyages et sur les avions, et par contre, en parallèle à la réalisation du logo, des informations un peu plus poussées sur le collège en général.

Pour la séance 2, je mets les élèves par équipes, équipes qu’ils gardent tout le long du projet. Quatre équipes sont constituées :

Une fois les recherches effectuées (sur ordinateurs ou dans les livres) l’équipe met en commun les informations sur une feuille A3 qui prépare à la réalisation de l’arbre ou de la carte Jean Mermoz prévue à la séance suivante. En attendant le résultat final, sur lequel je reviendrai après les dernières séances au mois de mai, voici où les élèves en sont pour l’instant (j’ai pris l’exemple que je trouvais le plus abouti) :

Photo 07-04-2016 14 30 09

Retour sur la semaine de la presse

Comme annoncé dans l’article précédent, voici un point sur les séances faites en relation avec la #SPME2016. Pour les deux séances prévues, j’ai pu voir les 3 classes de sixième, sur des créneaux qui se sont étalés du 26 mars au 8 avril.

  • Séances sur les Unes de presse (1h à 3h en fonction des classes)

Les trois séances ont été organisées comme suit :

La veille, je collecte sur le site de l’Agence France Presse (AFP) une sélection de dépêches que je tente de prendre aussi variées que possible. J’ai donc eu :

  1. le 26 mars : les attentats de Bruxelles, la mort de Johan Cruyff, du rugby, des hackers syriens ayant pris le contrôle d’un barrage américain…
  2. le 29 mars : la loi Travail, l’enquête sur les attentats de Bruxelles, la reprise de Palmyre par les troupes syriennes, la tempête sur l’ouest et le nord de la France, les championnats de France de natation, un fait divers sur un homme blessé par balle à Dijon, et une rubrique insolite sur une touriste anglaise qui tente de regagner un paquebot à la nage.
  3. le 7 avril : nous avons écarté, avec ma collègue de français, le vote sur la pénalisation de la prostitution et l’affaire des Panama papers, qu’elle a jugée trop complexe pour des sixièmes. J’ai donc choisi pour cette dernière séance : « Nuit debout », l’arrestation d’une femme soupçonnée de préparer un attentat suicide en Turquie, la fusion de la Communauté des télévisions et radios francophones, la découverte d’un trou noir supermassif, l’arrestation de voleurs de tableaux en Norvège, un festival de musique à Abidjan et le procès pour fraude fiscale de Lionel Messi.

Pour chaque séance, j’essaye de trouver une ou deux actualités françaises pas trop complexes, une à deux actualités internationales, puis je fais en fonction de ce qui m’inspire : sport, culture, fait divers, insolite…

faire-une-une-de-presse

Durant la séance, après une présentation de la chaîne de l’information, de la dépêche au journal, les élèves travaillent par équipes de deux ou trois, récupèrent l’ensemble des dépêches, s’en partagent la lecture et se mettent d’accord sur l’information principale à mettre en Une.

Je leur distribue alors une feuille au format A3, et ils doivent trouver un titre de journal, composer leur Une et l’illustrer. En une heure, ils ne parviennent généralement pas à aller plus loin qu’une esquisse rapide de cette Une, je laisse donc soit le soin à mes collègues de français de poursuivre et de terminer le travail durant leurs cours, soit de revenir au CDI.

Je n’ai pas pu récupérer tous les travaux, et ceux que j’ai ne sont pas terminés. En voici tout de même quelques-uns :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Séances « Décrypter l’info en ligne » (1h)

En ce qui concerne les séances « Décrypter l’info en ligne », j’ai pu aussi voir les trois classes.

La séance se fait en salle informatique en une heure. Les élèves ont accès à la fiche en ligne, ce qui leur permet de cliquer sur les liens. Après un bref rappel sur ce qui a été fait sur les Unes de presse, on leur donne pour consigne de lire en diagonale les deux articles, le premier du Gorafi, le second du Figaro.

Fiche élève : https://magic.piktochart.com/output/12121687-decrypter-linfo-fiche-eleve

Corrigé : https://magic.piktochart.com/output/12124638-decrypter-linfo-fiche-corrige

Après ces quelques minutes de lecture, on insiste davantage sur le Gorafi, mon collègue de français s’intéressant davantage au contenu et à la manière dont est travaillé l’humour par l’article, quand de mon côté j’insiste davantage sur la source de l’information (localisation, mention de l’auteur de l’article…).

Les élèves doivent ensuite cliquer sur les deux captures d’écran montrant l’un, le « À propos » du Gorafi, l’autre, les « Mentions légales » du Figaro (j’ai choisi volontairement de ne pas prendre directement la page « Mentions légales » du Gorafi). Là encore, mon collègue insiste davantage sur l’histoire racontée : pour le Gorafi, celle d’un journaliste dyslexique, pour le Figaro, une société au capital de blablablablablabla… suivent les informations juridiques bien sérieuses et jargonnantes de l’organe de presse.

Quant à moi, je mets l’accent sur les ressemblances trompeuses des deux sites et le talent d’imitation du Gorafi : même charte graphique, même couleur dominante, même logo composé de la première lettre du nom, mêmes lettres mais dans le désert, même revendication d’informer le public…

Puis on passe à la « révélation » : les fameuses phrases issues du « À propos » du Gorafi : « Tous les articles relatés ici sont faux (jusqu’à preuve du contraire) et rédigés dans un but humoristique. L’utilisation de noms de personnalités  ou d’entreprises est ici à but purement satirique. » Lorsque nous avons un peu de temps, je lis aux élèves quelques titres d’articles, ce qui a beaucoup de succès.

Puis on en vient au dernier point de la fiche : la comparaison entre Wikipédia et la Désencyclopédie, avec les deux pages d’accueil, où j’alerte les élèves sur les deux sous-titres des sites. Pour le premier : « Le projet d’encyclopédie libre que vous pouvez améliorer », et pour le second : « La source en pleine évolution d’informations utiles et fiables, entièrement écrite par des singes savants. »

On termine la séance avec la nécessité de savoir d’où vient l’info et de la recouper avec d’autres sites internet et d’autres supports d’information.

Autres séances

  • Stages, rapports et oraux de stage de 3e

Nos élèves de 3e sont allés en stage en entreprise juste avant les vacances de février. J’ai suivi deux élèves en appelant sur leur lieu de stage, j’ai corrigé cinq rapports de stage (chez un artisan, en pharmacie, en médiathèque – très décevant – chez un réparateur en téléphonie et dans un commissariat). Dans le cadre de l’option Découverte professionnelle 3h, j’ai évalué des élèves en oraux blancs, et pour finir, j’ai participé en tant que jury aux oraux de stage, en binôme avec un collègue d’histoire-géo.

  • Projet infographies des 4e

Les élèves de 4e ayant terminé leurs infographies, nous les avons mis en ligne, avec ma collègue d’anglais, sur le site https://heroes4emermoz.wordpress.com/ afin de voter pour la meilleure d’entre elles. Par contre, des problèmes de calendrier ne nous ont pas permis de réaliser le projet sur Genial.ly avec ses classes de 5e, ce que nous essaierons de faire au début du mois de mai.

Projet d’éducation artistique et culturel

  • Exposition DADA

Dans le cadre du projet d’éducation artistique et culturel et de l’histoire des arts, nous travaillons avec mes collègues d’arts plastiques, musique et français, en partenariat avec la maison de l’architecture et de la banlieue, l’espace Jean Lurçat, l’espace Camille Lambert, la médiathèque André Malraux et le conservatoire Claude Debussy de Savigny sur Orge. De nombreux événements ont donc été organisés, ce dont ont pu bénéficier nos élèves. Ils ont notamment pu assister à deux représentation : « La Boîte à joujoux » de Debussy et « Parade » d’Erik Satie.

« Parade » était précédée d’une intervention en classe de M. Favard, coordinateur de l’action culturelle, pour présenter aux élèves de deux classes (5e et 3e) le contexte de création de cette œuvre, le mouvement Dada et ses artistes. À la suite de ça, j’ai organisé au CDI une exposition Dada, en partenariat avec la médiathèque André Malraux qui m’a prêté des documents. Voici l’affiche de l’expo :

expo-dada

Et voilà ce que ça donne au CDI :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons également décidé d’organiser la projection d’un film de Cocteau pour les élèves volontaires, même si nous n’avons pas encore trouvé de dates pour le faire.

Enfin, pour « promouvoir » cette exposition Dada, j’ai publié un article sur le site du collège : http://clgmermoz-savigny.fr/index.php/2016/04/05/exposition-dada-au-cdi/

J’ai également publié sur le site, dont je suis pour l’instant principale rédactrice, d’autres articles sur des projets menés par des collègues : http://clgmermoz-savigny.fr/

  • Mise à disposition d’albums d’Emmanuelle Houdart

La médiathèque de Savigny a aussi prêté des ouvrages illustrés par Emmanuelle Houdart, dans le cadre d’une exposition qui y est organisée. J’ai mis ces ouvrages en présentation pendant une semaine au CDI.

Photo 08-04-2016 07 59 14

Certains de nos élèves de 5e se sont rendus à cette exposition et ont assisté à une intervention d’Emmanuelle Houdart.

  • Sorties PEAC

Dans le cadre de ce projet, j’ai donc accompagné deux sorties, juste avant les vacances. La première était justement une sortie à la médiathèque pour assister à une intervention d’Emmanuelle Houdart avec une classe de cinquième.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elle leur a présenté ses ouvrages, son métier et son univers et nous avons pu repartir avec un dessin magnifique !

Photo 14-04-2016 16 27 48

La seconde était une sortie à l’espace Camille Lambert, à Athis-Mons, pour l’exposition « La peau que j’habite ». Cette exposition d’art contemporain présentait les travaux de deux artistes, Emmanuelle Bouyer et Armelle Caron, qui capturent la lumière, les mouvements, les corps, les espaces personnels où elles ont vécu, et les souvenirs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Autres activités et animations

  • Concours de dessin manga

Nous avons réussi, pour ce concours organisé avec un collègue surveillant, à avoir 7 participations, à retrouver ci-dessous :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les élèves ayant participé ont reçu des mangas et des livres sur le dessin. J’ai volontairement choisi des prix qui peuvent paraître un peu difficiles pour des élèves de collège (Monster, 20th century boys), mais cela les changera un peu de Naruto et de One Piece

Pour la remise des prix, j’ai fait rapidement cette affiche :

concours-dessin-mangaLes élèves étaient ravis et m’ont demandé d’organiser un nouveau concours de dessin, ce que je ferai sans doute d’ici la fin de l’année.

Autre idée inspirée par un élève et que je trouverais sympa d’organiser : un concours de jeux-vidéos (évidemment à la base, l’élève imaginait que j’allais fournir la console et les jeux, et se voyait sans doute dans une compétition acharnée avec ses camarades, avec des jeux de combats bien connus et dont ils n’ont pas l’âge légal de jouer). Mais le concept me plaît bien et pourquoi pas faire une compétition avec des serious games et voir ce que cela donne… Je vous tiens au courant de mes cogitations à venir sur le sujet !

  • Mini-expo Semaine de la presse et des médias à l’école

Comme d’habitude, j’ai gardé les ressources reçues pendant la semaine de la presse et les ai laissées en consultation libre au CDI, sur mon bureau, avant d’en faire éventuellement don aux élèves et aux enseignants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Commandes, désherbage et gestion

J’ai manqué de temps pour continuer à nettoyer ma base, mais j’ai réussi ce mois-ci à faire un peu de désherbage de revues, à passer une commande (documentaires, BD et mangas, ainsi que quelques fictions pour remplacer celles qui étaient abimées), et j’attends une prochaine commande pour continuer à rafraîchir mon fonds.

Afin de mieux cerner les besoins et les attentes de mes collègues, et d’anticiper sur les prochaines actions, j’ai décidé, en collaboration avec @spdocs qui m’a soufflé l’idée, de leur proposer un sondage via Google Form.

J’ai pour l’instant 13 réponses (pour environ une quarantaine de collègues, vie scolaire et administration comprises), j’espère en avoir encore. Je ferai un compte-rendu de cette enquête et la mettrai en lien dans l’article du mois de mai.

D’ici là, bonnes vacances à tous et à très bientôt.

Laisser un commentaire

Classé dans Aux infos, etc. !

Cinephiledoc fait peau neuve !

Certains d’entre vous l’ont peut-être remarqué en venant rendre une petite visite sur ce blog : depuis aujourd’hui, Cinephiledoc a une nouvelle bannière !

Thèmes suggérés et thèmes personnalisés

Et pas seulement une nouvelle bannière lambda, une bannière interchangeable, une bannière en kit IKEA à piocher dans les quelques suggestions aimablement données par WordPress.

Non, ceci, Mesdames et Messieurs, est une bannière personnalisée. Je répète : per-son-na-li-sée ! Rien qu’à moi ! Du boulot d’artisan ! Pas du meuble en kit.

Vous le sentez le moment où cet enthousiasme va devenir un poil gênant ? Le moment où vous aurez l’impression de m’entendre m’exclamer alors que vous ne faites que me lire ?

J’ai une nouvelle bannière, na-na-na-na-nère !

Bon allez j’arrête. Si si, promis, j’arrête ! Même si j’ai été tentée l’espace d’un instant de faire ma Dame du lac

Merci Gribouilles !

Cette bannière est l’oeuvre de Gribouilles de doc, mentionnée dans le précédent article, durant lequel je la remerciais de m’avoir elle-même citée dans son dernier billet, et durant lequel, également, j’indiquais que j’aimerais bien avoir une bannière personnalisée pour Cinephiledoc (surtout depuis que j’ai vu mon ancien thème sur un blog de biologie ou autre…).

Et boum ! Deux jours après, j’avais une proposition « petite esquisse brouillonne avant récolement », qui avait déjà suscité chez moi un élan d’enthousiasme assez flippant pour mon entourage… un peu dans ce style :

Encore deux jours, et j’avais trois propositions définitives de bannières, parmi lesquelles il a bien fallu en choisir une :

  1. un noir et blanc très sobre, qui obéit complètement au style de Gribouilles ;
  2. une version en couleur avec une pellicule bien mise en avant ;
  3. une troisième version que j’ai finalement retenue, et qui était un bon compromis entre la couleur et quelque chose d’épuré et de « nacré », comme l’a signalé une de mes amies.

Si vous voulez en juger par vous-mêmes :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà, je voulais profiter de ce court article pour :

  • crier ma joie de manière immodérée
  • rendre hommage à Gribouilles, qui a mis sa signature en tout petit à droite, même que c’est trop la classe d’avoir une bannière estampillée Gribouilles de doc !
  • recueillir vos impressions à ce propos

N’hésitez donc pas à commenter !

Laisser un commentaire

Classé dans Aux infos, etc. !

Petits échanges entre blogueurs

Il y a deux jours, j’ai eu la surprise de voir dans les commentaires d’un des derniers articles un petit message de Gribouilles de doc.

Qui est Gribouilles… ?

Gribouilles de doc est l’une des blogueuses doc que je préfère, et que j’ai déjà eu l’occasion de présenter, il y a un petit moment. En effet, elle porte habilement – et fièrement – les casquettes d’illustratrice et de prof doc, ce qui lui permet de croquer sur le vif le quotidien, parfois loufoque, des « dames » (et messieurs) du CDI.

Dans ce commentaire, Gribouilles de doc m’informait qu’elle avait choisi mon blog pour figurer parmi les 11 nommés pour les Liebster awards.

liebster-award

Ayant déjà eu l’occasion de participer à ces petits échanges de bons procédés entre blogueurs, qui permettent de découvrir ou de redécouvrir des publications talentueuses, j’ai bien entendu été très heureuse de ce choix. Cependant, j’ai craint de me répéter et je me suis vite demandée ce que j’allais bien pouvoir dire.

Croque-quotidien

Faire l’éloge de Gribouilles ? Alors ça c’était dans l’introduction – ceux qui ont l’habitude de fréquenter Cinephiledoc savent que je fais souvent des intros à rallonge, comme en témoigne notamment le dernier article.

J’aurais juste à ajouter que je trouve fabuleux le simple fait de croquer le quotidien en dessin, moi qui ne sait pas, mais alors pas du tout dessiner, même pas un arbre, même pas… en fait rien quoi.

 

Et j’en profite pour glisser au passage – si Gribouilles et d’autres dessinateurs talentueux lisent ce message – que je suis à la recherche d’une bannière personnelle et sympa (avec des livres et des pellicules de films) pour mon blog… on ne sait jamais !

Voilà, j’ai déjà pas mal digressé… passons aux petites choses que demande Gribouilles sur ces Liebster Awards.

Les 11 questions posées :

  1. Le livre que vous êtes en train de lire ou le dernier que vous avez lu ? Celui du dernier article de Cinephiledoc, Une Renaissance américaine, de Michel Ciment.
  2. Votre livre préféré ? Un seul ? ça c’est dur ! dernièrement j’ai beaucoup aimé Blitz, de Connie Willis, un bouquin de SF génial qui imagine un futur où les historiens devront réellement se rendre dans le passé pour étudier l’histoire. Captivant ! Quant à mon préféré, ça change… souvent.
  3. Pourquoi avoir ouvert un blog ? Parce que j’adore écrire principalement.
  4. Anonymat ou identité réelle ? Identité réelle mais contrôlée.
  5. Préférez-vous le collège ou le lycée ? Je n’ai pas assez de recul pour le dire : je préfère la proximité au public du collège et les contenus travaillés du lycée (et aussi la maturité des lycéens, qui ne demandent pas à tout bout de champ si je préfère Justin Bieber ou les One direction).
  6. Faites-vous réellement l’inventaire tous les ans ? Inventaire, non. Récolement, oui.
  7. Comment vous est venue l’idée de devenir prof-doc ? J’ai vu de la lumière et je suis entrée…
  8. D’après le quiz « Quel prof-doc êtes-vous ?« , quel est votre profil dominant ? Etes-vous d’accord ? Animateur culturel. J’avoue, ça colle bien. Mais bon c’est à égalité avec « Gestionnaire » et « Professeur ». Par contre, je suis déçue, mon côté geek ne transparaît qu’à 10%.
  9. La réaction de votre interlocuteur la dernière fois que l’on vous a demandé votre profession ? « Ah tu es la dame qui dit chut. Et sinon à part être derrière un ordinateur toute la journée, tu fais quoi ? »
  10. Avez-vous un chat ? des lunettes ? un chignon ? Non. Oui. Non.
  11. La dernière fois que vous avez dit « chuuut! » ? Aujourd’hui, vers 14h30…

Les 11 choses sur moi

  1. Je rêverais d’une bibliothèque extensible.
  2. J’ai déjà fait un document où sont classés quasiment tous mes livres sur le cinéma selon un classement idéal que je ne pourrai jamais appliquer parce que je n’ai pas la place !
  3. Surtout en ce moment, je suis capable de réciter des répliques entières de Kaamelott. Ça me contamine jusque dans les moindres conversations. Avec une amie nous avons d’ailleurs tenté d’établir des parallèles entre nos connaissances et les personnages de Kaamelott.
  4. Je remercie le collègue qui m’a mis il y a un certain temps « Gentil dauphin triste » dans la tête pendant deux jours.
  5. Mes amis surnomment mon collège « le collège fou fou fou ».
  6. J’ai déjà mimé une bataille de sabres laser de Star Wars avec des rouleaux de filmolux vides.
  7. J’ai aussi refait le « duel en vers » de Cyrano de Bergerac avec des rouleaux de filmolux vides « À la fin de l’envoi, je touche ».
  8. Je surnomme les enfants que j’aime « mes petits chabichous ».
  9. J’ai une collection de T-shirts marrants que je garde pour la fin de l’année – au moment où j’ai moins besoin de conserver ma crédibilité. Un T-shirt « Bazinga », un T-shirt de Moi moche et méchant et un T-shirt Idéfix entre autres.
  10. Vous me direz que quelqu’un qui se bat avec des rouleaux de filmolux n’a plus beaucoup à craindre de sa crédibilité…
  11. Et je vous répondrai comme Perceval, « C’est pas faux », mais pas parce que je n’ai pas compris le mot « crédibilité ». Sinon, psychologique, c’est tout ce qui se passe à la campagne, non ?

Les 11 blogs sympas…

Côté copines et autres trucs sympas :

  1. Rainbow Berlin
  2. Thèse antithèse foutaises (dis tu refais quand un article ???)

Côté doc, livres, geeks et pros :

  1. Libraire et fier de lettre, une découverte récente bien sympa qui plaira à Gribouilles… si elle ne connaît pas déjà
  2. Le blOg-O-nOisettes, la référence rose et ultime des profs docs
  3. Fenêtre sur, des tutos et des séances
  4. Notorious bib, un bibliothécaire cinéphile
  5. Le blog de David Peyron, auteur d’un superbe ouvrage sur la culture geek

Et c’est là qu’on voit que je ne suis pas prof de maths… il m’en manque… 4. Les cinéphiles :

  1. Cinémiam, l’alliance subtile du cinéma et de la cuisine
  2. Ma semaine cinéma : critiques, palmarès, tout y est !
  3. The Short Knight : un blog en anglais sur Hitchcock
  4. Alfred Hitchcock geek : un autre blog en anglais sur Hitchcock

Les 11 questions à poser… même à ceux qui veulent juste répondre en commentaire !

  1. Votre premier souvenir cinématographique ?
  2. Disney ou Miyazaki ?
  3. Fantasy ou Science-fiction ?
  4. Salle de cinéma ou écran de télé ?
  5. Il pleut dehors, vous larvez dans le canapé, vous avez la flemme de mettre un film, vous zappez… et arrêtez de zapper sur quoi ?
  6. Facebook ou Twitter ?
  7. Le comédien / la comédienne que vous suivrez n’importe où, même s’il / si elle tourne dans une bouse ?
  8. Le pire film que vous ayez jamais vu au cinéma sans oser sortir de la salle ?
  9. Le film inavouable que vous adorez, à prendre au 36e degré et à vanner dans une soirée entre potes ?
  10. Ce qui vous insupporte le plus au cinéma : le bruit des pop-corns, les coups de pieds dans le fauteuil, ou la mamie qui répète toutes les répliques ?
  11. Votre plus beau souvenir cinématographique ?

Laisser un commentaire

Classé dans Aux infos, etc. !

Cinephiledoc… deux ans déjà !

Aujourd’hui, cela fait deux ans jour pour jour que ce blog a vu le jour… et voilà une phrase d’accroche pleine de jours (un de plus !).

minions

C’est donc le moment de chanter faire un petit point sur le pire et le meilleur de ce qui s’est produit sur ce blog entre 2013 et 2014. Commençons par des chiffres :

Les articles

En deux ans, Cinephiledoc a vu paraître 177 articles. Depuis l’année dernière :

  • 10 portaient, de près ou de loin, sur l’information documentation, pratiques de recherches, de lecture et identité numérique ;
  • 24 étaient consacrés à la rubrique « bibliothèque cinéphile » et proposaient des comptes-rendus de lecture de livres sur le cinéma, aussi bien biographies que monographies, voire même, comme désormais on a tendance à les mélanger dans les grandes chaînes culturelles, jeux de culture générale et cinéphile ;
  • 13 articles rapportaient le quotidien de professeur documentaliste – séances, animations, projets divers et variés et joyeusetés administratives ;
  • 7 de ces articles étaient des petits billets d’humeur ou autres petits avis sur des films et des personnalités ;
  • enfin, durant l’été, Cinephiledoc a publié 6 « hors-série » pour vous proposer quelques lectures de vacances.

Au total, 60 articles éclectiques qui se sont fait la part belle dans ce beau fourre-tout de blog ! Et on arriverait à un compte rond de 5 articles par mois, si j’étais assidue… Mais il est vrai que j’ai dû considérablement ralentir mon rythme de l’année passée (2 articles par semaine), malgré un pic en septembre 2013 où j’ai publié pas moins de 11 articles.

Capture d’écran 2014-05-13 à 18.23.16

Désormais, je me contente d’un rendement plus modeste, pour lequel j’alterne deux articles dédiés à la « bibliothèque cinéphile » et un consacré au quotidien mensuel du CDI.

Petit point comm’

Malgré ma présence sur les réseaux sociaux, Cinephiledoc reste un blog modeste, que Camilleuh a comparé à un canapé confortable dans un commentaire qui a suscité beaucoup de vagues… (mais je reviendrai là-dessus plus tard).

cinephiledoc 2 ans

Il dispose néanmoins :

  • d’une page Facebook (40 abonnés à ce jour) ;
  • d’un compte Twitter où se mêlent allègrement cinéphiles, docs et paddocks (578 tweets postés et 268 abonnés).

Les profs docs peuvent le retrouver sur la Profdocosphère, et il est mentionné sur quelques blogs de coupines, rédactrices chevronnées et fameuses blogueuses.

Pour le pire…

En un an, ce blog a connu quelques mésaventures.

Souhaitant parler librement de l’interprétation des publications sur les réseaux sociaux, je me suis retrouvée à me défendre contre des petites piques sur Facebook… ce qui m’a permis de rebondir et d’évoquer la difficulté à faire de l’humour devant un écran d’ordinateur.

Très récemment, j’ai eu l’honneur de recevoir, dans le flot des commentaires d’un article, mon premier troll, très courtois au demeurant – le point Godwin n’a absolument pas été atteint – et j’ai pu constater que même les ouvrages innocemment consacrés au cinéma pouvaient susciter un débat enflammé.

Ceci me permet de rappeler une petite règle de vie : je n’applique aucune censure à mes commentateurs, je n’oblige personne à être en accord avec les ouvrages que je propose, du moment qu’on a l’honnêteté intellectuelle de comprendre que mes critiques ne sont pas un compte-rendu exhaustif du livre et que le meilleur moyen de parler d’un livre, reste étonnamment de le lire !

Par contre, j’apprécie toujours de rediscuter d’un film, d’un réalisateur, ou d’un genre cinématographique et de lire les réflexions que ces derniers suscitent.

… et pour le meilleur !

Mais Cinephiledoc a aussi connu de très belles choses en l’espace d’un an, parmi lesquelles :

  • quelques auteurs satisfaits des comptes-rendus que je faisais, modestement, de leur ouvrage, et qui se sont manifestés dans les commentaires, parfois, ou sur Facebook, ou sur Twitter ;
  • la mention de Petite Noisette sur son blog-o-noisettes – en tant que prof doc, ça fait plaisir ! ;
  • un pic de fréquentation parfois pour un article de cinéma, plus souvent pour un article professionnel, comme ce jour où j’ai eu 250 personnes qui sont venues voir si le canapé était confortable… (pour comprendre la blague du canapé, c’est par ici)

Et cette année encore, même si, ça y est, des rubriques segmentent les sujets (ils sont beaux mes onglets !), il y a eu quelques premières :

Les premiers hors-séries de l’été

En effet, bien que j’ai promis de temps en temps des petits comptes-rendus thématiques sur un sujet ou un autre, je n’ai pas souvent eu le temps de le faire.

L’été dernier, j’ai réussi à publier 6 hors-séries : rétrospective du cinéma, romans consacrés au cinéma (en 2 parties), enfants de célébrités qui évoquent leurs parents (2 parties) et le cinéma en chansons.

Cette année, je vous prépare à nouveau une série de comptes-rendus qui aborderont le cinéma de différentes manières – j’annoncerai cela avant l’été. Et cet automne, je publierai également une série d’articles sur le même thème.

Echanges de bons procédés

Moins fréquents que l’année passée, il y a tout de même eu quelques échanges d’articles entre Cinephiledoc et d’autres blogs, que ce soit avec Rainbow Berlin (un article sur le cinéma allemand contre des recettes pour gérer sa visibilité sur Internet), ou avec Foutaises (échanges d’articles sur Boby Lapointe et sur les actrices minaudantes).

Tout récemment, j’ai eu la chance de poster mon premier article bilingue, grâce à l’aide précieuse de Laura, qui a bien voulu se charger de sa traduction.

Et j’ai toujours quelques personnes pour me suggérer des idées d’articles, même si je n’ai pas toujours le temps de m’y consacrer immédiatement.

Un palmarès comme les grands !

Enfin, suite à l’apparition de la rubrique « bibliothèque cinéphile » en février 2013, Cinephiledoc a pu publier en décembre son premier palmarès de lecture, encore une occasion de rappeler quelques bons moments, qui suscitent parfois l’étonnement : oui, j’achète beaucoup de livres sur le cinéma, oui je ne sais plus où les mettre, non je ne m’en lasse pas !

Médaille

Vivement le palmarès 2014 !

Et vivement d’autres lectures, d’autres projets, d’autres séances, d’autres découvertes, et d’autres échanges ! À très vite et merci à tous !

Pour la peine on va quand même chanter :

C’est l’anniversaire dans tous les recoins, c’est presque tout les ans qu’on a l’anniversaire. Grâce à cet anni… c’est la joie c’est pratique, c’est au moins un principe à retenir pour faire la frite… c’est huuuum lalalalala. Cette année c’est bien, l’anniversaire tombe à pic !

Laisser un commentaire

Classé dans Aux infos, etc. !