cinephiledoc

Blog pour cinéphiles et profs docs

Étiquette : profession (Page 1 sur 7)

Un an de Bullet journal

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2020.

Comme annoncé au mois de novembre et au mois de décembre, voici un article un petit peu particulier et que plusieurs personnes m’ont demandé depuis un moment.

En effet, depuis un an maintenant, j’ai radicalement changé mes méthodes de travail et je voulais revenir là dessus pour en expliquer le pourquoi et les avantages.

Je vais exposer ici quelques petits secrets de méthode de travail, dont se servent déjà, j’ai pu le constater, un certain nombre d’enseignants (papier ou en ligne, premier ou second degré).

Je ne cherche donc pas à révolutionner les choses, mais à faire un compte-rendu d’expérience.

Quelques raisons…

Si j’ai décidé de me lancer dans cette aventure du Bullet journal, c’est pour plusieurs raisons, plus ou moins évidentes.

  1. remplacer plusieurs éléments par un seul. Avant, j’avais des notes sur mon portable, un Google agenda dans lequel je notais scrupuleusement mes réunions, séances élèves, formations…, un carnet papier dont je me servais en réunions et formations, un Trello avec mes To-do-lists, divers documents en ligne qui me servaient d’aide-mémoire professionnels, et des post-its, et des papiers et autres feuilles volantes… autant dire que mon bureau, mon sac (et ma tête) étaient assez bordéliques, même si extérieurement j’ai l’apparence de quelqu’un d’assez organisé et ordonné (ce que pourrait démentir Mme Vina, mon instit de CE2, le jour où elle a voulu retrouver un de mes cours dans mon casier à l’école…). Je voulais quelque chose aussi qui reste assez libre dans sa forme, pas aussi contraignant qu’un agenda et tout de même moins anarchique que des notes.
  2. me souvenir de ce que je vois / fais / lis. Lorsqu’on me posait la question avant, j’avais un peu du mal à me souvenir au-delà de six mois des films, séries télévisées, expos, que j’avais vus, en dehors des plus évidents. J’avais du mal à me rappeler de mes lectures et c’est pour cela que l’an dernier, j’avais commencé à les noter sur mon portable, mais cela ne me satisfaisait pas entièrement.
  3. mieux organiser mon temps. Je sais que je passe pour une hyperactive insomniaque, mais c’est loin d’être le cas. Par contre, j’ai du mal à m’arrêter de travailler et je peux être souvent frustrée par le fait d’arrêter une tâche en cours de route. Du coup, cela m’a permis d’établir correctement ce que je peux faire en un jour, une semaine ou un mois, et cela m’a aussi permis de profiter pleinement de mes temps de loisirs. Ça paraît idiot dit comme ça, mais c’est réellement le cas.
  4. avoir une détox numérique. J’ai eu une période où je rentrais chez moi le soir et où, sur le canapé, j’avais la télévision allumée, l’ordinateur sur l’accoudoir, le portable à la main et la tablette sur les genoux. J’ai voulu regagner un peu d’attention en lisant plus, en faisant du sport et en utilisant un outil de travail 100% papier. Donc, certes, j’ai remplacé une addiction (aux écrans) par une autre (à ce carnet que je traine maintenant partout). Mais il fait partie de mon petit temps de déconnexion journalier et cela a été des plus salutaires.

Sauter le pas

Ce qui m’a fait réellement sauter le pas, au-delà de ces diverses considérations, c’est de voir mon compagnon, qui fait un métier scientifique, utiliser cette méthode que je considérais comme des plus littéraires. Il a accepté de me montrer en juillet dernier quelques pages de son bullet journal et j’ai vite été convaincue que c’était ce qu’il me fallait.

Après, restait le défi de tenir la distance : j’ai souvent décidé d’utiliser tel ou tel outil pour le lâcher au bout de quelques semaines ou de quelques mois.

D’abord, sur les conseils de mon compagnon, j’ai consulté le site du créateur du bullet journal, que vous retrouverez ici :

https://bulletjournal.com/

Et je me suis abonnée à sa chaîne YouTube :

https://www.youtube.com/bulletjournal

J’ai feuilleté le livre qu’il a publié :

https://bulletjournal.com/pages/book

Et c’est principalement cette page de son site que j’ai consultée :

https://bulletjournal.com/pages/learn

Mais ce qui m’a aidé et a été déterminant, ce sont les deux vidéos de Solange te parle :

  • la première publiée il y a 3 ans :

  • la seconde ici :

Après je ne suis pas du tout allée voir les merveilles esthétiques que font certains sur Instagram avec leur bullet journal, d’abord parce que je ne voulais pas me donner des complexes et ensuite parce que cela ne correspondait absolument pas à mes objectifs. Néanmoins, si vous avez un tempérament d’artiste, allez regarder, c’est assez fabuleux.

Donc en janvier, je me suis lancée, et j’ai du coup remplacé une organisation par année scolaire, adoptée depuis… et bien depuis que je vais à l’école… par une organisation par année civile.

Ça ressemble à une bonne résolution dit comme ça, et c’est vrai que je suis assez fière de moi d’avoir tenu avec cet outil qui, finalement, me correspond.

Mon mien, à quoi il ressemble

À partir de la mi janvier 2019, mon entourage s’est donc habitué à me voir trainer partout ce petit carnet vert. J’ai commandé sur Amazon la référence suggérée par Solange : un Leuchtturm 1917 à couverture verte avec index, pagination et une rubrique « Future log », la seule rubrique imposée de tout le carnet.

J’ai acheté des feutres suggérés par mon compagnon : des Faber-Castell noirs tailles F et B (j’ai aussi un S mais dont je ne me sers quasiment jamais).

Et je me suis lancée avec angoisse, parce que je suis gauchère et j’espérais que les feutres séchaient vite, parce que, comme à peu près tous les gauchers, j’ai tendance à écrire en ayant la main qui passe assez vite sur la zone où je viens d’écrire, donc après c’est tout sale.

Heureusement, malgré quelques débuts hésitants, j’ai vite trouvé mes habitudes et mon confort.

Mon entourage s’est étonné de me voir adopter un outil non numérique et, de surcroît, d’écrire tout en noir. Mais cela m’a donné une certaine rigueur, et j’ai converti plusieurs personnes à cette méthode (certaines autres attendaient cet article pour se lancer) : un coucou à Audrey, Floriane, Johanna, et Bénédicte !

Gestion du temps

Pour gérer mon temps, j’utilise la rubrique « Future log » sur laquelle j’ai mon calendrier annuel.

Ensuite j’ai une double page par mois, et une double page pour chaque semaine (pour les vacances j’utilise une double page par quinzaine). Dès que j’arrive à la fin du mois, je prépare la page consacrée au mois suivant.

 

Pour les semaines, j’aime bien avoir deux semaines de prêtes, au moins les doubles pages, avec les objectifs que je me suis fixés, sur lesquelles j’ajoute les choses à faire au fur et à mesure jour par jour.

Organisation du travail

J’ai progressivement ajouté plusieurs rubriques en lien avec le travail :

  • la programmation des tweets sur @eduscol_doc
  • l’organisation du collectif #LudoDOC
  • les articles à publier sur Cinéphiledoc
  • un pense-bête sur les choses à faire au et pour le CDI
  • les choses à ne pas oublier pour le ministère
  • une boîte à idées un peu fourre-tout pour le blog, le CDI, etc.
  • un calendrier de mes formations et de mes réunions
  • un suivi des séances avec les élèves avec aussi parfois des tableaux de progression sur certains projets (en SNT et en STS principalement)

Tout cela ne se suit pas, c’est vraiment au gré de mes besoins et des pages, et cela s’étale sur les plus de 200 pages utilisées de 2019.

Gestion du quotidien

Sur le mois je fais un suivi de ce que j’ai fait en terme de tâches ménagères, d’occupations, et, avec le suivi de ma consommation d’essence, un simulacre de budget.

Par semaine, j’ai aussi quelques tâches que je note dans une rubrique « À faire » : passer à la poste, retirer des réservations à la médiathèque, appeler telle ou telle personne, réserver des transports, prendre des rendez-vous…

Loisirs et sport

Enfin pour mes activités culturelles, j’ai plusieurs rubriques que je remplis avec assiduité :

  • Culture 2019 avec les films, séries télévisées, expositions et musées, concerts

 

  • Les rubriques « J’ai appris », « À voir, à écouter », « Sur YouTube » ou « Vécu » : j’y indique ce qui retiens mon attention, et aussi les faits marquants (incendie de Notre-Dame, etc.), j’y ai ajouté tardivement une rubrique avec ce que je relisais, revoyais, réécoutais.
  • Un mémento Hercule Poirot, dans lequel j’ai indiqué pour chaque aventure sa date de parution, si je l’ai lue ou pas encore, si je l’ai vue en film ou série télévisée et si je l’ai aimée

  • Une rubrique plus superficielle « Liste d’envies », qui canalise mon shopping
  • Deux rubriques « Prêts » et « Emprunts »
  • Une rubrique mensuelle avec mes activités sportives : vélo, marche, participation à des cours collectifs…
  • Enfin mes deux rubriques lectures :
  1. « À lire », que je coche au fur à mesure (et qui m’empêche de craquer sur tout et n’importe quoi en librairie)
  2. Et une rubrique « Lectures » où je reporte de la première rubrique ce que j’ai lu, où j’indique ce qui me sert pour le blog et ce que j’ai aimé.

Bilan

La tenue scrupuleuse de ce premier carnet en 2019 m’a permis d’établir une page de bilan :

Concernant mes impressions, je n’ai que du positif à retirer de cette expérience, et je ne peux que la recommander à tout ceux qui, pour les raisons que j’ai évoquées plus haut, chercheraient un nouvel outil.

J’ai inauguré à la mi décembre mon nouveau Bullet Journal pour l’année 2020, un carnet Quo Vadis à couverture rouge, mais avec exactement les mêmes caractéristiques que le précédent. Je l’ai préparé pour ce début janvier, en y inscrivant les rubriques qui me sont devenues indispensables, en reportant les lectures 2019 que je n’ai pas faites, et en préparant la rentrée.

Voilà pour mes petits secrets de méthode de travail, qui je l’espère vous seront utiles.

Encore une belle année à tous et à très bientôt sur Cinéphiledoc !

Décembre 2019 : séances et animations du CDI

Cet article couvre les activités du 25 novembre au 17 décembre, avec un changement complet des expositions proposées au CDI, quelques séances pédagogiques et la participation à des événements à l’extérieur du lycée.

Valorisation du fonds

Pour faire suite aux expositions thématiques consacrées à la fantasy, à la lutte contre les violences faites aux femmes et à la première guerre mondiale, nous avons, avec Floriane, proposé plusieurs installations pour le mois de décembre.

Calendrier d’avant les vacances

Traditionnellement depuis maintenant trois ans, je propose un calendrier de l’avent à la fois physique et numérique au CDI.

J’ai profité qu’une grille d’exposition avait été retirée juste à l’entrée du CDI pour installer le calendrier physique à cet emplacement, bien plus visible du coup que les emplacements choisis les années précédentes.

À ce calendrier physique, nous avons associé un calendrier numérique réalisé à deux sur Adventmyfriend. Pas de thématique particulière, plutôt une petite sélection d’informations insolites, de trucs et astuces pour réaliser des décorations et des cadeaux soi-même, ou pour découvrir des recettes de cuisine.

https://adventmyfriend.com/82506/6364249790/

Ce calendrier est proposé aux élèves et aux enseignants via des affiches et des marques-pages (je change la couleur et le QR-code chaque année) et il est intégré sur la page d’accueil du portail E-SIDOC durant toute la période concernée.

Parallèlement à ce calendrier, Floriane a proposé une sélection thématique de Noël ainsi que des visuels, sélection qui a donc remplacé l’exposition consacrée à la Fantasy.

Le puzzle qui était associé à l’exposition Fantasy, Harry Potter, a été terminé en l’espace de trois jours par un élève de seconde très motivé.

Je l’ai donc remplacé le 6 décembre par un puzzle du Sacre de Napoléon de David (2 décembre 1804, vous l’avez ?).

Préparer 2020 en retournant en 1920

Pour remplacer l’exposition consacrée à la première guerre mondiale, nous cherchions avec Floriane un événement ou une thématique à mettre en valeur pour le mois de décembre et le début du mois de janvier.

Après avoir quelque peu déprimé sur le choix des thématiques pour 2020, ou sur l’éventualité presque rituelle de proposer une sélection sur la journée de la mémoire, nous avons repoussé la journée de la protection des données et l’année des mathématiques à une date de mise en place ultérieure.

Floriane a suggéré une sélection bien plus joyeuse sur les années folles. Je me suis occupée de la sélection d’ouvrages pendant que Floriane réalisait une présentation cliquable sur Genial.ly :

Voici le résultat en image :

Histoires de livres et d’interdits

Cela fait un moment que cette idée d’exposition me trottait dans la tête. C’est grâce à une copine sur Twitter que je l’avais eue : elle m’avait partagé un article consacré à quelques bonnes idées mises en place dans les bibliothèques et cette histoire de livres interdits m’avait beaucoup plu.

J’ai beaucoup travaillé sur les visuels : je voulais réaliser au moins deux types d’affiches, une affiche de présentation très visuelle, justement et une affiche plus informative avec des éléments de culture et d’histoire. Je ne lui ai pas associé de contenu en ligne, ce qui aurait ajouté aux différents éléments présentés ci-dessous des vidéos, des articles, etc.

Voici l’affiche de présentation :

Finalement j’ai pu proposer deux affiches plus informatives : l’une plus générale sur la censure, l’autre plus précise sur les livres qui, un jour, se sont vus interdire.

Voilà ce que donne l’exposition :

Après avoir pris cette photographie, j’ai ajouté à la sélection un petit lot d’ouvrages en anglais, Harry Potter et deux exemplaires de Fahrenheit 451.

Après Sagan, Christine de Pisan

Floriane a proposé d’imprimer sur la porte du CDI le calendrier mensuel (Les bas bleus) proposé par MikanKey sur Instagram, nous en sommes au troisième mois et après Jane Austen au mois d’octobre et Sagan au mois de novembre, nous sommes passées à Christine de Pisan pour le mois de décembre.

Après un petit moment de perplexité et de questionnements, nous avons proposé une sélection autour de la littérature médiévale (l’affiche sur la littérature médiévale est une réalisation de Sandrine Duquenne) et du Moyen-âge.

Affichage informationnel

Deux choses me turlupinaient depuis la rentrée. La première, c’est qu’avec la réforme du lycée et le casse-tête des emplois du temps, nous avons des pics de fréquentation le midi.

C’est certes une très bonne chose, et qui indique combien le CDI est un lieu apprécié par les élèves, mais la nouveauté c’est que certains élèves ne disposant pas d’espaces de travail en autonomie (la salle de permanence est pleine comme un œuf, le hall est froid et sinistre, le foyer tout aussi sinistre, il n’y a pas d’autres salles de travail et pas assez de surveillants pour encadrer), ils viennent au CDI pour « se poser ».

J’ai donc réalisé une affiche pour gérer le CDI en cas d’affluence :

La deuxième chose, c’est l’espace informatique. Au-dessus des ordinateurs, il y avait plusieurs affiches, la plupart pas très esthétiques, avec des consignes et des conseils. J’en ai décollé la grande majorité et j’ai tout remplacé par des fiches mémos plastifiées à côté de chaque poste informatique :

Une troisième chose s’est ajoutée à la mi-décembre, il s’agissait d’un affichage plus à destination des enseignants. En effet, j’ai constaté que lorsque je mettais des infos culturelles à disposition en salle des profs, elles avaient tendance à disparaître entre le mardi et le jeudi (les agents m’ont assurée que ce n’était pas de leur fait).

Régulièrement je dois aussi lutter pour conserver un espace d’affichage dévolu au CDI en salle des profs. Il me fallait donc un prétexte pour trouver qui faisait disparaître ma communication (marques-pages et autres).

Il me fallait un projet dans lequel je n’allais pas mettre ni toute ma motivation, ni toute mon énergie. Il fallait une thématique transversale, et si je puis dire, quelque chose qui rentre plus ou moins dans mes missions de veille culturelle sans que j’y mette pour autant une implication déraisonnable.

J’ai donc décidé de proposer des petits cartons d’information sur les ressources gratuites du GAR.

Voilà ce que j’ai affiché sur le panneau du CDI :

Et voici les cartons réalisés avec un petit message à l’intention de mon nettoyeur de table basse fou furieux :

J’ai imprimé 16 cartons (2 pour chaque ressource, et les collègues ont très vite imaginé jouer au memori avec sur la table basse de la salle des profs) et j’ai très vite réfléchi aux autres ressources que je pourrai présenter sur le même modèle : outils numériques, musées et expos, comptes Twitter et chaînes YouTube…

Pour l’instant les cartes sont toujours en salle des profs mais je vous tiendrai au courant de la suite de mon enquête…

Séances pédagogiques

Pour cette période allant du 25 novembre au 20 décembre, j’ai pu mener des séances avec des collègues avec lesquels je n’avais encore jamais travaillé.

C’est le petit avantage de la réforme (et le seul d’ailleurs) : si les collègues de français, certainement débordés de boulot, ne répondent pas à mes sollicitations par mails, j’ai été sollicitée par les enseignants en charge des sciences numériques et technologie et par une collègue qui a la classe de STS Commerce international première année.

Fin novembre, deux classes de seconde (2nde2 et 2nde3) sont venus au CDI pour travailler sur l’axe « Web » du programme de SNT : cela m’a permis de faire une présentation rapide d’E-SIDOC, et de suivre les élèves dans leurs recherches pendant deux heures au CDI. J’en ai profité pour proposer la même organisation aux collègues d’autres classes. Je verrai donc prochainement (normalement) 4 autres classes de seconde dans le même contexte pédagogique.

J’ai également commencé avec deux autres classes (2nde1 et 2nde10) les séances consacrées aux réseaux sociaux. Je présenterai ces séances au mois de janvier.

Enfin, comme indiqué précédemment, j’ai fait deux séances avec les STS1 sur la veille et la recherche d’information. L’objectif était de les accompagner dans la rédaction d’un mémoire sur une entreprise en les sensibilisant à la citation des sources.

Le déroulé des séances (1h30 par demi-groupe) est le suivant :

  1. Aborder les notions de mots clefs, de questionnaire quintilien, de démarche de recherche (via un sondage wooclap)
  2. Temps 1 de citation de sources : trouver un document fiable et pertinent qui étudie le black friday et le déposer sur un padlet.
  3. Questionner (puis définir) les notions de fiabilité et de pertinence.
  4. Avec un jeu de rôles (que j’avais déjà utilisé les années passées en TPE), appréhender l’importance de citer ses sources et d’être cité
  5. Recueillir un certain nombre de ressources sous la forme d’une boite à outils
  6. Temps 2 de citation de sources : citer correctement, avec une norme adéquate, le document trouvé précédemment.

Voici le support de présentation, réalisé avec Floriane, pour ces deux séances :

Réunions, formations, escapades en dehors du CDI…

Pour le mois de décembre, voici les différentes activités auxquelles j’ai participé :

  • Le 11 décembre, j’ai co-animé une réunion à distance pour les TraAM documentation
  • Le 13 décembre, je devais assister à la soutenance de thèse de Bénédicte Langlois, professeure documentaliste dans l’académie de Montpellier, mais mes trains ayant été supprimés au dernier moment, je n’ai pu me rendre sur place.

La thèse de Bénédicte « Culture de l’information, culture de l’image et culture par l’image dans l’enseignement secondaire » étudie l’importance de la construction d’une éducation à l’image par la photographie.

On y retrouve de nombreuses pistes pédagogiques, principalement sous la forme du jeu (timeline, hackathon, escape games) et j’y ai appris ou retrouvé beaucoup d’éléments sur l’histoire de la photographie, les usages ou la culture de l’information. J’en recommande donc la lecture lorsque cette thèse sera déposée.

  • Le 16 décembre, j’ai animé, à l’invitation des professeurs documentalistes du bassin de Vanves, une formation sur le rayonnement du CDI, dont voici le support de présentation.

Voilà pour ces riches activités d’un mois de décembre assez vivant et mouvementé.

Les vacances sont très bienvenues, je vous souhaite à toutes et tous d’excellentes fêtes de fin d’année, et je vous retrouve début janvier pour le premier article de 2020, un hors-série un peu particulier que je vous promets depuis un petit moment…

À très bientôt sur Cinéphiledoc !

Septembre 2019 : séances et animations du CDI

Pour cet article de rentrée, je vais tenter de rester la plus neutre et optimiste possible – et je dois dire que cela va être compliqué, tant cette rentrée a été éprouvante !

Avant de me concentrer sur les choses essentiellement positives, je n’aurai qu’à évoquer en quelques mots clefs ce qui a été de longue haleine : emplois du temps, pronote, spécialités, réforme, trajets, poste, proxy, sessions élèves, Twitter au CDI, manuels numériques et ordinateurs, GAR…

Je souhaite garder avec ce site un espace de sérénité : je prends donc tous ces mots clefs et les fait passer par la fenêtre, et je passe directement à mes activités de la fin août et de début septembre.

Se (re)présenter

D’abord un petit quelque chose qui peut paraître futile : cela fait 3 ans que mon casier en salle des profs est très sobre. La plupart de mes collègues ont une photo (ce qui peut être utile vu le nombre de profs au lycée).

J’ai donc décidé cette année de voir les choses en grand et j’ai fait cette petite présentation qui est désormais scotchée sur mon casier, et je n’en suis pas peu fière :

Elle rencontre d’ailleurs un certain succès auprès de mes collègues qui me disent notamment : enfin on sait quand tu es là.

Expositions organisées au CDI : recyclage

Pour ce début d’année, j’ai recyclé deux expositions déjà proposées en fin d’année dernière :

  • mon exposition sur les 500 ans de la disparition de Léonard de Vinci

avec le visuel associé, dont la version cliquable est disponible sur E-SIDOC

  • mon exposition sur les 50 ans du premier homme sur la Lune

même chose, un visuel associé et cliquable, également disponible sur E-SIDOC

Expositions organisées au CDI : nouveautés

J’ai proposé pour ce début d’année plusieurs autres sélections de ressources : l’une rassemblant écritures au féminin et lutte contre le racisme

En effet, je voulais faire à l’origine un focus sur Toni Morrison, mais je n’avais que trois de ses livres, donc j’ai élargi quelque peu la thématique, mais j’ai tout de même associé à l’exposition un visuel avec citation :

l’autre sélection est en lien avec le nouvel enseignement de Sciences du numérique et technologie, et j’y ai rassemblé mes dernières acquisitions sur le codage, les réseaux sociaux, etc.

Le mois avançant, j’ai installé d’autres expositions : celle sur les journées du patrimoines

Depuis quasiment la rentrée, la collègue avec qui je suis en double poste est en arrêt maladie. J’ai donc accueilli au CDI depuis le 10 septembre Floriane Sallé, TZR néo-titulaire, et nous avons installé, dans le cadre dans le cadre du sommet du 25 septembre et de l’agenda 2030 les cubes et les affiches proposées par l’ENSSIB, l’IFLA et Raphaëlle Bats ainsi que diverses ressources sur le développement durable.

J’en profite pour remercier Floriane, qui a accompli en quelques jours un travail incroyable en ajoutant des codes barres sur les rayons poésie et romans.

Valorisation du fonds littérature

Pour poursuivre les valorisations ponctuelles du fonds en littérature, j’ai eu l’idée de proposer des sélections sur les œuvres imposées du programme de français en première.

Pour ces sélections, je vais travailler à nouveau avec ma comparse Sandrine Duquenne, avec laquelle j’avais travaillé il y a quelques années sur des valorisations via des affiches avec QR-codes.

Au lycée, j’ai constaté que mes collègues de français commençaient par la poésie et, pour certains, par Baudelaire. C’est donc avec lui que je commence.

Pour chaque exposition : une affiche avec QR-codes, une citation et une sélection de ressources.

Les affiches :

Les ressources :

Autres actions au CDI

Pour cette rentrée, j’ai proposé d’autres actions qui ont un petit peu transformé l’espace :

  • pour le rayon jeux quelques ajouts : 3 rubik’s cubes (et j’ai déjà recruté l’élève de seconde qui passe son temps à les refaire, ce qui me rend bien service !), le jeu de sept familles de l’informatique de l’INRIA – j’ai la chance d’avoir eu 3 exemplaires par ma copine profdoc Bénédicte Langlois et un exemplaire par ma copine de physique-chimie Aurélie Marié
  • pour le rayon histoire-géo, ça faisait un moment que je cherchais un globe terrestre, que j’ai finalement trouvé à Maisons du monde (en anglais mais les collègues m’ont dit que ce n’était pas grave, entre autres parce que nous avons des sections européennes au lycée)

Préparation de séances

Entre la réforme du lycée (au moment où j’écris cette partie de l’article, le 20 septembre, les emplois du temps des élèves et des enseignants ne sont toujours pas stabilisés) et les tests de positionnement des élèves de seconde, je n’ai pour l’instant pu faire aucune séance avec élèves, que ce soit en classe entière ou en demi groupe.

J’ai pu préparé deux types de séances :

  • les visites des classes de seconde
  • la partie « Réseaux sociaux » du programme de SNT, sur laquelle j’ai travaillé avec un collègue de Physique chimie et pour laquelle, a priori, je verrai normalement 9 classes de seconde sur 12

De ces séances, je parlerai en temps utile, et surtout quand j’aurai pu les mener !

Au 27 septembre, j’ai enfin vu mes deux premières classes de seconde !

Gestion et communication

Il restait une certaine somme début septembre au budget du CDI, nous avons donc pu passer 4 commandes.

Outre ces commandes, et le travail mené par Floriane dans les rayons fiction, j’ai été associée au dossier des manuels numériques, j’ai donc récupéré la casquette de responsable d’affectation dans le GAR.

J’ai beaucoup échangé avec ma gestionnaire sur la question, et j’ai commencé, en collaboration avec les collègues de disciplines, à attribuer des licences.

Le 19 septembre, j’ai finalement envoyé un mail à l’ensemble des professeurs, avec le petit guide d’utilisation suivant, réalisé sur Genial.ly :

Merci à mes copines de SVT et Physique Chimie, Sylvie Buisson et Aurélie Marié, pour leur aide dans la réalisation de cette présentation.

Je compte bien pouvoir dès l’an prochain impliquer d’autres collègues afin qu’ils soient eux aussi ajoutés comme responsables d’affectation.

Pour les nouveaux collègues et les anciens, j’ai proposé l’affiche suivante, qui est imprimée en A3 et se trouve désormais en salle des profs :

Concernant la communication, outre les informations sur le casier et l’affiche ci-dessus, j’ai repris ma lettre de diffusion hebdomadaire.

Voici un exemple de mail adressé aux enseignants avec les informations principales de la semaine :

Bonjour à tous,

Voici l’E-INSTANT CDI n°4 de l’année 2019-2020 pour la semaine du 30 septembre au 5 octobre.

Pour rappel :

– adresse personnalisée pour faire vos demandes de spécimens auprès du GIDEC :

https://gidec-gecri.fr/IdProf/

– petit aide-mémoire pour les manuels numériques au lycée :

suivre le lien

E-INSTANT CDI n°4

Au menu cette semaine :

– au CDI : exposition consacrée à la coupe du monde de rugby ; sélection de ressources (Ve République, président de la République) faisant suite à la disparition de Jacques Chirac. Sélection de ressources sur Baudelaire. Ressources sur la Chine en consultation sur place.

– côté éducation : focus sur l’année des mathématiques, la fête de la science et la dernière lettre Edu_Num mathématiques. Webdocumentaire sur les inégalités.

– côté culture : Plon publie un roman inédit de Françoise Sagan ; Nota Bene propose une vidéo sur l’explorateur Pytheas ; Et tout le monde s’en fout vous aide à gérer votre stress.

– côté numérique : Framasoft annonce la fermeture de plusieurs de ses services et explique pourquoi ; Outils Tice propose un outil pour visionner et partager des vidéos et 5 outils pour créer des QR-codes.

À découvrir ici, avec d’autres infos :

https://create.piktochart.com/output/15886286-e-instant-cdi

Et à retrouver sur e-sidoc, dans l’onglet « équipe éducative », avec quelques anciens numéros :

http://0911346u.esidoc.fr/rubrique/view/id/43

Vous pouvez retrouver toutes les ressources des numéros précédents (2018-2019) :

https://docs.google.com/document/d/1oCdtsdq_Thw1URGINYsOoCOAR2xwgo3Dz8QC6TOxt3I/edit?usp=sharing

Et les ressources 2019-2020 qui seront ajoutées au fur à mesure sur ce document :

https://docs.google.com/document/d/1ztu69Wt2VXFxwm8PK3ifYvuFdA-dqlOizq8G3mlXES0/edit?usp=sharing

Bon courage à tous et bonne fin de semaine,

Ce que je n’ai pas eu le temps de faire…

  • Préparer des séances en EMC
  • Refaire l’escape game « Sciences au CDI » avec les collègues de SVT et de physique chimie
  • Refaire des sessions jeux pour les profs
  • Relancer le compte Twitter du CDI
  • Et d’autres choses que j’ai en préparation…

Petit retour sur #LudoDOC

Enfin je termine cet article par un petit retour rapide sur la deuxième édition de l’événement associé #LudoDOC à #Ludovia16, qui a eu lieu du 19 au 23 août dernier.

Bien que nous ayons eu moins d’inscrits que l’an dernier, et donc moins de moyens, nous avons réussi à être assez visibles et nous sommes plutôt satisfaites de cette édition.

Cette année, nous avons notamment eu :

  • un concours de bookfaces
  • des interventions de profs docs
  • une conférence sur les trolls de Stéphanie de Vanssay
  • une journée thématique avec des jeux qui a très bien marché (comme les bookfaces)

Nous avons surtout gagné le prix coup de cœur des blogueurs de Ludovia, ce qui nous a vraiment fait plaisir !

Toutes les actions, interviews, interventions, productions sont (et seront) à retrouver sur le site et le compte Twitter : nous avons commencé à les publier dès la fin août mais vous pourrez retrouver des articles jusqu’à la fin octobre.

Évidemment, vue la charge de travail suscitée par la rentrée et nos impératifs respectifs, nous n’avons pas pu encore échanger et préparer l’édition suivante, mais nous vous tiendrons au courant de la suite.

D’ici là, bon courage à tous et à bientôt sur Cinéphiledoc !

Avril 2019 : séances et animations du CDI

Dans ce nouvel article #profdoc, je vais revenir sur les deux projets principaux qui m’ont tenue occupée ces dernières semaines, sur les journées portes ouvertes du lycée, sur la co-animation de deux stages, et sur les différentes petites expositions et activités qui ont été proposées au CDI entre mars et avril.

#DamasEinstein : la suite

Après un volet consacré au programme de géographie et aux territoires de proximité sur lequel j’étais revenue au mois de février, le projet #DamasEinstein est entré dans sa phase 2 en s’appuyant sur les programmes de SES et d’EMC.

  • Pratiques informationnelles

Au début du mois de mars, les deux classes ont répondu à des enquêtes sur leurs pratiques informationnelles (ces enquêtes ont été réalisées par mon collègue de SES, distribuées sous format papier à nos élèves et envoyées sous forme de Framaform aux élèves de Damas).

J’ai ensuite réalisé la mise en forme des réponses à l’aide de Canva :

Les élèves devaient ensuite analyser des résultats et, à l’aide de leurs recherches, proposer des pistes d’approfondissement.

Encore une fois, nous avons utilisé Padlet pour cet exercice, et l’avons relayé via un moment Twitter.

  • Défis Twitter

La suite de ce travail de SES/EMC consistait à nouveau à utiliser Twitter : il s’agissait pour les élèves d’échanger des défis de vérification de l’information.

Côté Einstein, chaque groupe d’élèves était chargé de déposer deux défis : l’un sous la forme d’un texte, se finissant par « Vrai ou faux ? », l’autre sous la forme d’une image dont il fallait vérifier la source.

Les élèves de 1ES2 de Damas devaient répondre à ces défis, ce qu’ils ont fait le 10 avril, et en proposer d’autres à leurs camarades de métropole.

Les élèves d’Einstein répondront à leur tour le 7 mai. L’ensemble des défis a été rassemblé dans un nouveau moment Twitter.

  • Valorisation et publication du projet

Sur le site dédié, je poste régulièrement les avancées du projet :

http://blog.ac-versailles.fr/damaseinstein/index.php/

Comme nous souhaitons poursuivre ce projet l’an prochain, éventuellement sur d’autres niveaux et avec d’autres disciplines, j’ai proposé à ma cheffe le compte-rendu de scénario suivant, espérant pouvoir le présenter lors d’une réunion à un groupe élargi de collègues de discipline :

Merci encore à Perrine d’avoir accepté de se lancer dans l’aventure avec moi, certes avec moins de risques que Raymond Maufrais, mais avec autant d’enthousiasme !

#SPME2019

Ces dernières séances (analyse d’enquêtes et défis Twitter) s’inscrivaient dans l’ensemble de séances que j’ai co-animées dans le cadre de la semaine de la presse, et qui vont se poursuivre, au moins jusqu’à la mi mai.

Comme je l’avais indiqué le mois dernier, voici ce qui était programmé :

  • avec les 2ndes : des séances en EMC sur les fake news et en anglais sur la presse anglo-saxonne
  • avec les 1L : des séances sur la liberté de la presse, la presse étrangère, les Unes de presse et le parcours Désinformation
  • avec les 1S : le parcours Désinformation
  • enfin avec une classe de 1STMG, des séances sur la propagande, les rumeurs et les fake news.

Pour plus de facilité, même si cela m’a demandé un gros travail de préparation en amont, j’ai proposé à l’ensemble des classes un seul support, qui centralisait tout et via lequel ils accédaient aux « modules » prévus pour eux :

Chaque module permet d’accéder soit à un parcours en autonomie, soit à un questionnaire unique, soit à un parcours davantage guidé, soit à des consignes de travail.

J’utilise ensuite un padlet pour collecter des exemples de réponses, servant d’appui, pour certaines classes, à un débat à venir :

Et j’envoie l’ensemble des réponses en format de tableur Excel à mes collègues avant de les supprimer.

C’est pour l’instant près de 20h que j’ai consacrée uniquement à ces séances sur la semaine de la presse.

À celles-ci se rajoutent les séances de formation à la recherche des secondes (2 classes, 4 heures entre mars et avril) et les séances habituelles d’arts visuels, durant lesquelles, avec ma collègue, nous tentons désormais de faire réaliser un court métrage aux élèves.

Valorisation et expositions

Cette période a été particulièrement riche en cogitations pour mettre en valeur le CDI et une partie de son fonds.

  • Journées portes ouvertes

Tout d’abord j’ai participé le 30 mars aux journées portes ouvertes du lycée. À cette occasion, j’avais préparé une affiche de présentation et des marques pages (deux versions mises à jour d’un précédent travail), le panneau lumineux du CDI, et j’avais ouvert les deux battants de la porte pour inciter à entrer :

J’ai eu beaucoup de monde, des élèves volontaires pour présenter le CDI mais qui me laissaient la parole en cas de doutes, des personnes globalement très agréables et curieuses et qui ont su apprécier les qualités du CDI.

  • Exposition Léonard de Vinci

Pour faire suite à la petite exposition organisée sur Mendeleïev, j’ai proposé courant mars une sélection de ressources sur Léonard de Vinci pour les 500 ans de sa disparition.

Lui était associée une présentation de ressources en ligne :

  • Retour très éphémère d’une mini expo ciné

Comme je voulais remplacer l’exposition sur Tintin qui s’éternisait sur le rayon Arts depuis un moment, j’ai décidé de ressortir quelques ressources sur le cinéma :

J’ai rajouté quelques-uns des marques-pages qui me restaient de la précédente exposition consacrée à ce sujet.

J’avais installé cette thématique depuis quelques jours, quand nous sommes arrivés au 15 avril…

  • Notre-Dame

Comme beaucoup sans doute d’entre nous, j’ai passé la soirée du 15 avril à suivre l’actualité de près, à la télévision, sur ma tablette avec Google Actualités et sur le compte Twitter de l’AFP.

J’ai ensuite passé une partie de la nuit à revoir les images dont j’avais été saturée et à réfléchir à la manière d’aborder la question avec les élèves.

Le lendemain, avant de partir, j’ai préparé le visuel suivant :

Puis j’ai installé en arrivant une petite exposition de documents en lieu et place de mon expo ciné :

Pour finir, comme je ne parvenais pas à passer à autre chose durant la journée, j’ai profité qu’Eduscol faisait une belle actualité avec un certain nombre de ressources pour en proposer une petite sélection via un Genial.ly sur la page d’accueil du portail E-SIDOC :

Je terminerai ces actions de valorisation et d’animations par une note plus gaie : les puzzles du CDI.

  • Puzzles participatifs, épisodes 1 et 2

Ceux qui suivent ce blog et mon compte Twitter savent que depuis le 12 février, les élèves travaillaient d’arrache-pied à avancer sur le premier puzzle participatif proposé par le CDI.

Ce dernier a d’ailleurs rencontré un beau succès durant les portes ouvertes.

Le 12 avril, la dernière pièce a été posée :

Le 16 avril, j’en ai donc proposé un nouveau, de 1500 pièces, un peu plus simple à réaliser cependant que le tableau de Renoir, et au bout de quelques jours, le petit groupe d’habitués a déjà bien avancé…

J’ai anticipé et j’ai déjà sous le coude le prochain, que je ne proposerai qu’à l’automne prochain, et le suivant, qui accompagnera certainement les élèves durant l’hiver…

Réunions et stages

Pour finir avec cette période de mars-avril bien riche, voici un petit point sur mes autres activités :

  • Le 8 avril, j’ai co-animé avec Ketty Joly, CPE au lycée Jean-Pierre Timbaud de Brétigny une formation à destination des CPE et des profs docs néo-titulaires première année d’une partie du 91. Cette formation avait pour but d’encourager la collaboration entre CPE et profs docs et de développer une meilleure connaissance mutuelle de nos deux professions.
  • Le 15 avril, j’ai co-animé avec Emilie Baille, prof doc au collège Alphonse Daudet de Draveil, une formation à destination toujours d’un petit groupe de profs docs du 91. Il s’agissait cette fois de construire une progression en EMI.

Après une matinée qui était principalement sur cette thématique et principalement théorique, et dans laquelle j’avais inséré un petit focus sur la veille en EMI,

nous avons proposé aux stagiaires de choisir leur thématique de travail de l’après-midi : parmi les thèmes proposées, des idées de projets en EMI, des approfondissement en pratiques de veille, outils numériques…

Le thème plébiscité a été : « Jeux, parcours ludifiés et escape games »

J’ai donc pu présenter aux stagiaires quelques exemples de projets que j’ai déjà présentés sur ce site et leur proposer trois types d’activités en lien : construire son projet de ludothèque au CDI, élaborer un scénario d’escape game ou travailler sur un parcours thématique en ligne.

Il semble que cette journée de formation ait été bien appréciée, et j’espère pouvoir réutiliser mes petites cartes thématiques dans un autre contexte…

D’ici là, bonnes vacances ou bonne fin de mois à tous, et à très bientôt sur Cinéphiledoc !

#Ludovia15 et #LudoDOC

Retrouvez ici le moment Twitter de la quinzième édition de Ludovia#15 !

 

 

Page 1 sur 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén