cinephiledoc

Blog pour cinéphiles et profs docs

Étiquette : profession (Page 1 sur 9)

Mai 2022 : séances et animations du CDI

Après un mois d’avril raccourci par les vacances, voici un compte-rendu des activités du mois de mai, celui-ci ayant été lui aussi assez calme, du fait du passage des épreuves de spécialités au lycée et du pont de l’ascension.

Même involontairement, nous nous sentons au CDI tout doucement glisser jusqu’à l’été, ce qui ne nous pousse pas à l’hyperactivité, et lorsque la technique s’en mêle, ça n’aide pas non plus…

Voici pour commencer, un petit journal de bord de cette période :

Journal de bord du mois de mai

Lundi 9 mai : arrivée au CDI avec entrain et motivation, prête à en découdre avec cette dernière période de l’année, et avec en tête toutes les tâches à effectuer ! Il a fallu réussir aussi à comprendre l’organisation des deux journées de révision pour les terminales, et de la semaine en général… pas simple.

Évidemment, une reprise ne serait pas une reprise sans coupure internet pour tout le lycée, ce qui ampute d’une bonne partie des activités prévues. Le coup de grâce : à 15h30 un livreur arrive au CDI avec 7 cartons de spécimens…

Mardi 10 mai : pour secourir les profs docs qui avaient cette fois pensé à prendre leur ordi et à faire un partage de connexion, internet est rétabli à 10h45. Tête dans le guidon, on rattrape les activités prévues la veille.

Les élèves de premières spécialité arts plastiques viennent installer une exposition de leurs travaux au CDI.

Mercredi 11 et jeudi 12 mai : épreuves de spécialités pour les terminales. C’est très (trop) calme. Heureusement, le jeudi matin, était organisé une réunion entre les élèves des CVC (conseils de vie collégienne) alentours et du CVL. Des choupinous de troisième viennent ainsi s’enthousiasmer sur ce qu’ils trouvent au CDI, on croise les doigts pour les retrouver l’année prochaine !

Vendredi 13 mai : 3h de séances en EMC (voir plus bas). Je profite des allers-retours au CDI pour m’étonner de ne recevoir qu’en pointillés certains quotidiens dont le renouvellement d’abonnement a pourtant bien été fait (énigme encore non résolue à l’heure actuelle).

Lundi 16 mai : 4h de séances en HGGSP (voir plus bas). On profite de l’après-midi pour installer dans le hall une exposition des travaux réalisés par les élèves de 2nde1 sur les réfugiés avec ma collègue d’histoire-géo. Début de rédaction du bilan d’activités.

Mardi 17 mai : journée spéciale bilan d’activités. Des stats (beurk), des chiffres (gloups) et des noeuds au cerveau – décidément les équations de recherche, j’aime pas ça. Heureusement j’ai trouvé un chouette modèle genial.ly pour la version « sexy » du bilan.

Jeudi 19 mai : 2h de séances en HGGSP (voir plus bas) je me rends compte que j’ai zappé de préparer mon organisation de cette séance, parce que la première version menée le lundi juste avant ne me satisfaisait pas. En plus, l’exposition en EMC installée le lundi a dû être déplacée, parce que l’atelier théâtre a besoin du hall pour ses représentations… il faut trouver une solution pour garder une visibilité.

L’atelier théâtre squatte la réserve du CDI qui sert de vestiaire, deux représentations prévues, dont l’une le soir à 19h. La journée commencée à 9h termine à 21h30.

Vendredi 20 mai : 1h de séance en EMC (voir plus bas). Je suis sur le point d’installer les deux dernières heures d’HGGSP de la semaine quand je me rends compte que la collègue a pris ce jour-là sa demi-journée de correction du bac.

La semaine commence à être longue, d’autant que l’atelier théâtre fait sa dernière représentation et quitte le CDI à 17h30… bon j’en ai profité pour terminer la version sexy du bilan d’activités, et pour plancher sur une présentation consacrée aux collaborations interdisciplinaires.

Samedi 21 mai : je retourne exceptionnellement au lycée pour aider ma collègue d’EMC à installer en salle de conférence un jeu sérieux sur les réfugiés auxquels les élèves de 2nde1 participe le lundi suivant pendant 4h.

Lundi 23 mai : 4h de jeu sérieux avec les secondes, 2h d’enseignement scientifique (voir plus bas) et on finit la journée avec le conseil pédagogique.

Mardi 24 mai : journée calme, j’en profite pour publier cet article. Le lendemain, c’est sortie à Roland Garros avec une classe de seconde, et le pont de l’ascension va permettre de souffler un peu !

Séances et actions pédagogiques

Voici un petit point rapide sur les séances menées ce mois-ci, entre le 9 et le 23 mai.

  • De la SNT en EMC : comme je l’avais précédemment indiqué, nous abordons avec Roman l’axe thématique de SNT « Réseaux sociaux » en EMC avec deux classes (en plus de deux autres classes avec lesquelles nous faisons bien de la SNT en SNT).

Comme je l’indiquais le mois dernier, nous avons fait tirer au sort un réseau social pour que les élèves en fassent la carte d’identité. Les 3h de séances que nous avons co-animées avec ma collègue d’EMC étaient consacrée à la présentation par les élèves de ces réseaux sociaux. Mention spéciale aux élèves qui ont présenté Wechat.

  • séances en EMC en seconde : pour le projet autour des réfugiés avec une classe de seconde, nous avons poursuivi les séances avec une séance au mois de mai.

Il s’agit des séances de finalisation des travaux, ces derniers ayant été rassemblés pour être exposés dans le hall du lycée.

  • HGGSP première : axe « S’informer ». Pour cette séance de deux heures co-animée avec une collègue d’HGGSP, j’ai repris la trame de la séance proposée l’année dernière.

Cette séance introductive était construite de la manière suivante :

  • les élèves devaient choisir un atelier avec des activités à mener (7 ateliers leurs étaient proposés : l’agence France Presse, le fact-checking, l’emballement médiatique, 2 ateliers sur le traitement d’une information, les lanceurs d’alertes et les théories du complot)

Pour cette année, j’ai mixé les ateliers 1 et 2, qui sont complémentaires, et j’ai mis à jour les événements proposés pour les ateliers sur le traitement de l’information.

  • une fois les activités réalisées, un rapporteur est désigné pour chaque groupe pour présenter l’atelier aux autres groupes (mais l’ensemble du groupe peut également présenter le résultat de ses recherches à la classe)
  • les données collectées permettent un débat en fin de séance sur les avantages et les inconvénients de l’information à l’heure d’internet

Par manque de temps, le débat n’a pas pu être organisé cette année. 

Je vous partage ci-dessous le modèle de la collection pearltrees mis à disposition des élèves :

  • HGGSP terminale : cyberespace. À la demande de mes collègues, j’ai construit une séance qui leur permettait d’introduire le chapitre consacré au cyberespace en terminale.

Voilà ce que j’ai imaginé : traiter la question sous le prisme de l’actualité, et du conflit entre la Russie et l’Ukraine.

La séance de deux heures s’articule donc en trois temps : dans un premier temps, nous visionnons la vidéo du Dessous des cartes sur la géopolitique des réseaux sociaux.

Dans un second temps, je remets aux élèves un corpus de documents (version papier et numérique) qu’ils doivent se répartir et décortiquer, ce qui permet d’ouvrir ensuite sur un dernier temps de reprise, où l’on tente de répondre à la question suivante : « En quoi le conflit entre la Russie et l’Ukraine est-il révélateur des enjeux géopolitiques du cyberespace ? »

J’ai sélectionné pour cette séance 13 ressources. Pour la première séance, nous avions constitué des groupes de 4 élèves, chaque groupe avait à consulter les 13 documents… ce qui était des plus ambitieux.

Pour la deuxième séance, j’ai choisi de répartir les documents entre les groupes, ce qui permet aux élèves de traiter leur sélection de documents de manière plus approfondie.

Voici ce que peut donner la reprise :

Comme je l’ai indiqué plus haut, j’avais également deux séances en enseignement scientifique prévues durant cette période, je présenterai ces séances dans l’article du mois de juin.

Animation du CDI

Ce mois-ci, en lieu et place des habituelles sélections thématiques et valorisations du fonds, étaient à l’honneur différents travaux d’élèves, ce qui me permet également de présenter les travaux exposés dans le hall du lycée.

  • Affiches réalisées par les élèves germanistes de seconde et de première

Ces affiches nous ont été proposées par la collègue d’allemand, et ont remplacé la précédente exposition des travaux des élèves latinistes.

  • Hall du lycée : exposition des travaux des élèves de 2nde1 sur les réfugiés

Cette exposition, comme je l’ai indiqué plus haut, a connu quelques péripéties et déplacements.

  • « Du lisible au visible », l’exposition des élèves de première, spécialité arts plastiques

Pour cette exposition, nous avons mis à disposition des élèves les différentes tables de présentation du CDI, et ils ont choisi eux-mêmes la façon dont disposer leurs oeuvres.

Ces travaux ont beaucoup impressionné par leur originalité et leur force évocatrice, et je vous laisse les découvrir ci-dessous :

Ils ont été l’occasion pour moi de continuer à explorer les différents canaux de communication que j’avais à ma disposition au lycée, sur quoi je vais maintenant brièvement revenir.

Circuit d’une information au lycée

Cette petite digression reprend des éléments que j’évoque d’habitude dans la partie « Communication » de mes articles.

Les habituelles revues de presse et Zoom Actu à destination des élèves ayant été quelque peu mises en sommeil ce mois-ci (tout comme l’E-INSTANT CDI à destination des enseignants), c’est l’occasion pour moi de revenir sur la façon dont je jongle désormais entre deux outils (voire plus) : le blog du CDI et le site du lycée.

  • Arrêt des prêts / retour des documents

Comme chaque année, nous arrêtons les prêts environ 3 semaines avant la fin des cours, dates choisies en concertation avec la direction.

Cette année, la communication s’est faite via une notification de la proviseure sur Pronote, un billet sur le blog du CDI sur l’ENT, un article sur le site du lycée et par voie d’affichage.

Ce sont donc l’ensemble des canaux de communication du lycée qui ont été utilisés.

  • Exposition des élèves d’arts plastiques

À l’origine, j’avais publié un article sur le site du lycée le surlendemain de l’installation de l’exposition.

J’ai ensuite enrichi cet article d’autres photos, puis, après avoir échangé avec ma collègue d’arts plastiques, nous avons voulu communiquer aux élèves les réactions suscitées par leurs travaux.

J’ai donc publié un article sur le blog du CDI afin que les enseignants et les élèves ayant vu l’exposition fassent part de leur avis.

J’ai ensuite rajouté à l’article sur le site les réactions recueillies sur le blog. Pour valoriser au mieux les travaux, j’ai ajouté un diaporama à cet article.

Ce dernier est inséré dans une rubrique que j’ai proposée à ma direction « Nos élèves ont du talent », dans laquelle j’espère ajouter des exemples d’initiatives individuelles et collectives d’élèves à valoriser.

  • Exposition sur les réfugiés

Cette fois-ci, ce sont les pérégrinations de cette exposition qui m’ont incitée à user de mes droits sur le site pour publier un nouvel article, ce que je n’avais pas à l’origine prévu de faire.

  • Communication des professeurs documentalistes et du CDI

Comme je l’ai indiqué dans de précédents articles, si j’utilise principalement le blog du CDI pour communiquer sur nos actions, j’ai également quelques publications qui vont être relayées sur le site dans la rubrique CDI :

  1. les informations générales (présentation de l’équipe, du lieu, des actions menées)
  2. les informations régulières (celle proposée à la refonte du site : « Ce mois-ci au CDI », à retrouver plus bas pour le mois d’avril)
  3. les informations ponctuelles (événements, projets, informations importantes à un instant T de l’année : arrêt des prêts, bilan d’activités).

Par allers-retours, ces différentes publications se nourrissent les unes des autres et interagissent entre elles. La publication « Ce mois-ci au CDI » permet de recenser les actions dans le bilan d’activités, qui sera à son tour publié sur le site.

Voilà pour ces quelques réflexions sur la communication.

Autres activités (réunions, stages, déplacements, publications)

J’en termine avec les autres activités menées au lycée ou à l’extérieur durant cette période (du 9 au 23 mai) :

  • 12 mai : accueil des élèves CVC / CVL (voir journal de bord plus haut)
  • 18 mai : réunion à distance des référentes TraAM en documentation
  • 23 mai : un conseil pédagogique sur l’organisation de la fin de l’année

Je vous souhaite une très bonne fin du mois de mai, un très bon pont de l’ascension et vous dis à très bientôt pour un nouvel article sur Cinephiledoc !

Bullet journal : an trois

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2022.

Pour la troisième année consécutive, j’ai décidé de consacrer ce premier article de janvier à un sujet pas vraiment cinéphile et pas tout à fait profdoc (quoique).

À nouveau, comme l’an dernier, je précise qu’il s’agit ici d’un simple compte-rendu d’expérience, sur des méthodes de travail et d’organisation que j’ai adoptées, et que ce compte-rendu n’est absolument pas injonctif.

Je ne reviendrai pas ici sur les raisons qui m’ont fait adopter le bullet journal, je les développe suffisamment dans l’article de janvier 2020.

Je ne vais pas non plus revenir sur mes sources d’inspiration, que j’ai pu évoquer dans le même article.

L’an dernier, j’avais pu me rendre compte à quel point le bullet journal s’était révélé un allié précieux du confinement et du télétravail.

Cette année, ce sont encore d’autres aspects et d’autres trouvailles, tant sur le plan personnel que professionnel, qui me persuadent de consacrer généralement un jour entier au mois de décembre à préparer le carnet de l’année suivante.

Encore une fois, cet article sera très illustré et il sera organisé, comme l’an dernier, en quatre parties :

  • la forme
  • le fond
  • allié du quotidien et nouvelles rubriques
  • un petit bilan annuel

La forme

  • Le carnet

En 2019, j’avais utilisé la référence suggérée par Solange te parle (voir article de janvier 2020) : un Leuchtturm 1917 à couverture verte avec index, pagination et une rubrique « Future log », la seule rubrique imposée de tout le carnet.

En 2020, j’ai utilisé un carnet Quo Vadis à couverture rouge, mais avec exactement les mêmes caractéristiques que le précédent, si ce n’est que j’ai fait le « Future log » moi-même, que j’ai indiqué les rubriques qui m’avaient été utiles dans le carnet de 2019, et que le Quo Vadis, au lieu des 240 pages du Leuchtturm, n’en proposait que 215, ce qui m’avait fait me sentir un peu à l’étroit…

En 2021, j’ai donc repris la référence initiale, un Leuchtturm 1917 cette fois à couverture violette, format A5 avec pointillés, de 250 pages, qui n’était pas estampillé « bullet journal » mais en offrait toutes les caractéristiques.

Au terme de ces trois années, je commence à avoir mes petites habitudes et je m’y tiens : j’ai commandé début décembre 2021 le prochain carnet, à couverture jaune foncé.

  • L’écriture

Concernant l’écriture, j’avais acheté en 2019 des feutres Faber-Castell noirs tailles S, F et B. Globalement les B servent pour écrire les titres, les F pour tracer des lignes, et les S pour écrire au quotidien.

J’écris quasiment tout en noir et j’ai conservé cette habitude. Malgré une petite touche de couleur en 2020 pour distinguer lycée et télétravail, j’ai beaucoup moins utilisé les surligneurs en 2021.

Je glisse à chaque déplacement dans mon sac une petite trousse toute fine dans laquelle on retrouve généralement deux S, deux F, deux B, un crayon à papier, une gomme et un correcteur. Sur mon bureau une règle complète généralement cet équipement.

Le fond

Gestion du temps

Pour la gestion du temps et l’organisation, j’ai conservé de l’année passée une rubrique « future log » sur laquelle j’ai mon calendrier annuel, et j’utilise toujours une double page par mois. Dès que j’arrive à la fin du mois en cours, je prépare le mois suivant.

Sur cette double-page consacrée aux mois, j’ai pris l’habitude cette année de distinguer un peu mieux le professionnel du personnel, aussi bien en ce qui concerne l’aspect « agenda », que l’aspect « to-do-list ».

Pour les semaines j’ai maintenu le même mode de fonctionnement que les années passées : une double page par semaine pendant les périodes travaillées, une double page par quinzaine pendant les vacances.

Dès que j’arrive à la fin de la double page en cours, même chose, je prépare la double page suivante (j’aime bien anticiper, donc généralement les tableaux à gauche et à droite de la double page sont prêts le vendredi de la semaine d’avant, et j’ajoute simplement après jour par jour les choses à faire au fur à mesure).

Organisation

Le recul cette fois de deux ans m’a permis de voir de quelles rubriques j’avais le plus besoin, celles que je pouvais regrouper, et celles dont je pouvais me passer.

Contrairement aux années passées où je reportais systématiquement dans l’index chaque double-page, j’ai choisi de ne plus y noter les semaines, ce qui était loin d’être parlant.

Concrètement, lorsque je crée une double-page deux hypothèses s’offrent à moi :

  • soit c’est une rubrique de routine (semaine, quinzaine) et une fois qu’elle est passée, je n’ai pas forcément besoin d’y revenir (sauf éventuellement pour mon article profdoc où j’essaye de faire le recensement de toutes mes activités professionnelles du mois en cours)
  • soit c’est une rubrique exceptionnelle (lectures, liste, boite à idées, séances élèves) que j’ai besoin de retrouver rapidement : je l’ajoute donc au sommaire.

Je n’ai donc plus besoin, comme l’an dernier, de surligner les pages les plus souvent consultées.

Sur le mois je fais un suivi de ce que j’ai fait en terme de tâches ménagères, d’occupations, et, avec le suivi de ma consommation d’essence, un simulacre de budget. Je note aussi mon temps de sport quotidien sur cette page.

Par semaine, j’ai aussi quelques tâches que je note dans une rubrique « À faire » : passer à la poste, retirer des réservations à la médiathèque, appeler telle ou telle personne, réserver des transports, prendre des rendez-vous…

Organisation du travail

Pour cette année, j’ai donc repris et rassemblé les rubriques suivantes :

  • une boîte à idées qui rassemble des idées d’actions au CDI, des idées d’ouvrages à commander, quelques points de réunions, d’autres pistes d’articles et de réflexions, mais sur lequel on peut aussi retrouver des titres d’ouvrages de cinéma (comme quoi cette rubrique n’est pas très bien rangée…)
  • le suivi des séances avec les élèves (même s’il m’arrive de le négliger, au profit de l’agenda partagé du CDI sur l’ENT) et la prise en notes de quelques exposés d’élèves
  • les choses à ne pas oublier pour le ministère (avec quelques réunions prises en notes et le calendrier de programmation des tweets @eduscol_DOC), des rubriques TraAM et séminaire des IAN
  • les articles à publier sur LudoDOC et les parcours de profs docs
  • le déroulé de mes stages et le calendrier prévisionnel de mes formations et des autres activités à l’extérieur
  • le suivi de mes cours pour le master 2 de Montpellier
Loisirs, culture et sport

Pour le sport, les loisirs et la culture, j’ai également repris un certain nombre de rubriques et j’en ai réorganisé d’autres

  • Culture 2021 avec les films, séries télévisées, expositions et musées, concerts 

J’ai associé à cette rubrique une rubrique « (Re)vu, lu, écouté », ce qui me permet de distinguer ce que je découvre complètement, et ce vers quoi je vais retourner. J’ai rassemblé les anciennes rubriques « J’ai appris » et « Vécu » pour économiser de la place.

J’opte l’an prochain pour une nouvelle organisation : je vais fondre quasiment toutes ces double-pages en une seule : CULTURE, avec à gauche les nouveautés et événements / à droite les relectures et revisionnages… en espérant qu’elle me satisfasse.

J’ai gardé deux rubriques déjà existantes : « À voir / à écouter » et « En ligne (anciennement) Sur YouTube », même si j’ai tendance à ne pas être très assidue pour les remplir… Je vais certainement fondre cette rubrique « en ligne » dans une rubrique de veille.

  • Blog 2021 avec les articles à publier sur Cinéphiledoc

J’ai gardé pour ce domaine une rubrique « Veille blog » pour faire un suivi des ouvrages sur le cinéma qui peuvent m’intéresser pour le blog, même si, comme je l’ai dit plus haut, j’ai tendance à noter ce genre de choses un peu n’importe où, dans les boites à idées ou dans les listes « à lire »…

  • Autres listes

J’ai gardé deux rubriques à l’identique : une rubrique plus superficielle « Liste d’envies », qui canalise mon shopping, et deux rubriques « Prêts » et « Emprunts ». J’ai également une double-page, pas très fournie, de recettes de cuisine.

  • Lectures

Enfin, j’ai conservé mes deux rubriques dédiées à la lecture :

  1. « À lire », que je coche au fur à mesure (et qui m’empêche de craquer sur tout et n’importe quoi en librairie)
  2. Et une rubrique « Lectures » où je reporte de la première rubrique ce que j’ai lu, où j’indique ce qui me sert pour le blog et ce que j’ai aimé.

Le bullet journal comme allié du quotidien

Cette année j’ai été confrontée à des situations – aussi bien sur le plan personnel que professionnel – qui exigeaient beaucoup en terme d’organisation, et à nouveau, j’ai pu constater à quel point ce fichu petit carnet s’avérait un allié efficace !

Que vous ayez des démarches administratives à gérer, des piles de papier à renvoyer sous enveloppe, un emménagement à effectuer, ou simplement un escape game à réaliser, avec ce petit carnet et ses pointillés vous avez simplement l’impression que tout devient plus facile !

Sans compter la joie que procure à chaque fois le fait de cocher une nouvelle tâche effectuée, et le rocher de Sisyphe semble (même un bref instant) un peu plus léger à pousser…

Je vous propose ci-dessous deux exemples, l’un personnel :

  • un aménagement avec des plans

Pour moi qui suis nulle en dessin, j’étais très fière de mes petits gribouillages avec tel et tel meuble qui va à tel et tel endroits…

j’ai d’ailleurs réutilisé le procédé pour demander à un ami qui a pour habitude de travailler le bois de me fabriquer un meuble sur mesure :

l’autre professionnel :

  • le déroulé de l’escape game Olympe de Gouges, que je vous avais présenté en novembre dans l’article profdoc

C’est cette petite liste qui me permettait de voir globalement la construction de mon scénario et les énigmes que je voulais faire résoudre aux élèves.

Petit bilan annuel

Voilà donc de nouveaux arguments, en faveur de ce mode de fonctionnement, et que j’ajoute au bilan de cette année.

Je ne peux que recommander le bullet journal à tout ceux qui chercheraient un nouvel outil pour différentes raisons (organisation, aide-mémoire, gestion du temps, détox numérique).

J’ai inauguré à la mi décembre mon nouveau Bullet Journal pour l’année 2022. Je l’ai préparé pour ce début janvier, en y inscrivant les rubriques qui me sont devenues indispensables, en reportant les lectures 2021 que je n’ai pas faites, et en préparant la rentrée.

J’ai réorganisé, comme indiqué plus haut, certaines rubriques, et je verrai si ces petits aménagements me conviennent mieux que les précédents…

Voilà pour mes petits secrets de méthode de travail, qui je l’espère vous seront utiles.

Encore une belle année à tous et à très bientôt sur Cinéphiledoc !

Avril 2021 : séances et animations du CDI

On y était presque ! Depuis septembre, tous mes articles avaient retrouvé ce titre « séances et animations du CDI ». Je conserve le même titre pour le mois d’avril, même si j’aurais pu opté pour « séances et animations presqu’au CDI. »

Dans cet article, je reviendrai donc sur les activités menées du 22 mars au 9 avril, trois semaines d’activités dont deux au lycée : raison supplémentaire de garder le titre habituel.

Ouf, une vraie semaine de la presse

Je l’avais indiqué dans l’article du mois de mars, j’ai mis du temps cette année à préparer la semaine de la presse, et c’est seulement (comme plusieurs de mes connaissances) lorsque j’ai su qu’elle avait une chance d’avoir lieu au lycée que j’ai commencé à communiquer dessus.

Je ne reviens pas ici sur la communication destinée aux enseignants, puisque vous la retrouverez dans l’article du mois de mars, ni sur les séances exclusivement menées par Lucile en lien avec l’exposition de la BnF « Histoires de fausses nouvelles ».

En revanche je reviendrai sur trois activités menées sur cette période : les articles proposés sur le blog du CDI, l’exposition des titres reçus par l’intermédiaire du CLEMI et une séance menée avec une collègue d’anglais.

Blog du CDI : spécial semaine de la presse

Comme nous avions un certain nombre d’articles prévus sur le blog avec Lucile et que d’habitude nous publions entre deux et trois articles par semaine, nous avons décidé de publier un article par jour en lien avec la semaine de la presse :

  • le lundi : une présentation de l’exposition des titres reçus
  • le mardi, un focus sur la désinformation en lien avec l’exposition « Histoires de fausses nouvelles »

  • le mercredi : un article à quatre mains présentant deux sélections autour de l’intelligence artificielle, côté fictions pour Lucile (à découvrir ci-dessous), côté documentaires pour moi (déjà mentionnée dans l’article précédent)

  • le jeudi : un autre article à quatre mains avec un retour sur les projets encyclopédiques avec la sélection et les présentations déjà présentées en février (l’aspect historique de mon côté / les 20 ans de Wikipédia par Lucile)
  • le vendredi : un premier numéro d’une revue de presse réalisée par Lucile, et que je vous invite à découvrir ci-dessous :

Exposition des titres reçus

Comme chaque année, malgré le peu de titres reçus, nous avons essayé de les mettre au mieux en valeur au CDI. Voilà ce que cela donne en images :

Information flow

Contrairement à Lucile qui a vu plusieurs classes dans le cadre de l’exposition « Histoires de fausses nouvelles », de mon côté je n’ai vu qu’une classe, en collaboration avec une collègue d’anglais.

Il s’agissait d’une séance que nous avions préparée l’an dernier déjà à l’occasion de la semaine de la presse, puis que nous avions adaptée à distance. Cette année, nous avons donc réussi à la réadapter à nouveau à une organisation en présentiel.

La séance se focalise sur la circulation de l’information (information flow en anglais) et sur l’emballement médiatique (a media uproar), et comme cette séance avait lieu le 1er avril, nous avons décidé, sur une suggestion de Lucile, de terminer cette séance sur les canulars du 1er avril (April fool’s hoaxes).

La séance durait une heure avec le déroulé suivant :

  1. à la maison, avant la séance : regarder la vidéo « Have you heard ? » et faire un résumé en anglais
  2. durant l’heure : le travail sur la circulation de l’info (avec le vocabulaire et le fonctionnement en anglais d’une agence de presse – j’avais traduit en anglais l’an dernier les infographies de l’AFP avec l’aide de ma collègue) et sur l’emballement médiatique
  3. en fin d’heure et après la séance : la présentation des canulars du 1er avril (choisir l’un des canulars et en faire une description en anglais, puis inventer son propre canular)

Je vous partage ci-dessous :

Séance fake news anglais

Séances et actions pédagogiques

J’indique ici les actions pédagogiques menées entre le 22 mars et le 9 avril, exception faite de la séance en anglais présentée plus haut.

  • Participation aux ateliers de préparation de Science Po, l’objectif des dernières séances menées au mois de mars était d’aider les élèves à préparer leurs écrits motivés et leur oral. Les dernières séances ont eu lieu les 4, 11, 17 et 25 mars. Le 1er avril, j’ai participé aux oraux blancs de quatre élèves avec le collègue de SES qui organise ces ateliers.
  • HLP premières : foire aux livres. Suite à la séance menée en février, les élèves devaient produire un écrit et, sur la base du volontariat, présenter leur livre à l’oral, selon le scénario suivant proposé par la collègue de philosophie :

Un dictateur veut faire disparaître votre ouvrage, brûler tous les exemplaires qui existent afin que plus personne ne puisse le lire. La classe d’HLP entre dans la résistance, et décide de sauver le plus possible de livres. Malheureusement, elle ne pourra pas tous les soustraire au feu : elle devra en sélectionner seulement quatre. Il faudra donc tenter de convaincre la classe de l’intérêt de votre œuvre et de ce que nous avons à perdre à sa disparition.

– Le résumé de l’œuvre doit être clair, synthétique et pertinent.
– Les raisons de sauver l’œuvre doivent venir de son contenu, et pas de
causes extérieures que vous auriez inventées (par exemple : dire qu’il
faut sauver l’œuvre parce que l’auteur a déjà beaucoup souffert dans sa vie n’est pas un argument recevable).

Suite à cette séance nous avons décidé de valoriser les lectures et les livres « sauvés » par les élèves, à travers une affiche :

ainsi qu’une installation :

  • Printemps des poètes : deux classes de seconde. Comme je l’ai indiqué dans l’article du mois de mars, une collègue de français m’a sollicitée pour mener des travaux avec ses deux classes autour de cet événement.

Il s’agissait pour les élèves de choisir un poème, de le recopier soigneusement sur une affiche, de le décliner sous la forme d’un nuage de mots via le site Wordart, et enfin de le lire à voix haute. Je vous partage ci-dessous mon support de séance :

Et je vous invite à découvrir en images quelques-unes des réalisations des élèves :

  • Accompagnement à la préparation au grand oral : spécialités HGGSP (en groupe classe 18 élèves) et physique-chimie (4 élèves, le reste du groupe passant des épreuves de SVT) sur deux heures à chaque fois. Les élèves travaillaient en autonomie au CDI et étaient encouragés à emprunter.

Focus sur les projets culturels du CDI : idées et rebondissements

Après un début de mois de mars bien occupé par la semaine de la presse, le printemps des poètes et la semaine des maths, la fin du mois et le début du mois d’avril promettaient d’être consacrés à la culture.

En effet, j’avais beaucoup échangé à cette période avec des élèves du CVL, qui souhaitaient notamment mettre en place un club musique au lycée. Pour appuyer ce projet, j’ai décidé de présenter à ma proviseure deux autres projets culturels que je voulais mettre en place, et en profiter pour lui faire part de mon intérêt et de mon soutien pour cette idée de club musique.

Les trois projets étaient dans ma tête regroupés autour d’un même leitmotiv : « Partageons la culture ».

  • Prêts des DVD aux élèves

La première idée, que je partage ci-dessous, c’était d’ouvrir le prêt des DVD (achetés via l’ADAV, Zéro de conduite, etc. et réservés normalement aux enseignants) aux élèves.

Les DVD étaient à l’origine stockés dans la réserve du CDI, il doit y avoir en temps normal un prêt à l’année (généralement une pièce de théâtre, empruntée par un collègue de français).

L’idée était donc de rendre visible et accessible aux élèves ce fonds.

J’ai réalisé les étiquettes apposées sur les DVD :

Lucile a réalisé des onglets spécifiques pour les documentaires :

ONGLETS DVDS DOC

Et nous devions communiquer sur le blog du CDI, avant les vacances prévues à l’origine le 16 février, avec l’affiche suivante :

Nous avons récupéré l’un des bacs à BD, et nous avons installé ce fonds à côté du rayon « Arts et loisirs » :

Du coup, le coin BD a lui aussi connu quelques réaménagements :

Pour l’instant, pas d’emprunts et le réaménagement est trop récent pour mesurer l’impact auprès des élèves…

  • Café littéraire

Le deuxième projet était l’organisation au CDI d’un café littéraire avec les enseignants et les élèves intéressés.

J’ai quelques collègues avec lesquels j’ai l’habitude d’échanger des conseils de lecture, et quelques élèves qui viennent aussi emprunter et discuter au CDI. J’avais donc prévu d’organiser un café littéraire la semaine avant les vacances, les 12 et 16 avril :

En catastrophe, j’ai transformé le tout en café littéraire virtuel, et cela a fait l’objet d’un article sur le blog du CDI le vendredi 2 avril :

Premier créneau prévu : le vendredi 9 avril, j’ai envoyé par mail le lien (sur Jitsi) aux collègues, j’ai partagé ce même lien sur le compte Instagram du CVL et je croise les doigts pour avoir quelques personnes connectées…

Autres publications et communication

Comme le mois précédent, j’indique ici par un code couleurs les actions menées par Lucile (en vert) et les actions que j’ai pu mener (en violet).

L’économie numérique (L)

Cette présentation, à l’origine prévue dans le cadre de la semaine de la presse, mais finalement publiée le 29 mars, a permis de valoriser des acquisitions récentes, reçue lors de la précédente commande :

Revue de presse : un nouveau rendez-vous le mercredi sur le blog du CDI (L)

À la base prévue le vendredi (son premier numéro est sorti le 26 mars), mais pour des questions d’organisation finalement publiée tous les mercredis, cette initiative de Lucile permet aux élèves d’avoir un aperçu de la presse :

 

Lettre de diffusion : focus n°2, le CDI à distance (J)

Comme je l’ai indiqué le mois précédent, j’ai complètement refondu ma lettre de diffusion :

  • Sur la page d’accueil : un rappel du numéro et des actualités du CDI (globalement prévu pour deux semaines), en rouge on retrouve les dernières nouveautés qui sont ainsi plus facilement identifiables ;
  • Une rubrique « Focus sur… » qui peut être sur un événement (la semaine de la presse pour le premier numéro), sur une thématique (développement durable, numérique, orientation…) sur des nouveautés reçues par le CDI ou même sur des informations propres au lycée (manuels numériques, PIX…) et qui pourra être conservée entre deux semaines et un mois. En ce moment, le Focus est consacré au CDI à distance :

  • Les trois autres rubriques (éducation, culture, numérique) existaient déjà dans l’ancien format, les liens sont modifiés chaque semaine d’environ un tiers

Je vous invite à nouveau à consulter cette lettre de diffusion en ligne :

https://view.genial.ly/60473dbb9aa3bc0dbe94f013

J’ajoute à nouveau ici la liste des articles publiés sur le blog du CDI durant cette période :

  • 22-26 mars : les 5 articles de la semaine de la presse
  • 29 mars : économie numérique
  • 31 mars : revue de presse
  • 2 avril : café littéraire
  • 8 avril : revue de presse (avec un jour de retard à cause des bugs sur l’ENT)
  • 9 avril : escape game réalisé par les élèves latinistes de première et de terminale

Autres activités

Durant cette période, j’ai participé à plusieurs réunions, dont plusieurs étaient destinées à préparer un stage en co-animation avec une collègue professeure documentalistes de l’académie.

Après plusieurs rebondissements, nous avons appris, d’abord de manière informelle, puis de manière officielle le 5 avril, que notre stage de deux jours des 6 et 8 avril était annulé.

Autant dire que ma première semaine « à distance » s’est révélée beaucoup plus calme que prévu…

Enfin j’en termine, comme depuis janvier, avec la préparation et la publication d’articles sur le site du collectif LudoDOC. Durant cette période, deux articles ont été publiés sur le site :

À venir : l’article de Bénédicte sur sa thèse sur la ludification publié avant la fin du mois, et un nouveau parcours de #profdoc publié normalement au début du mois de mai !

D’ici là, je vous souhaite des vacances les plus reposantes possibles et je vous dis à très bientôt sur Cinephiledoc !

 

Février 2021 : séances et animations du CDI

Cet article fait le point sur les activités menées entre le 25 janvier et le 12 février.

Ce mois-ci, ce sont les séances pédagogiques que je vais mettre en avant par rapport au reste des activités, puisque nous avons été sollicitées, Lucile et moi, pour mener plusieurs projets avec des classes.

Séances et actions pédagogiques

Ce sont donc des activités inédites, que nous avons co-construites ensemble et en concertation avec nos collègues de discipline.

Comme d’habitude, j’indique ci-dessous l’ensemble des séances menées, mais je ne reviens plus en détails que sur celles qui ont démarré durant cette période : EMC en terminale avec des ateliers sur la presse, travaux en enseignement scientifique de terminale sur l’intelligence artificielle et foire aux livres en HLP.

  • EMC en classe de première. Les premières travaillent sur le lien social (2 classes), à l’aide du support déjà présenté en octobre. Cependant, du fait de l’organisation des emplois du temps en demi-groupe, il est très compliqué de suivre les travaux des élèves. Le jeudi avant les vacances, j’ai assisté aux exposés d’une des deux classes, et le vendredi, j’ai évalué les travaux présentés avec ma collègue d’histoire-géo.
  • Participation aux ateliers de préparation de Science Po, l’objectif est l’organisation d’un débat entre les différents groupes d’élèves, à savoir « Faut-il interdire les pesticides ? ». Je n’ai pas assisté aux premières séances de préparation du débat, néanmoins j’ai mis à disposition des élèves une collection pearltrees (alimentée également par Lucile) présentant des ressources pour alimenter ce débat.
  • Séances avec les élèves de HLP et de 1STMG2 : avec les élèves nous avons poursuivi la préparation du concours « Et si on lisait à voix haute », même si nous avons toutes les peines du monde à récupérer leurs enregistrements de lecture. Les 1er et 2 février, nous avons organisé des séances de 2h en classe entière pour chaque classe dans la salle de conférence du lycée, afin que les élèves choisissent leur candidat pour chaque classe.
  • Accueil des élèves latinistes au CDI : le mardi soir, j’ai accueilli de manière un peu improvisée les élèves latinistes de secondes dans le cadre d’un projet de recherche autour des Panathénées.
  • EMC en classe de terminale. Les premières séances ont eu lieu le 19 janvier et le 2 février avec un travail en ateliers.

Après avoir consacré toute la période de septembre à décembre à la préparation du grand oral dans le cadre de ses séances d’EMC, Sophie, notre collègue de SES, nous a demandé de poursuivre notre collaboration mais autour d’un travail sur la presse.

Précédemment, nous avions assisté à une séance de Christophe, en spécialité maths, séance mettant en œuvre l’utilisation de murs collaboratifs.

Nous avons proposé à Sophie l’organisation suivante pour la première séance :

Premier temps : élèves divisés en trois ateliers autour de titres de presse :

  1. À la une : comparaison des quatre quotidiens du CDI datés du même jour
  2. Comparaison des titres Pour l’éco/ Alternatives économiques : sujets traités, manière de les traiter, cible …
  3. Dresser la carte d’identité de titres divers (Questions internationales, Le un Le Monde diplomatique, Le Courrier international, Carto, 01.net…)

Second temps : mise en commun des observations par groupes de trois (1 élève/atelier), réponse à une question sur les différences observées entre titres de presse pour amener tout doucement la notion de ligne éditoriale

Troisième temps : mise en commun groupe entier et mini-cours sur la notion de ligne éditoriale.

Nous avons mis à disposition des élèves pour cette séance le livret présenté ci-dessous :

Le fonctionnement par ateliers et la mise en commun des observations est vraiment dynamique et permet que chaque élève partage les informations qu’il a récolté.

La deuxième séance a eu lieu le 2 février pour le groupe 1, toujours avec un fonctionnement par ateliers :

  1. repérer les questions de fond d’un article de presse (questionnement quintilien)
  2. repérer la fabrique de l’information dans un article (sources citées, travail journalistique)
  3. appréhender les différents genres journalistiques (éditoriaux, reportages…)

Pour ce faire nous avons proposé les documents suivants :

Atelier 1 – Comment décrypter un article de presse _

Atelier 2 – La fabrique de l’information et les sources journalistiques

Atelier 3 -presse-genres journalistiques

  • Enseignement scientifique en classe de terminale : l’intelligence artificielle.

Début janvier, Christophe, mon collègue de maths, m’a proposé une collaboration en enseignement scientifique autour de l’intelligence artificielle.

L’objectif : faire travailler les élèves sur les applications de l’intelligence artificielle, leurs potentiels et leurs limites respectifs, en s’appuyant sur des ressources.

Christophe s’est inspiré d’une séance proposée par un collègue de SVT de l’académie de Toulouse et a proposé des documents pour les applications telles que les diagnostics médicaux, la voiture, les robots domestiques et le marketing. De notre côté, avec Lucile, nous avons proposé des sélections de ressources sur l’aide à la recherche et l’intelligence artificielle et les images.

Au total, nous avons participé à 7h de séances avec Christophe et il en a fait deux de son côté.

Le support de la séance est disponible plus haut.

  • HLP 1ère : foire aux livres

Cette séance a été organisée un petit peu à la hâte, à l’initiative des deux collègues qui gèrent l’enseignement de HLP (Humanités Littérature et Philosophie) en classe de première. La séance se déroule le vendredi des vacances :

  1. Préparer à l’avance 6 tables sur lesquelles sont déposés les livres classés par thèmes (des lectures soit orientées philosophie tel que Platon, Freud, Barthes ou Lévi-Strauss, soit orientées littérature avec Orwell, Süskind, London ou Laclos) ;
  2. Les élèves s’installent à 5 par tablée, avec la consigne de parcourir les livres, les feuilleter, afin d’être capable de comprendre pourquoi on les a regroupés (= trouver le thème de leur table, ou « stand »), de comprendre comment chaque livre apporte un éclairage particulier sur le thème en question (= son originalité) , enfin d’être capable de présenter chaque
    livre.
  3. La foire aux livres commence : les élèves peuvent se déplacer vers les autres tablées, demander à leurs camarades de leur présenter leur « stand » et de leur donner des conseils de lecture.

À la fin de la séance, les élèves doivent avoir choisi un livre pour l’emprunter et le lire pendant les vacances.

Signalétique et gestion

Ce mois-ci, j’ai poursuivi le travail de signalétique que j’avais amorcé le mois dernier pour le fonds fictions.

J’avais déjà fait les romans (voir l’article du mois de janvier). J’ai ajouté ce mois-ci une signalétique spécifique pour la poésie et le théâtre :

Il me restera le rayon « romans policiers » et le rayon « science-fiction ».

Suite au changement de signalétique des périodiques et à l’interruption de TDC avec le numéro 1131 de décembre 2020, nous avons décidé d’en profiter pour ajouter 3 nouveaux titres à destination des élèves : Topo, Geek Junior et Anime Land.

Nous avons reçu début février une première commande avec principalement des documentaires en maths et en sciences, ainsi que des nouveautés en science-fiction et en littérature contemporaine, que nous allons progressivement mettre en valeur au CDI et sur l’ENT.

Valorisation du fonds

Comme le mois précédent, j’indique ici par un code couleurs les actions menées par Lucile (en vert) et les actions que j’ai pu mener (en violet).

  • Arsène Lupin (L)

Je l’avais indiqué très brièvement le mois précédent, Lucile avait déjà proposé une sélection d’ouvrages sur Arsène Lupin :

Elle a ajouté sur le blog du CDI une présentation cliquable :

  • Dans l’atelier des mangakas (L)

Cette sélection fait suite aux précédentes proposées sur la culture japonaise, et elle est installée au même endroit du CDI.

Elle s’appuie notamment sur des ressources en arts, et sur le nouvel abonnement à AnimeLand.

  • Sélection de classiques en littérature (L)

Après une première sélection il y a quelques temps, Lucile a proposé une nouvelle sélection d’ouvrages :

Cette sélection est associée à un jeu :

  • Sélection sport 3/3 (J)

De mon côté, j’ai terminé les sélections sur le sport avec un focus sur le rugby :

  • Autres sélections proposées :

Voici d’autres sélections proposées par Lucile durant cette période.

Publications et expositions thématiques

Trois événements ont retenu notre attention durant cette période : la journée mondiale de la protection des données (dont j’ai déjà parlé le mois précédent), les 20 ans de Wikipédia et le Safer Internet Day.

Concernant les 20 ans de Wikipédia, le travail de Lucile, publié fin janvier sur le blog (et que vous retrouverez un peu plus bas), m’a donné juste avant les vacances l’idée d’une exposition thématique pour remplacer la sélection autour de l’espionnage.

Cette exposition est donc un travail à quatre mains, puisqu’elle rassemble une présentation cliquable que j’ai réalisée, la présentation cliquable de Lucile, et les ressources du CDI.

  • L’Encyclopédie : des Lumières à Wikipédia (J)

Voici le visuel en deux pages que j’ai réalisé :

La deuxième page renvoie au travail de Lucile :

  • Les 20 ans de Wikipédia (L)

Lucile a consacré une présentation sur Genially aux 20 ans de notre encyclopédie collaborative préférée :

  • Exposition thématique sur L’Encyclopédie

Le résultat de la valorisation des deux présentations et des ressources du CDI se présente ainsi :

  • Le Safer Internet Day (J)

Pour le Safer Internet Day le 9 février, j’ai publié sur le blog deux présentations cliquables. L’une avec un focus sur les réseaux sociaux :

l’autre directement en lien avec la thématique de ce Safer Internet Day :

Réunions, formations et autres activités

La période de fin janvier – début février a été riches en réunions et formations :

  • 26 janvier : réunion au lycée sur le grand oral
  • 28 janvier : conseil pédagogique
  • 3 février : réunion à distance avec les référents TraAM Documentation
  • 8 février : classe virtuelle sur le GAR (3 heures)
  • 9 février : formation de formateurs

Enfin j’en termine, comme depuis deux mois, avec la préparation et la publication d’articles sur le site du collectif LudoDOC. Durant cette période, deux articles ont été publiés sur le site : un article à plusieurs mains, qui revenait sur nos 5 expériences de rentrée en septembre 2020, et un nouvel épisode d’histoire de la documentation qui a été publié le 5 février.

À venir : l’article de Sophie sur la ludification publié avant la fin du mois, et un nouveau parcours #profdoc à découvrir début mars !

D’ici là, je vous souhaite d’excellentes vacances (pour moi elles sont vraiment les bienvenues) et je vous dis à très bientôt sur Cinephiledoc !

 

Bullet journal : an deux

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2021.

Pour la deuxième année consécutive, j’ai décidé de consacrer ce premier article de janvier à un sujet pas vraiment cinéphile et pas tout à fait profdoc (quoique).

À nouveau, comme l’an dernier, je précise qu’il s’agit ici d’un simple compte-rendu d’expérience, sur des méthodes de travail et d’organisation que j’ai adoptées, et que ce compte-rendu n’est absolument pas injonctif.

Je ne reviendrai pas ici sur les raisons qui m’ont fait adopter le bullet journal, je les développe suffisamment dans l’article de janvier 2020.

Je ne vais pas non plus revenir sur mes sources d’inspiration, que j’ai pu évoquer dans le même article.

Cet article sera très illustré, parce que j’ai eu l’occasion à certaines périodes de l’année 2020, de prendre régulièrement en photo le bullet journal que j’utilisais, et il sera organisé, finalement, en quatre parties :

  • la forme
  • le fond
  • le bullet journal comme allié du confinement et du télétravail
  • un petit bilan annuel

La forme

  • Le carnet

En 2019, j’avais utilisé la référence suggérée par Solange te parle (voir article de janvier 2020) : un Leuchtturm 1917 à couverture verte avec index, pagination et une rubrique « Future log », la seule rubrique imposée de tout le carnet.

En 2020, j’ai utilisé un carnet Quo Vadis à couverture rouge, mais avec exactement les mêmes caractéristiques que le précédent, si ce n’est que j’ai fait le « Future log » moi-même, que j’ai indiqué les rubriques qui m’avaient été utiles dans le carnet de 2019, et que le Quo Vadis, au lieu des 240 pages du Leuchtturm, n’en propose que 215.

C’est la principale difficulté que j’ai rencontrée avec le Quo Vadis : un nombre de pages plus restreint, ce qui me contraignait vraiment dans son utilisation. Je me sentais très libre avec le Leuchtturm, j’ai laissé plusieurs double-pages vierges à la fin, et j’avais donc opté pour un carnet un peu plus mince en 2020, mais pour m’y sentir finalement très à l’étroit, me demandant dès le mois de juin si je pourrai finir l’année avec.

En 2021, je reprends donc la référence initiale, qui me satisfait pleinement, et avec laquelle je serai parfaitement à mon aise.

  • L’écriture

Concernant l’écriture, j’avais acheté en 2019 des feutres Faber-Castell noirs tailles S, F et B. Globalement les B servent pour écrire les titres, les F pour tracer des lignes, et les S pour écrire au quotidien.

J’écris quasiment tout en noir et j’ai conservé cette habitude, cependant j’ai un peu plus utilisé des surligneurs en 2020 pour pouvoir me repérer, j’aurai l’occasion d’y revenir un peu plus bas.

Le fond

Gestion du temps

Pour la gestion du temps et l’organisation, j’ai conservé de l’année passée une rubrique « future log » sur laquelle j’ai mon calendrier annuel, et j’utilise toujours une double page par mois. Dès que j’arrive à la fin du mois en cours, je prépare le mois suivant.

Pour les semaines j’ai maintenu le même mode de fonctionnement que l’an passé : une double page par semaine pendant les périodes travaillées, une double page par quinzaine pendant les vacances.

Dès que j’arrive à la fin de la double page en cours, même chose, je prépare la double page suivante (j’aime bien anticiper, donc généralement les tableaux à gauche et à droite de la double page sont prêts le vendredi de la semaine d’avant, et j’ajoute simplement après jour par jour les choses à faire au fur à mesure).

Organisation

Le recul d’une année m’a permis de voir de quelles rubriques j’avais le plus besoin, celles que je pouvais regrouper, et celles dont je pouvais me passer. Comme le Quo Vadis commence avec une page unique, je l’ai utilisé pour indiquer les rubriques de 2019 à y reporter au fur à mesure, et j’ai pu rassembler (au moins pour le début d’année) les rubriques qui concernent le travail, celles qui concernent la culture et les loisirs.

Sur l’index j’ai commencé à surligner les pages où je me rends le plus souvent pour mieux pouvoir les retrouver : il s’agit principalement des pages culture, lectures et des pages dédiées au blog.

Sur le mois je fais un suivi de ce que j’ai fait en terme de tâches ménagères, d’occupations, et, avec le suivi de ma consommation d’essence, un simulacre de budget.

Par semaine, j’ai aussi quelques tâches que je note dans une rubrique « À faire » : passer à la poste, retirer des réservations à la médiathèque, appeler telle ou telle personne, réserver des transports, prendre des rendez-vous…

Organisation du travail

Pour cette année, j’ai donc repris et rassemblé les rubriques suivantes :

  • un pense-bête sur les choses à faire au et pour le CDI (une boîte à idées un peu fourre-tout pour le blog, le CDI, etc.)
  • un suivi des séances avec les élèves (avec parfois des comptes-rendus de séances, des notes prises pendant les exposés…)
  • un calendrier de mes formations et de mes réunions (avec aussi parfois dans cette rubrique des comptes-rendus, des notes manuscrites quand je n’ai pas envie d’ouvrir un document sur ma tablette)
  • les choses à ne pas oublier pour le ministère
  • la programmation des tweets sur @eduscol_doc
  • la programmation des activités et des articles à publier sur LudoDOC
Loisirs, culture et sport

Pour le sport, les loisirs et la culture, j’ai également repris un certain nombre de rubriques et j’en ai réorganisé d’autres

  • Culture 2020 avec les films, séries télévisées, expositions et musées, concerts 

J’ai associé à cette rubrique une rubrique « (Re)vu, lu, écouté », ce qui me permet de distinguer ce que je découvre complètement, et ce vers quoi je vais retourner.

J’ai rassemblé les anciennes rubriques « J’ai appris » et « Vécu » pour économiser de la place. J’ai gardé deux rubriques déjà existantes : « À voir / à écouter » et « Sur YouTube », même si j’ai tendance à ne pas être très assidue pour les remplir…

  • Blog 2020 avec les articles à publier sur Cinéphiledoc

J’ai ajouté pour ce domaine une rubrique « Éditeurs de cinéma à surveiller et nouvelles publications » pour faire un suivi des ouvrages sur le cinéma qui peuvent m’intéresser pour le blog.

  • Autres listes

J’ai gardé deux rubriques à l’identique : une rubrique plus superficielle « Liste d’envies », qui canalise mon shopping, et deux rubriques « Prêts » et « Emprunts ».

  • Sport

Concernant le sport, je fonctionnais précédemment avec une rubrique mensuelle qui recensait mes différentes activités (vélo, marche, participation à des cours collectifs…). Avec le confinement et la fermeture de la salle de sport, j’ai supprimé cette rubrique et j’ajoute simplement mon temps de sport quotidien sur la page du mois en cours.

  • Lectures

Enfin, j’ai conservé mes deux rubriques dédiées à la lecture :

  1. « À lire », que je coche au fur à mesure (et qui m’empêche de craquer sur tout et n’importe quoi en librairie)
  2. Et une rubrique « Lectures » où je reporte de la première rubrique ce que j’ai lu, où j’indique ce qui me sert pour le blog et ce que j’ai aimé.

Le bullet journal comme allié du confinement et du télétravail

J’étais déjà très très accro à ce nouveau mode d’organisation, que j’ai adopté maintenant depuis janvier 2019. Mais ce qui a achevé de me convertir, c’est toute la période de mars à juillet 2020.

En effet, mon bullet journal m’a permis d’avoir un aperçu de ma période de confinement, de télétravail à temps plein, puis de reprise au lycée en temps partagés : 2 à 3 demi-journées par semaine sur place, et le reste du temps en télétravail.

Je l’ai utilisé dès le début du confinement :

et j’ai pu y ajouter durant toute cette période les appels, les mails, et les différentes publications, que ce soit sur le portail E-SIDOC du CDI, sur les différents blogs de l’ENT, sur les différents comptes Twitter, la veille et les autres activités.

J’ai indiqué progressivement quelles activités professionnelles (stages, formations, réunions) avaient dû être annulées à cause du confinement.

Globalement, on voit que les semaines sont bien remplies, sauf pour les périodes de vacances, même si j’ai gardé une petite activité professionnelle en avril :

Au fur à mesure, j’ai commencé aussi à surligner les différents temps, surtout lorsqu’il a fallu retourner au lycée pour certaines demi-journées : je pouvais distinguer les séances pédagogiques avec les élèves (à distance) et les temps prévues au lycée.

J’ai gardé ce même mode de fonctionnement jusqu’aux grandes vacances :

Pendant les grandes vacances, j’ai à nouveau repris un fonctionnement par quinzaines, jusqu’au 31 août.

Globalement, pendant la période de confinement et de télétravail, le bullet journal m’a vraiment aidée à m’organiser, à rationaliser mes activités sans culpabiliser, et plus que jamais, à dissocier mon temps de travail et mes temps de pause.

Petit bilan annuel

Voilà donc un nouvel argument, en faveur de ce mode de fonctionnement, et que j’ajoute au bilan, plus que positif, de cette année.

Je ne peux que recommander le bullet journal à tout ceux qui chercheraient un nouvel outil pour différentes raisons (organisation, aide-mémoire, gestion du temps, détox numérique).

J’ai inauguré à la mi décembre mon nouveau Bullet Journal pour l’année 2021, que j’ai choisi encore plus soigneusement que celui de cette année, pour les raisons évoquées plus haut. Je l’ai préparé pour ce début janvier, en y inscrivant les rubriques qui me sont devenues indispensables, en reportant les lectures 2020 que je n’ai pas faites, et en préparant la rentrée.

Voilà pour mes petits secrets de méthode de travail, qui je l’espère vous seront utiles.

Encore une belle année à tous et à très bientôt sur Cinéphiledoc !

Page 1 sur 9

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén