cinephiledoc

Blog pour cinéphiles et profs docs

Étiquette : exposition (Page 1 sur 16)

Avril 2021 : séances et animations du CDI

On y était presque ! Depuis septembre, tous mes articles avaient retrouvé ce titre « séances et animations du CDI ». Je conserve le même titre pour le mois d’avril, même si j’aurais pu opté pour « séances et animations presqu’au CDI. »

Dans cet article, je reviendrai donc sur les activités menées du 22 mars au 9 avril, trois semaines d’activités dont deux au lycée : raison supplémentaire de garder le titre habituel.

Ouf, une vraie semaine de la presse

Je l’avais indiqué dans l’article du mois de mars, j’ai mis du temps cette année à préparer la semaine de la presse, et c’est seulement (comme plusieurs de mes connaissances) lorsque j’ai su qu’elle avait une chance d’avoir lieu au lycée que j’ai commencé à communiquer dessus.

Je ne reviens pas ici sur la communication destinée aux enseignants, puisque vous la retrouverez dans l’article du mois de mars, ni sur les séances exclusivement menées par Lucile en lien avec l’exposition de la BnF « Histoires de fausses nouvelles ».

En revanche je reviendrai sur trois activités menées sur cette période : les articles proposés sur le blog du CDI, l’exposition des titres reçus par l’intermédiaire du CLEMI et une séance menée avec une collègue d’anglais.

Blog du CDI : spécial semaine de la presse

Comme nous avions un certain nombre d’articles prévus sur le blog avec Lucile et que d’habitude nous publions entre deux et trois articles par semaine, nous avons décidé de publier un article par jour en lien avec la semaine de la presse :

  • le lundi : une présentation de l’exposition des titres reçus
  • le mardi, un focus sur la désinformation en lien avec l’exposition « Histoires de fausses nouvelles »

  • le mercredi : un article à quatre mains présentant deux sélections autour de l’intelligence artificielle, côté fictions pour Lucile (à découvrir ci-dessous), côté documentaires pour moi (déjà mentionnée dans l’article précédent)

  • le jeudi : un autre article à quatre mains avec un retour sur les projets encyclopédiques avec la sélection et les présentations déjà présentées en février (l’aspect historique de mon côté / les 20 ans de Wikipédia par Lucile)
  • le vendredi : un premier numéro d’une revue de presse réalisée par Lucile, et que je vous invite à découvrir ci-dessous :

Exposition des titres reçus

Comme chaque année, malgré le peu de titres reçus, nous avons essayé de les mettre au mieux en valeur au CDI. Voilà ce que cela donne en images :

Information flow

Contrairement à Lucile qui a vu plusieurs classes dans le cadre de l’exposition « Histoires de fausses nouvelles », de mon côté je n’ai vu qu’une classe, en collaboration avec une collègue d’anglais.

Il s’agissait d’une séance que nous avions préparée l’an dernier déjà à l’occasion de la semaine de la presse, puis que nous avions adaptée à distance. Cette année, nous avons donc réussi à la réadapter à nouveau à une organisation en présentiel.

La séance se focalise sur la circulation de l’information (information flow en anglais) et sur l’emballement médiatique (a media uproar), et comme cette séance avait lieu le 1er avril, nous avons décidé, sur une suggestion de Lucile, de terminer cette séance sur les canulars du 1er avril (April fool’s hoaxes).

La séance durait une heure avec le déroulé suivant :

  1. à la maison, avant la séance : regarder la vidéo « Have you heard ? » et faire un résumé en anglais
  2. durant l’heure : le travail sur la circulation de l’info (avec le vocabulaire et le fonctionnement en anglais d’une agence de presse – j’avais traduit en anglais l’an dernier les infographies de l’AFP avec l’aide de ma collègue) et sur l’emballement médiatique
  3. en fin d’heure et après la séance : la présentation des canulars du 1er avril (choisir l’un des canulars et en faire une description en anglais, puis inventer son propre canular)

Je vous partage ci-dessous :

Séance fake news anglais

Séances et actions pédagogiques

J’indique ici les actions pédagogiques menées entre le 22 mars et le 9 avril, exception faite de la séance en anglais présentée plus haut.

  • Participation aux ateliers de préparation de Science Po, l’objectif des dernières séances menées au mois de mars était d’aider les élèves à préparer leurs écrits motivés et leur oral. Les dernières séances ont eu lieu les 4, 11, 17 et 25 mars. Le 1er avril, j’ai participé aux oraux blancs de quatre élèves avec le collègue de SES qui organise ces ateliers.
  • HLP premières : foire aux livres. Suite à la séance menée en février, les élèves devaient produire un écrit et, sur la base du volontariat, présenter leur livre à l’oral, selon le scénario suivant proposé par la collègue de philosophie :

Un dictateur veut faire disparaître votre ouvrage, brûler tous les exemplaires qui existent afin que plus personne ne puisse le lire. La classe d’HLP entre dans la résistance, et décide de sauver le plus possible de livres. Malheureusement, elle ne pourra pas tous les soustraire au feu : elle devra en sélectionner seulement quatre. Il faudra donc tenter de convaincre la classe de l’intérêt de votre œuvre et de ce que nous avons à perdre à sa disparition.

– Le résumé de l’œuvre doit être clair, synthétique et pertinent.
– Les raisons de sauver l’œuvre doivent venir de son contenu, et pas de
causes extérieures que vous auriez inventées (par exemple : dire qu’il
faut sauver l’œuvre parce que l’auteur a déjà beaucoup souffert dans sa vie n’est pas un argument recevable).

Suite à cette séance nous avons décidé de valoriser les lectures et les livres « sauvés » par les élèves, à travers une affiche :

ainsi qu’une installation :

  • Printemps des poètes : deux classes de seconde. Comme je l’ai indiqué dans l’article du mois de mars, une collègue de français m’a sollicitée pour mener des travaux avec ses deux classes autour de cet événement.

Il s’agissait pour les élèves de choisir un poème, de le recopier soigneusement sur une affiche, de le décliner sous la forme d’un nuage de mots via le site Wordart, et enfin de le lire à voix haute. Je vous partage ci-dessous mon support de séance :

Et je vous invite à découvrir en images quelques-unes des réalisations des élèves :

  • Accompagnement à la préparation au grand oral : spécialités HGGSP (en groupe classe 18 élèves) et physique-chimie (4 élèves, le reste du groupe passant des épreuves de SVT) sur deux heures à chaque fois. Les élèves travaillaient en autonomie au CDI et étaient encouragés à emprunter.

Focus sur les projets culturels du CDI : idées et rebondissements

Après un début de mois de mars bien occupé par la semaine de la presse, le printemps des poètes et la semaine des maths, la fin du mois et le début du mois d’avril promettaient d’être consacrés à la culture.

En effet, j’avais beaucoup échangé à cette période avec des élèves du CVL, qui souhaitaient notamment mettre en place un club musique au lycée. Pour appuyer ce projet, j’ai décidé de présenter à ma proviseure deux autres projets culturels que je voulais mettre en place, et en profiter pour lui faire part de mon intérêt et de mon soutien pour cette idée de club musique.

Les trois projets étaient dans ma tête regroupés autour d’un même leitmotiv : « Partageons la culture ».

  • Prêts des DVD aux élèves

La première idée, que je partage ci-dessous, c’était d’ouvrir le prêt des DVD (achetés via l’ADAV, Zéro de conduite, etc. et réservés normalement aux enseignants) aux élèves.

Les DVD étaient à l’origine stockés dans la réserve du CDI, il doit y avoir en temps normal un prêt à l’année (généralement une pièce de théâtre, empruntée par un collègue de français).

L’idée était donc de rendre visible et accessible aux élèves ce fonds.

J’ai réalisé les étiquettes apposées sur les DVD :

Lucile a réalisé des onglets spécifiques pour les documentaires :

ONGLETS DVDS DOC

Et nous devions communiquer sur le blog du CDI, avant les vacances prévues à l’origine le 16 février, avec l’affiche suivante :

Nous avons récupéré l’un des bacs à BD, et nous avons installé ce fonds à côté du rayon « Arts et loisirs » :

Du coup, le coin BD a lui aussi connu quelques réaménagements :

Pour l’instant, pas d’emprunts et le réaménagement est trop récent pour mesurer l’impact auprès des élèves…

  • Café littéraire

Le deuxième projet était l’organisation au CDI d’un café littéraire avec les enseignants et les élèves intéressés.

J’ai quelques collègues avec lesquels j’ai l’habitude d’échanger des conseils de lecture, et quelques élèves qui viennent aussi emprunter et discuter au CDI. J’avais donc prévu d’organiser un café littéraire la semaine avant les vacances, les 12 et 16 avril :

En catastrophe, j’ai transformé le tout en café littéraire virtuel, et cela a fait l’objet d’un article sur le blog du CDI le vendredi 2 avril :

Premier créneau prévu : le vendredi 9 avril, j’ai envoyé par mail le lien (sur Jitsi) aux collègues, j’ai partagé ce même lien sur le compte Instagram du CVL et je croise les doigts pour avoir quelques personnes connectées…

Autres publications et communication

Comme le mois précédent, j’indique ici par un code couleurs les actions menées par Lucile (en vert) et les actions que j’ai pu mener (en violet).

L’économie numérique (L)

Cette présentation, à l’origine prévue dans le cadre de la semaine de la presse, mais finalement publiée le 29 mars, a permis de valoriser des acquisitions récentes, reçue lors de la précédente commande :

Revue de presse : un nouveau rendez-vous le mercredi sur le blog du CDI (L)

À la base prévue le vendredi (son premier numéro est sorti le 26 mars), mais pour des questions d’organisation finalement publiée tous les mercredis, cette initiative de Lucile permet aux élèves d’avoir un aperçu de la presse :

 

Lettre de diffusion : focus n°2, le CDI à distance (J)

Comme je l’ai indiqué le mois précédent, j’ai complètement refondu ma lettre de diffusion :

  • Sur la page d’accueil : un rappel du numéro et des actualités du CDI (globalement prévu pour deux semaines), en rouge on retrouve les dernières nouveautés qui sont ainsi plus facilement identifiables ;
  • Une rubrique « Focus sur… » qui peut être sur un événement (la semaine de la presse pour le premier numéro), sur une thématique (développement durable, numérique, orientation…) sur des nouveautés reçues par le CDI ou même sur des informations propres au lycée (manuels numériques, PIX…) et qui pourra être conservée entre deux semaines et un mois. En ce moment, le Focus est consacré au CDI à distance :

  • Les trois autres rubriques (éducation, culture, numérique) existaient déjà dans l’ancien format, les liens sont modifiés chaque semaine d’environ un tiers

Je vous invite à nouveau à consulter cette lettre de diffusion en ligne :

https://view.genial.ly/60473dbb9aa3bc0dbe94f013

J’ajoute à nouveau ici la liste des articles publiés sur le blog du CDI durant cette période :

  • 22-26 mars : les 5 articles de la semaine de la presse
  • 29 mars : économie numérique
  • 31 mars : revue de presse
  • 2 avril : café littéraire
  • 8 avril : revue de presse (avec un jour de retard à cause des bugs sur l’ENT)
  • 9 avril : escape game réalisé par les élèves latinistes de première et de terminale

Autres activités

Durant cette période, j’ai participé à plusieurs réunions, dont plusieurs étaient destinées à préparer un stage en co-animation avec une collègue professeure documentalistes de l’académie.

Après plusieurs rebondissements, nous avons appris, d’abord de manière informelle, puis de manière officielle le 5 avril, que notre stage de deux jours des 6 et 8 avril était annulé.

Autant dire que ma première semaine « à distance » s’est révélée beaucoup plus calme que prévu…

Enfin j’en termine, comme depuis janvier, avec la préparation et la publication d’articles sur le site du collectif LudoDOC. Durant cette période, deux articles ont été publiés sur le site :

À venir : l’article de Bénédicte sur sa thèse sur la ludification publié avant la fin du mois, et un nouveau parcours de #profdoc publié normalement au début du mois de mai !

D’ici là, je vous souhaite des vacances les plus reposantes possibles et je vous dis à très bientôt sur Cinephiledoc !

 

Mars 2021 : séances et animations du CDI

Je publie cet article un petit peu avant la fin du mois, et avant le début de la semaine de la presse.

Comme a tendance à le souligner ma comparse Audrey Démonière-Rouvel (et je l’invite en commentaire à corriger si jamais je déforme ses propos) : « il n’y a pas beaucoup d’événements sur lesquels travailler en janvier – début février, on a l’impression que tout le monde a la gueule de bois »…

Et évidemment, mars comme d’habitude avec le printemps des poètes, la semaine des maths et la semaine de la presse… De la même manière, tous les projets qui sont dans le creux de la vague en janvier – février commencent à reprendre un peu de vigueur avec l’arrivée du printemps !

Dans cet article je présenterai donc les actions s’étant déroulées entre le 1er et le 19 mars.

Préparation de la semaine de la presse

Chaque année, j’essaye d’anticiper la préparation de cette semaine, mais j’avoue que cette année (et j’ai l’impression de ne pas être la seule dans cette situation), j’avais le contrecoup du confinement de l’an dernier. J’ai donc envoyé ma traditionnelle présentation aux enseignants juste avant les vacances de février.

J’en avais aussi marre des modèles de présentation que j’avais utilisés depuis quelques années, j’ai donc tout repris pour en créer un nouveau.

J’ai également fait de cet événement le focus de mon nouveau format de lettre de diffusion que je vous présenterai un peu plus bas.

Cette année, grâce à Lucile, nous avons reçu l’exposition de la BnF « Histoire de fausses nouvelles » que nous avons installée le 5 mars au CDI et à laquelle Lucile a associé des sélections de ressources :

Plusieurs classes doivent venir visiter cette exposition, avec un questionnaire associé.

Valorisation du fonds

Comme le mois précédent, j’indique ici par un code couleurs les actions menées par Lucile (en vert) et les actions que j’ai pu mener (en violet).

Nous avons pu profiter début février de l’arrivée de deux commandes d’ouvrages que nous avons commencés à valoriser juste avant les vacances.

  • Nouveautés littérature mars 2021 (J)

Après une première sélection au mois d’octobre, j’ai repris le même modèle que j’avais déjà réalisé sur Canva pour proposer une nouvelle sélection de nouveautés pour le rayon romans.

Pour chaque sélection j’essaye de faire environ trois regroupements thématiques et de signaler un coup de cœur :

J’ai proposé cette nouvelle sélection directement au retour des vacances, le lundi 1er mars :

  • Nouveautés du rayon maths (J)

Pendant les vacances, j’ai travaillé avec Christophe, mon collègue de maths, sur un visuel permettant de valoriser les nouveautés du rayon à l’occasion de la semaine des maths.

Nous avons donc construit ensemble cette présentation :

L’exposition des nouveaux ouvrages a été installée le 2 mars :

  • Nouveautés sciences (L)

De son côté, Lucile s’est occupée des nouveautés du rayon sciences, pour lesquelles elle a réalisé le visuel suivant :

La sélection est proposée en tête du rayon :

  • Nouveautés bandes-dessinées (L)

Également réalisé par Lucile, un visuel sur les nouveautés reçues pour le rayon bandes-dessinées :

La sélection remplace les différentes sélections successives que Lucile avait installées sur la culture japonaise :

  • Intelligence artificielle (J)

Pour remplacer une précédente sélection autour de « Algorithmes et data », j’ai réalisé début mars cette affiche :

Cette sélection, en tête du rayon philo, remplace la sélection précédemment citée, qui avait été installée à l’occasion de la journée mondiale de protection des données :

  • Autres sélections proposées

Voici d’autres sélections proposées par Lucile durant cette période.

On retrouve notamment une sélection sur l’intelligence artificielle, le numérique et les mondes virtuels, et une sélection autour du roman Americanah, complété sur le blog du CDI par la présentation ci-dessous :

Publications et expositions thématiques

Trois événements ont retenu notre attention durant cette période : la journée internationale du droit des femmes, le printemps des poètes et la semaine de la presse.

Pour les deux premiers, curieusement, je n’avais pas prévu à l’origine de faire quoi que ce soit de particulier. J’ai finalement réussi à me dégager un peu de temps pour préparer des visuels et des sélections thématiques.

  • 8 mars : journée internationale du droit des femmes (J)

Pour valoriser cette journée, j’ai réalisé un visuel sur Genial.ly qui met en avant des acquisitions récentes du CDI mais qui pointe également vers des réalisations précédentes (femmes auteures en littérature, femmes dirigeantes politiques…) :

L’exposition une fois installée permettait également d’attirer l’attention des élèves sur plusieurs publications récentes :

Une petite réalisation supplémentaire s’est ajoutée sans crier gare en lien avec cette journée sur le blog du CDI.

En effet, comme je l’ai indiqué plus haut, nous avions reçu au CDI l’exposition sur l’histoire des fausses nouvelles. Nous avions prévenu les enseignants de cette installation en décembre, puis en janvier, et nous avons demandé des grilles d’exposition avant les vacances aux agents.

Parallèlement, nos collègues d’espagnol ont demandé des grilles pour une exposition de travaux d’élèves sur la journée du 8 mars. Un quiproquo en a résulté pour les agents, qui ont cru qu’il s’agissait d’une seule et même exposition.

Nous avons réussi à partager équitablement les panneaux d’exposition et j’ai réalisé une présentation des travaux des élèves :

  • Printemps des poètes (J)

J’y reviendrai plus bas mais j’ai été sollicitée courant février par une collègue de français pour organiser des séances autour du printemps des poètes.

Là encore, je n’avais pas prévu d’installation particulière, mais les documents présentés en tête du rayon littérature étaient les mêmes depuis des mois. Cette sollicitation m’a donc donné l’occasion de proposer une nouvelle sélection :

Voici cette nouvelle sélection :

  • Semaine de la presse (J et L)

Je l’ai indiqué plus haut, le temps fort cette année de la semaine de la presse est celui organisé par Lucile autour de l’exposition consacrée à l’histoire des fausses nouvelles, avec les deux sélections proposées :

Nous avons co-construit le document de communication mentionné plus haut, et nous avons installé ensemble la sélection de titres envoyés par le CLEMI (je présenterai l’installation dans l’article du mois d’avril).

Séances et actions pédagogiques

J’indique ici les actions pédagogiques menées entre le 1er et le 19 mars, et qui sont, pour la plupart, la poursuite de projets déjà commencés.

  • EMC en classe de première. Les premières travaillent sur le lien social (2 classes), à l’aide du support déjà présenté en octobre. Début mars j’ai assisté aux exposés des deux classes et j’ai participé à l’évaluation des travaux présentés.
  • Participation aux ateliers de préparation de Science Po, l’objectif avant les vacances était l’organisation d’un débat entre les différents groupes d’élèves, à savoir « Faut-il interdire les pesticides ? ». J’ai assisté le 11 février à ce débat (j’ai évalué 4 élèves avec une collègue d’allemand qui participait au jury). Désormais il s’agit d’aider les élèves dans l’élaboration de leurs écrits personnels qui constituent leur dossier de candidature à Science Po.
  • Accueil des élèves latinistes au CDI : le mardi soir, j’accueille désormais régulièrement les élèves latinistes de secondes dans le cadre d’un projet de recherche autour des Panathénées.
  • EMC en classe de terminale : travail autour de la presse. J’ai présenté dans l’article de février les supports des deux premières séances. Pour la troisième séance, les élèves doivent choisir un article de presse à présenter à l’oral en tenant compte des connaissances acquises dans les ateliers des deux premières séances.
  • Printemps des poètes : deux classes de seconde. Comme je l’ai indiqué plus haut, une collègue de français m’a sollicitée pour mener des travaux avec ses deux classes autour de cet événement. Je présenterai cette action dans l’article du mois d’avril.

Lettre de diffusion : d’une forme à l’autre

Certains d’entre vous le savent, j’ai toujours attaché beaucoup d’importance (c’est peut-être un défaut) aux formes de communication que je mets en place à destination de l’équipe éducative (en gros, organiser sa veille et la partager).

Quand je suis arrivée au lycée, je me contentais d’un mail sibyllin « voici le numéro untel de la veille, bon week-end ». Puis m’est apparue la nécessité de donner aux lecteurs envie de cliquer, avec des présentations plus détaillées, sous forme de teasing.

L’an dernier, j’ai profité du confinement pour rapatrier toute cette veille sur Pearltrees. Je cogite régulièrement sur le contenu de ma lettre de diffusion, sur sa mise en forme, sur sa manière de l’adresser aux enseignants.

Cependant, j’avais toujours gardé le format de lettre de diffusion sur Piktochart, qui me satisfaisait de moins en moins : trop figé, trop linéaire. Lorsque Audrey (citée plus haut) m’a demandé des conseils sur sa propre lettre de diffusion, puis me l’a partagée, j’ai eu un déclic, et j’ai décidé de sauter le pas et de transformer ma lettre en genial.ly.

J’avais en tête un modèle en particulier, qui prenait la forme d’un organiseur de tâches. J’en ai modifié la première page, où figure le titre, le numéro, le mois (ou la semaine) et les dernières actualités du CDI :

Vous remarquerez que la publication a comme titre « Lettre d’information hebdomadaire du CDI », ce qui figurait déjà sur le précédent format. Cependant, si généralement l’envoi de la lettre a lieu chaque jeudi ou chaque vendredi (sauf périodes de vacances), je ne modifiais jamais entièrement le contenu et l’organisation reste la même avec ce nouveau format qui se décline comme suit :

  • Sur la page d’accueil : un rappel du numéro et des actualités du CDI (globalement prévu pour deux semaines) ;
  • Une rubrique « Focus sur… » qui pourra être sur un événement (la semaine de la presse pour le premier numéro), sur une thématique (développement durable, numérique, orientation…) sur des nouveautés reçues par le CDI ou même sur des informations propres au lycée (manuels numériques, PIX…) et qui pourra être conservée entre deux semaines et un mois
  • Les trois autres rubriques (éducation, culture, numérique) existaient déjà dans l’ancien format, les liens sont modifiés chaque semaine d’environ un tiers

Une fois cette transformation de piktochart à genial.ly effectuée, j’ai envoyé le premier numéro à trois « béta-testeurs » : Aurélie, Christophe et Stéphanie, qui ont eu la gentillesse de me faire leurs retours avant l’envoi officiel du premier numéro le vendredi 12 mars.

Je vous partage ci-dessous les différentes pages en format image (vous trouverez l’accès à la version en ligne en cliquant directement sur la première page qui figure plus haut) :

J’en ai profité pour créer une collection pearltrees spéciale Semaine de la presse que j’ai ajouté sur la page Focus.

J’ajoute ici la liste des articles publiés sur le blog du CDI durant cette période :

  • développement durable : zoom sur les énergies (1er mars)
  • nouveautés du rayon romans (3 mars)
  • focus sur les sciences (5 mars)
  • journée internationale du droit des femmes (8 mars)
  • nouveautés bandes-dessinées (10 mars)
  • sur un air de jazz : Boris Vian / Gainsbourg (12 mars)
  • zoom sur les maths (15 mars)
  • autour d’Americanah (17 mars)

Réunions, formations et autres activités

La période du 1er au 19 mars a été un peu plus calme en réunions et formations que janvier et février :

  • 8 mars : un webinaire sur Pix
  • 17 mars : un profdoc café avec les IAN documentation

Enfin j’en termine, comme depuis janvier, avec la préparation et la publication d’articles sur le site du collectif LudoDOC. Durant cette période, deux articles ont été publiés sur le site : l’article de Fabienne présentant une action de promotion de la lecture menée en collège, et un deuxième parcours de #profdoc, celui de Brigitte Pierrat, publié le 5 mars.

À venir : l’article de Sophie sur la ludification publié avant la fin du mois, et un nouvel épisode de l’histoire numérique de la documentation au début du mois d’avril !

D’ici là, je vous souhaite une très belle semaine de la presse et je vous dis à très bientôt sur Cinephiledoc !

Février 2021 : séances et animations du CDI

Cet article fait le point sur les activités menées entre le 25 janvier et le 12 février.

Ce mois-ci, ce sont les séances pédagogiques que je vais mettre en avant par rapport au reste des activités, puisque nous avons été sollicitées, Lucile et moi, pour mener plusieurs projets avec des classes.

Séances et actions pédagogiques

Ce sont donc des activités inédites, que nous avons co-construites ensemble et en concertation avec nos collègues de discipline.

Comme d’habitude, j’indique ci-dessous l’ensemble des séances menées, mais je ne reviens plus en détails que sur celles qui ont démarré durant cette période : EMC en terminale avec des ateliers sur la presse, travaux en enseignement scientifique de terminale sur l’intelligence artificielle et foire aux livres en HLP.

  • EMC en classe de première. Les premières travaillent sur le lien social (2 classes), à l’aide du support déjà présenté en octobre. Cependant, du fait de l’organisation des emplois du temps en demi-groupe, il est très compliqué de suivre les travaux des élèves. Le jeudi avant les vacances, j’ai assisté aux exposés d’une des deux classes, et le vendredi, j’ai évalué les travaux présentés avec ma collègue d’histoire-géo.
  • Participation aux ateliers de préparation de Science Po, l’objectif est l’organisation d’un débat entre les différents groupes d’élèves, à savoir « Faut-il interdire les pesticides ? ». Je n’ai pas assisté aux premières séances de préparation du débat, néanmoins j’ai mis à disposition des élèves une collection pearltrees (alimentée également par Lucile) présentant des ressources pour alimenter ce débat.
  • Séances avec les élèves de HLP et de 1STMG2 : avec les élèves nous avons poursuivi la préparation du concours « Et si on lisait à voix haute », même si nous avons toutes les peines du monde à récupérer leurs enregistrements de lecture. Les 1er et 2 février, nous avons organisé des séances de 2h en classe entière pour chaque classe dans la salle de conférence du lycée, afin que les élèves choisissent leur candidat pour chaque classe.
  • Accueil des élèves latinistes au CDI : le mardi soir, j’ai accueilli de manière un peu improvisée les élèves latinistes de secondes dans le cadre d’un projet de recherche autour des Panathénées.
  • EMC en classe de terminale. Les premières séances ont eu lieu le 19 janvier et le 2 février avec un travail en ateliers.

Après avoir consacré toute la période de septembre à décembre à la préparation du grand oral dans le cadre de ses séances d’EMC, Sophie, notre collègue de SES, nous a demandé de poursuivre notre collaboration mais autour d’un travail sur la presse.

Précédemment, nous avions assisté à une séance de Christophe, en spécialité maths, séance mettant en œuvre l’utilisation de murs collaboratifs.

Nous avons proposé à Sophie l’organisation suivante pour la première séance :

Premier temps : élèves divisés en trois ateliers autour de titres de presse :

  1. À la une : comparaison des quatre quotidiens du CDI datés du même jour
  2. Comparaison des titres Pour l’éco/ Alternatives économiques : sujets traités, manière de les traiter, cible …
  3. Dresser la carte d’identité de titres divers (Questions internationales, Le un Le Monde diplomatique, Le Courrier international, Carto, 01.net…)

Second temps : mise en commun des observations par groupes de trois (1 élève/atelier), réponse à une question sur les différences observées entre titres de presse pour amener tout doucement la notion de ligne éditoriale

Troisième temps : mise en commun groupe entier et mini-cours sur la notion de ligne éditoriale.

Nous avons mis à disposition des élèves pour cette séance le livret présenté ci-dessous :

Le fonctionnement par ateliers et la mise en commun des observations est vraiment dynamique et permet que chaque élève partage les informations qu’il a récolté.

La deuxième séance a eu lieu le 2 février pour le groupe 1, toujours avec un fonctionnement par ateliers :

  1. repérer les questions de fond d’un article de presse (questionnement quintilien)
  2. repérer la fabrique de l’information dans un article (sources citées, travail journalistique)
  3. appréhender les différents genres journalistiques (éditoriaux, reportages…)

Pour ce faire nous avons proposé les documents suivants :

Atelier 1 – Comment décrypter un article de presse _

Atelier 2 – La fabrique de l’information et les sources journalistiques

Atelier 3 -presse-genres journalistiques

  • Enseignement scientifique en classe de terminale : l’intelligence artificielle.

Début janvier, Christophe, mon collègue de maths, m’a proposé une collaboration en enseignement scientifique autour de l’intelligence artificielle.

L’objectif : faire travailler les élèves sur les applications de l’intelligence artificielle, leurs potentiels et leurs limites respectifs, en s’appuyant sur des ressources.

Christophe s’est inspiré d’une séance proposée par un collègue de SVT de l’académie de Toulouse et a proposé des documents pour les applications telles que les diagnostics médicaux, la voiture, les robots domestiques et le marketing. De notre côté, avec Lucile, nous avons proposé des sélections de ressources sur l’aide à la recherche et l’intelligence artificielle et les images.

Au total, nous avons participé à 7h de séances avec Christophe et il en a fait deux de son côté.

Le support de la séance est disponible plus haut.

  • HLP 1ère : foire aux livres

Cette séance a été organisée un petit peu à la hâte, à l’initiative des deux collègues qui gèrent l’enseignement de HLP (Humanités Littérature et Philosophie) en classe de première. La séance se déroule le vendredi des vacances :

  1. Préparer à l’avance 6 tables sur lesquelles sont déposés les livres classés par thèmes (des lectures soit orientées philosophie tel que Platon, Freud, Barthes ou Lévi-Strauss, soit orientées littérature avec Orwell, Süskind, London ou Laclos) ;
  2. Les élèves s’installent à 5 par tablée, avec la consigne de parcourir les livres, les feuilleter, afin d’être capable de comprendre pourquoi on les a regroupés (= trouver le thème de leur table, ou « stand »), de comprendre comment chaque livre apporte un éclairage particulier sur le thème en question (= son originalité) , enfin d’être capable de présenter chaque
    livre.
  3. La foire aux livres commence : les élèves peuvent se déplacer vers les autres tablées, demander à leurs camarades de leur présenter leur « stand » et de leur donner des conseils de lecture.

À la fin de la séance, les élèves doivent avoir choisi un livre pour l’emprunter et le lire pendant les vacances.

Signalétique et gestion

Ce mois-ci, j’ai poursuivi le travail de signalétique que j’avais amorcé le mois dernier pour le fonds fictions.

J’avais déjà fait les romans (voir l’article du mois de janvier). J’ai ajouté ce mois-ci une signalétique spécifique pour la poésie et le théâtre :

Il me restera le rayon « romans policiers » et le rayon « science-fiction ».

Suite au changement de signalétique des périodiques et à l’interruption de TDC avec le numéro 1131 de décembre 2020, nous avons décidé d’en profiter pour ajouter 3 nouveaux titres à destination des élèves : Topo, Geek Junior et Anime Land.

Nous avons reçu début février une première commande avec principalement des documentaires en maths et en sciences, ainsi que des nouveautés en science-fiction et en littérature contemporaine, que nous allons progressivement mettre en valeur au CDI et sur l’ENT.

Valorisation du fonds

Comme le mois précédent, j’indique ici par un code couleurs les actions menées par Lucile (en vert) et les actions que j’ai pu mener (en violet).

  • Arsène Lupin (L)

Je l’avais indiqué très brièvement le mois précédent, Lucile avait déjà proposé une sélection d’ouvrages sur Arsène Lupin :

Elle a ajouté sur le blog du CDI une présentation cliquable :

  • Dans l’atelier des mangakas (L)

Cette sélection fait suite aux précédentes proposées sur la culture japonaise, et elle est installée au même endroit du CDI.

Elle s’appuie notamment sur des ressources en arts, et sur le nouvel abonnement à AnimeLand.

  • Sélection de classiques en littérature (L)

Après une première sélection il y a quelques temps, Lucile a proposé une nouvelle sélection d’ouvrages :

Cette sélection est associée à un jeu :

  • Sélection sport 3/3 (J)

De mon côté, j’ai terminé les sélections sur le sport avec un focus sur le rugby :

  • Autres sélections proposées :

Voici d’autres sélections proposées par Lucile durant cette période.

Publications et expositions thématiques

Trois événements ont retenu notre attention durant cette période : la journée mondiale de la protection des données (dont j’ai déjà parlé le mois précédent), les 20 ans de Wikipédia et le Safer Internet Day.

Concernant les 20 ans de Wikipédia, le travail de Lucile, publié fin janvier sur le blog (et que vous retrouverez un peu plus bas), m’a donné juste avant les vacances l’idée d’une exposition thématique pour remplacer la sélection autour de l’espionnage.

Cette exposition est donc un travail à quatre mains, puisqu’elle rassemble une présentation cliquable que j’ai réalisée, la présentation cliquable de Lucile, et les ressources du CDI.

  • L’Encyclopédie : des Lumières à Wikipédia (J)

Voici le visuel en deux pages que j’ai réalisé :

La deuxième page renvoie au travail de Lucile :

  • Les 20 ans de Wikipédia (L)

Lucile a consacré une présentation sur Genially aux 20 ans de notre encyclopédie collaborative préférée :

  • Exposition thématique sur L’Encyclopédie

Le résultat de la valorisation des deux présentations et des ressources du CDI se présente ainsi :

  • Le Safer Internet Day (J)

Pour le Safer Internet Day le 9 février, j’ai publié sur le blog deux présentations cliquables. L’une avec un focus sur les réseaux sociaux :

l’autre directement en lien avec la thématique de ce Safer Internet Day :

Réunions, formations et autres activités

La période de fin janvier – début février a été riches en réunions et formations :

  • 26 janvier : réunion au lycée sur le grand oral
  • 28 janvier : conseil pédagogique
  • 3 février : réunion à distance avec les référents TraAM Documentation
  • 8 février : classe virtuelle sur le GAR (3 heures)
  • 9 février : formation de formateurs

Enfin j’en termine, comme depuis deux mois, avec la préparation et la publication d’articles sur le site du collectif LudoDOC. Durant cette période, deux articles ont été publiés sur le site : un article à plusieurs mains, qui revenait sur nos 5 expériences de rentrée en septembre 2020, et un nouvel épisode d’histoire de la documentation qui a été publié le 5 février.

À venir : l’article de Sophie sur la ludification publié avant la fin du mois, et un nouveau parcours #profdoc à découvrir début mars !

D’ici là, je vous souhaite d’excellentes vacances (pour moi elles sont vraiment les bienvenues) et je vous dis à très bientôt sur Cinephiledoc !

 

2021 de bonne humeur

Pour commencer cette nouvelle année cinéphile qui, espérons-le, sera plus sereine et plus heureuse que 2020 (quoique), je voulais vous proposer un article peut-être un peu plus court qu’un compte-rendu de lecture habituel.

En effet, si j’ai choisi une de mes lectures de l’année passée pour ce premier article cinéphile de 2021, c’est aussi pour avoir l’occasion de faire un retour en images sur l’une des expositions que j’attendais avec le plus d’impatience et que j’ai pu voir entre deux fermetures des lieux culturels…

Encore un article sur De Funès ?

L’idée de cet article vient d’une discussion que j’ai eue avec Sandrine, amie profdoc qui m’accompagne souvent dans des expositions parisiennes :

Moi (en fin d’année 2020) : J’ai préparé l’article de mars.

Sandrine : Tu es en avance. Tu vas parler du livre sur De Funès ?

Moi : J’ai déjà fait un article sur De Funès en novembre 2019, donc je pensais ajouter quelques mots sur le livre de cette année dans mon compte-rendu du mois d’octobre… ou alors je fais en même temps un compte-rendu du livre et de l’exposition à la cinémathèque, mais avec le calendrier que je me suis fixée, ça fera paraître mon article au mois d’avril…

Sandrine : Oui, ça fait tard.

Moi : Et en plus, ça me fait parler deux mois de suite d’un livre du même auteur. Je vais y réfléchir…

DEUX HEURES APRÈS

Moi : J’ai trouvé ! En fait c’est tout con ! L’exposition De Funès est programmée jusqu’en mai 2021. Donc même en l’ayant vu il y a peu, je peux poster sans problème l’article début 2021. J’ai juste à décaler mes articles déjà écrits et à publier celui-ci en février.

Sandrine (parodiant Catherine Frot dans Imogène McCarthery) : Mais oui !!! 💪👏👏👏  Bien joué maman !

Et voilà comment, en février 2021, je me retrouve à faire à nouveau sur ce blog un article sur Louis De Funès, avec certes le récit d’une exposition à la Cinémathèque, qui en plus d’être attendue, s’est faite attendre (coronavirus oblige), mais avec encore une fois, pour débuter une nouvelle année de lecture, un ouvrage de Philippe Lombard.

Louis de Funès à la Cinémathèque

Lorsque j’ai écrit mon article sur Louis De Funès en novembre 2019, c’était à l’occasion de la sortie d’un ouvrage, Louis de Funès, de Clémentine Deroudille, qui avait été publié à l’occasion de l’inauguration d’un musée De Funès à Saint-Raphaël.

La Cinémathèque française avait quant à elle annoncé une grande exposition consacrée au comédien, une annonce qui, si j’en crois l’article du Figaro ci-dessous, remontait à mars 2019, et avait provoqué de nombreux débats enflammés de cinéphiles pro et anti De Funès :

https://www.lefigaro.fr/cinema/2019/03/19/03002-20190319ARTFIG00137-la-retrospective-louis-de-funes-a-la-cinematheque-ne-fait-pas-rire-tout-le-monde.php

Là-dessus, évidemment, coronavirus, confinement, rediffusions multiples des films de De Funès avec La Grande Vadrouille, Le Corniaud, et j’en passe, programmés les après-midi, puis on a enchaîné avec la période estivale et les soirées, en alternant joyeusement entre Fantômas et les Gendarmes.

Enfin, les musées ont pu rouvrir, et l’exposition Louis De Funès a pu accueillir son public, depuis le 15 juillet et jusqu’à la fin octobre – et là bim ! fermeture à nouveau des musées – aux dernières nouvelles l’expo sera disponible jusqu’au 31 mai 2021 (il fallait bien au moins ça pour nous consoler de ne pas avoir pu la découvrir plus tôt) et peut-être d’ici là, les musées et autres lieux de culture auront pu rouvrir, même brièvement.

Globalement j’ai trouvé que cette exposition de la Cinémathèque était l’une des plus réussies dernièrement, avec un très bon équilibre entre les extraits sur grand écran et les ambiances sonores, les éléments de décor et de costumes, les documents d’archives et les affiches, le tout dans un espace assez aéré, fluide, et agréable.

Voici, ci-dessous un aperçu, et ce qui a retenu mon attention :

  • Découvrir Louis De Funès

L’entrée de l’exposition est, comme d’habitude à la Cinémathèque, relativement étroite, mais pensée de manière ludique : on est accueilli par la photo de De Funès grandeur nature – je dois le dépasser de 5 centimètres environ – et avec un générateur de gifs (photo 2) qui plaira aux petits comme aux grands : on choisit une humeur et un état résultant de cette humeur, et le visage de De Funès s’anime.

Les textes qui accompagnent tout le long le visiteur de l’exposition (photo 3) permettent un aperçu de sa carrière et organisent l’exposition en différentes salles colorées et thématiques ou chronologiques : Louis de Funès et le cinéma comique, le début de carrière, les films à succès qui ont chacun leur salle dédiée, les femmes de Louis de Funès au cinéma, mais aussi une petite section consacrée à « Louis Bio » témoignant de l’intérêt du comédien pour la nourriture et le jardinage.

  • Les documents d’archives

Un exemple parmi tant d’autres des documents d’archives proposés : les photos de tournage de La Traversée de Paris (photo 4).

Ce qui a retenu également mon attention : la très belle lettre (mentionnée plus haut) de François Truffaut à Gérard Oury (photo 5) à l’occasion de la sortie en salle du Corniaud, avec la réponse, tout aussi élégante, de Gérard Oury (photo 6).

Globalement, l’exposition est très riche en affiches, scénarios, lettres, extraits des carnets de Louis de Funès, et un certain nombre de documents sont numérisés et accessibles sur des écrans.

  • Costumes et décors (les pièces maîtresses)

Évidemment, ce qui retient l’attention, ce sont les scènes proposées sur les écrans géants, et la manière dont l’exposition met en scène différentes pièces cultes de la filmographie et de la vie de Louis de Funès. En voici une petite sélection :

Juste à l’entrée de l’exposition, le spectateur découvre à travers un jeu de miroirs les comiques muets qui ont inspiré De Funès (photo 7).

Les pièces les plus impressionnantes sont évidemment la DS de Fantômas (8), où l’on peut s’installer pour être pris en photo, et la fameuse 2CV du Corniaud (9), présentée avec les détonateurs qui permettaient à la voiture d’exploser littéralement dans cette scène culte.

En costumes on retrouve : la robe de la reine dans La Folie des grandeurs (10), accompagnée d’un montage vidéo très intéressant qui fait le parallèle entre le film et les tableaux de Velasquez, le costume de Rabbi Jacob (11), celui de l’extraterrestre dans La Soupe aux choux, et enfin Louis de Funès en adjudant chef Cruchot (13), avec un peu plus loin sa malle du Gendarme à New York.

Voilà pour cette très belle exposition proposée par la Cinémathèque, d’où je suis repartie avec, sous le bras, la série des Gendarmes (parce que pourquoi pas ?) et La Zizanie (parce que Girardot autant que De Funès), et que j’ai attendue très longtemps, mais franchement ça valait le coup !

Et ça m’a donné, au moins pour un moment, une petite bouffée d’oxygène avant de replonger dans un univers avec trois co- (covid, confinement et couvre-feu).

Paris façon Parigramme

C’est pendant la même période de confinement, télétravail, musées fermés et rediffusions intensives de films de De Funès, que j’ai reçu dans ma boîte aux lettres l’ouvrage de Philippe Lombard, Louis de Funès à Paris : les aventures d’un acteur en vadrouille, publié chez Parigramme en mars 2020. 

Quoi, Philippe Lombard, encore lui ? Eh bien oui, et croyez-moi, cette année, vous n’avez pas encore fini d’en entendre parler…

Ce n’est pas la première fois qu’il nous offre des déambulations parisiennes avec comme compagnons de programme, au choix, cent films de légende, Truffaut ou Michel Audiard. Vous n’êtes pas cinéphile et vous voulez quand même découvrir quelques lieux de Paris ?

Faites un petit tour sur le site des éditions Parigramme, il y en a pour tous les goûts : de la poésie, de la mode, de la chanson, le Paris populaire, le Paris criminel, le Paris souterrain… j’avoue qu’à chaque fois que je vais sur leur catalogue, je me retiens de ne pas le commander en entier ! J’ai d’ailleurs reçu à Noël le Paris de Claude Sautet, dans lequel je ne tarderai pas à me plonger !

http://www.parigramme.com/catalogue.htm

Et donc ce Louis de Funès à Paris ?

De Funès à Paris : approche chronologique

Une chose m’a frappée lorsque j’ai eu cet ouvrage entre les mains : j’avais l’habitude des autres livres de Philippe Lombard chez le même éditeur, et du coup celui-ci m’a paru singulièrement petit.

Ce qui m’a frappée également, au-delà du plaisir que j’ai eu à retrouver scènes et anecdotes, c’est l’approche chronologique choisie par l’auteur.

Pour ce sujet et cette maison d’édition, on s’attendrait davantage à une approche géographique, avec des cartes, par arrondissements, ou des circuits. Ou bien une seule carte qui donne un aperçu de tous les lieux mentionnés. C’est peut-être ma seule petite réserve à la mise en page de cet ouvrage.

Au fond, je suis partie avec une idée en tête qui n’était pas la bonne : je m’attendais à suivre les personnages incarnés par Louis De Funès à l’écran dans Paris.

Au lieu de ça, c’est bien le comédien lui-même que je vais côtoyer d’une page à l’autre, depuis les planches des théâtres jusqu’à la cérémonie des Césars, en passant par le 45 rue Poliveau, l’opéra de Paris, les bains turcs, l’aéroport d’Orly ou le palais de l’Élysée.

Ce que cet itinéraire chronologique fait découvrir, ce ne sont pas les lieux, c’est l’homme. On y retrouve un être humain des plus touchants, avec des anecdotes assez savoureuses, celle de la pièce de théâtre Ornifle avec Pierre Brasseur, rapportée par Patrick De Funès :

En sortant du théâtre, Pierre Brasseur avait la fâcheuse habitude de faire la tournée des bistrots. Mon père repoussait avec tact ses invitations de se joindre à lui. Un soir, froissé de ces refus successifs, le comédien se permit une réflexion : »Alors, Bobone t’attend à la maison ? » Mon père, qui n’a jamais supporté la moindre critique sur sa femme, jugea bon de lui donner un petit coup de semonce dès le lendemain, en lui provoquant trois fous rires sur scène, par des improvisations inédites.

évidemment la scène d’ouverture du Corniaud avec Bourvil, ou encore la scène de l’opéra dans La Grande Vadrouille, où l’acteur, après avoir travaillé pendant des mois, dirige les musiciens, et se fait applaudir par ces derniers à la fin de la scène.

Sur chaque page, une image et l’anecdote qui lui est associée : on commence la promenade au théâtre Pigalle en mars 1948 déjà aux côtés de Gérard Oury, et on termine à la salle Pleyel en février 1980, en compagnie de Kirk Douglas, de Jerry Lewis, et du cinéma français de l’époque assemblé. 32 ans de carrière.

Si l’on feuillette l’ouvrage de Philippe Lombard, Louis de Funès à Paris, c’est donc moins dans l’idée d’établir un itinéraire thématique – un circuit de telle durée, de telle rue à telle rue – que pour picorer ici et là quelques scènes d’anthologie, pour revoir Bourvil et De Funès aux bains turcs, et pour le refermer avec, pour parodier le générique du Kid de Chaplin, « avec un sourire, et peut-être une larme ».

Ou s’il faut paraître moins alarmiste, disons plutôt « avec de francs éclats de rire, et peut-être une petite larme d’émotion ».

Janvier 2021 : séances et animations du CDI

Je profite de ce nouvel article, qui revient sur les activités réalisées entre le 4 et le 22 janvier (ainsi que quelques activités non présentées du mois de décembre), pour vous renouveler mes meilleurs vœux pour 2021.

Durant cette période, un gros travail de cotation ayant été réalisé par Laïla, dont j’avais parlé dans l’article de novembre et l’article de décembre, notre réflexion s’est davantage tourné vers la signalétique et la valorisation des ressources, j’y reviendrai dans un instant.

Au menu également, plusieurs expositions thématiques en lien avec l’actualité culturelle et les premières séances de SNT.

Signalétique et valorisation du fonds

Afin de favoriser la consultation de deux espaces distincts du CDI, la presse et les romans, nous avons travaillé en décembre et en janvier sur la manière de rendre plus accessible l’organisation de ces deux espaces au CDI.

  • Périodiques

Pour les périodiques, nous avons réfléchi à des affiches présentant le titre de presse, associé à un pictogramme en indiquant le sujet et à une couleur en indiquant la périodicité. Voici un aperçu de l’affiche présentant la périodicité des abonnements reçus au CDI :

Je vous laisse aller découvrir par vous même en cliquant sur le lien les différentes affiches réalisées.

Et voilà le résultat sur le kiosque presse :

  • Romans

Cela faisait longtemps que je souhaitais rendre plus attrayant le rayon des romans. Lucile avait déjà eu l’idée d’utiliser les étagères de début de rayon pour présenter des sélections thématiques.

Ce que je voulais faire, c’était proposer aux élèves une sorte de cartographie du rayon, à partir de leurs demandes occasionnelles du type « mon prof de français m’a demandé de lire L’Ingénu« , « est-ce que vous avez La Princesse de Clèves ? » ou « je cherche un roman de Zola »

Voilà trois exemples de l’aboutissement de ces réflexions :

Il s’agit de donner pour les lettres prenant le plus de place dans le rayon les auteurs les plus représentés avec leurs romans phares. Je n’ai donc pas fait la démarche pour les lettres A, E, I, J, K, O, N, Q, T, U et Y.

Pour découvrir le reste, c’est par ici.

Concernant le format, pour que cela reste lisible mais sans trop envahir le rayon, j’ai pensé à quelque chose d’un peu plus petit que le A5, et d’un peu plus grand qu’une carte postale. Une fois plastifiées, les cartes sont placées sur les étagères.

Expositions thématiques

Pour cette rubrique, comme le mois dernier, je distingue deux aspects : d’un côté les valorisations en lien avec des événements ou des choix personnels (que j’aborde ici sous la dénomination « Expositions thématiques ») et d’un autre côté, les valorisations d’acquisitions récentes pour un rayon en particulier, sur lesquelles je reviendrai après.

  • Africa 2020 / 2021

Pour faire suite à l’exposition proposée depuis le mois de novembre sur les femmes en politique, j’ai installé sur le même espace une sélection autour de la découverte de l’Afrique, après avoir réalisé le visuel suivant :

Sont principalement valorisés des ouvrages d’histoire et de géographie, mais également des biographies et des romans.

  • Au service de sa majesté

Suite au décès de John Le Carré, j’ai imaginé une installation et une présentation autour des deux figures que sont Ian Fleming et John Le Carré, autrement dit, deux écrivains espions.

J’ai proposé la présentation suivante (imprimée et publiée sur le blog du CDI) :

Voilà ce que donne l’exposition une fois installée en tête du rayon histoire-géo.

  • Sur un air de jazz

Avec un peu de retard par rapport aux dates, j’ai remplacé l’exposition sur le cinéma d’animation par une sélection autour de Boris Vian, du jazz et de l’existentialisme.

Voici le visuel proposé :

Et voici les ressources valorisées :

Valorisation du fonds

Comme le mois précédent, j’indique ici par un code couleurs les actions menées par Lucile (en vert) et les actions que j’ai pu mener (en violet).

  • Focus sur les arts plastiques (L)

Les dernières acquisitions de 2020 ont permis de mettre en avant quelques nouveautés pour le rayon 700 en arts :

Elles étaient associées au visuel suivant :

  • Développement durable : zoom sur les villes durables (L)

Pour faire suite aux précédentes sélections sur le climat et l’alimentation, voici l’exposition proposée sur l’objectif « Les villes durables ».

Cette exposition est associée à une sélection de ressources, publiée dans un article de blog sur l’ENT.

  • Autour de L’Arabe du futur (L)

Suite à la sortie du tome 5 de L’Arabe du futur, Lucile a proposé une sélection thématique :

ainsi qu’une présentation ludique sur le blog du CDI :

  • Sélection « sports » : 2/3 (J)

De mon côté, j’ai travaillé sur le rajeunissement du rayon 700, principalement le cinéma et le sport. Vous avez pu voir dans l’article de décembre la première de ces sélections, autour des jeux olympiques.

La deuxième sélection concerne le foot avec un visuel et une sélection de documents en tête du rayon.

Je n’ai pas pensé à prendre l’installation en photo, et je l’ai remplacée à la fin du mois par la sélection suivante, que vous découvrirez dans l’article de février.

  • Journée mondiale de la protection des données (J)

La journée mondiale de protection des données ayant lieu le 28 janvier, c’était à nouveau l’occasion de mettre en avant un certain nombre de documents et de ressources, en introduction de séances en enseignement scientifique autour de l’intelligence artificielle et en prolongement de séances en SNT dont je parlerai plus bas.

Voici l’affiche réalisée :

ainsi que l’installation proposée :

  • Autres sélections thématiques proposées

D’autres sélections ont été installées dans les rayons, principalement par Lucile :

La sélection sur les classiques a été accompagnée d’un visuel sur le blog :

Séances et actions pédagogiques

Concernant les séances menées durant cette période, il s’agit pour la plupart de séances déjà engagées au mois de novembre et de décembre, sur lesquelles je ne rentrerai pas dans les détails.

Je ne reviendrai que sur les dernières : séances en SNT avec une classe de seconde, accueil des élèves latinistes pour des séances de recherche et EMC en terminale avec des ateliers sur la presse.

  1. EMC en classe de première. Les premières travaillent sur le lien social (2 classes), à l’aide du support déjà présenté en octobre. Cependant, du fait de l’organisation des emplois du temps en demi-groupe, il est très compliqué de suivre les travaux des élèves. Cependant, je devrais pouvoir assister à la présentation de leurs exposés.
  2. Participation aux ateliers de préparation de Science Po, l’objectif est l’organisation d’un débat entre les différents groupes d’élèves, à savoir « Faut-il interdire les pesticides ? ». Je n’ai pas assisté aux premières séances de préparation du débat, néanmoins j’ai mis à disposition des élèves une collection pearltrees (alimentée également par Lucile) présentant des ressources pour alimenter ce débat.
  3. EMC en classe de terminale. Après le travail autour du grand oral, notre collègue de SES a souhaité faire travailler les élèves sur la presse. Les premières séances ont eu lieu le 19 janvier avec le premier groupe et auront lieu le 26 janvier avec le second groupe.
  4. Séances avec les élèves de HLP et de 1STMG2 : avec les élèves nous avons poursuivi la préparation du concours « Et si on lisait à voix haute », même si nous avons toutes les peines du monde à récupérer leurs enregistrements de lecture.
  5. Accueil des élèves latinistes au CDI : le mardi soir, j’ai accueilli de manière un peu improvisée les élèves latinistes de secondes dans le cadre d’un projet de recherche autour des Panathénées.
  6. SNT 2nde : axe thématique « Le web ». Comme l’an dernier, l’une de mes collègues de SVT est venue au CDI pour faire travailler ses élèves sur l’axe thématique du web. Les élèves ont des exposés à préparer, cependant, contrairement à l’an dernier, la production finale n’est pas un site web – trop chronophage – mais une collection sur l’outil Pearltrees. J’ai présenté aux élèves le support suivant :

J’ai également accompagné leurs recherches et assisté à certains de leurs exposés.

Actions de lecture à voix haute

Pendant les vacances de Noël de manière un peu moins assidue, puis au retour des vacances, j’ai poursuivi mes lectures à voix haute. Après Raymond Maufrais et ses Aventures en Guyane, j’ai choisi Saint-Exupéry et son roman Terre des hommes.

Pour cette nouvelle lecture, une quatrième de couverture :

Et une collection sur Pearltrees.

Réunions, communications et autres activités

  • sur Pearltrees et sur le blog du CDI

Durant cette période, j’ai mis à jour mon Pearltrees avec la collection sur la lecture à voix haute à destination des élèves.

Ce mois-ci sur le blog du CDI, on retrouve à nouveaux 2 à 3 articles par semaines : le focus sur les arts plastiques, la sélection foot, la présentation autour de L’Arabe du futur, l’exposition sur l’espionnage, les ressources sur les villes durables, la sélection sur les classiques et l’exposition sur le jazz.

  • Réunions et formations

Ce mois-ci, j’ai participé à deux réunions pour la DNE et  une formation de formateurs afin de préparer les stages de cette année.

  • Retrouver son manuel éGARé

Depuis le mois de décembre, j’ai beaucoup échangé avec une collègue d’anglais qui me faisait remonter des difficultés pour accéder à certains manuels (et les mêmes difficultés étaient rencontrées ses élèves).

Après plusieurs vérifications (oui j’avais attribué les « mères de familles », décidément je ne me fais pas à cette dénomination, oui les manuels aussi étaient attribués), échanges avec copines référentes GAR comme moi (suggestions de changer de navigateur), mails à Matthieu Guérin qui s’occupe du GAR au niveau académique…

– s’ajoutait aussi le fait que, de mon côté, je n’avais aucun manuel attribué, donc je ne pouvait pas visualiser concrètement cette difficulté –

c’est finalement une collègue contractuelle d’anglais qui nous a mis sur la voie de la solution la plus simple et qui visiblement fonctionne :

pour trouver les manuels, il suffisait de les chercher. Mais attention, les chercher avec des termes relativement simples et concis. Quand on cherche « histoire-géographie terminale », on ne trouve rien, par contre quand on cherche juste « histoire », tous les manuels quel que soit le niveau apparaissent.

Du coup, j’ai réalisé ce visuel, qui m’a permis de ne pas céder à l’agacement, et qui a bien fait rire mes collègues :

  • Activités sur le site LudoDOC

Enfin j’en termine avec la préparation et la publication d’articles sur le site du collectif LudoDOC. Ce mois-ci, j’ai ajouté une nouvelle sous-rubrique à la rubrique consacrée à l’histoire numérique de la documentation : il s’agit des « Parcours profdoc ».

Ces parcours vont s’intercaler entre chaque épisode de l’histoire numérique de la doc, et vont permettre à des acteurs de la documentation, anciens profs docs ou toujours profs docs, de présenter leur itinéraire professionnel.

Pour ouvrir le bal, j’ai le bonheur de vous faire découvrir le parcours de Blandine Raoul-Réa, une prof doc hors du commun, qui a toujours su allier à son incroyable hyperactivité une formidable humanité :

Mon histoire d’une liaison intime entre documentation et numérique

À venir sur LudoDOC : un article de rentrée à plusieurs mains, les articles de Sophie, Bénédicte et Fabienne, et un nouvel épisode d’histoire de la documentation pour courant février.

Je vous laisse découvrir ces articles, qui, je l’espère, vous intéresseront, et d’ici là je vous dis bientôt sur Cinéphiledoc !

Page 1 sur 16

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén